MENU ZINFOS
Social

Le SAFPTR dénonce les mauvaises conditions de travail à la maison départementale de Saint-André


Les agents de la Maison Départementale de Saint-André ont effectué un débrayage hier pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. Ils craignent que cette dégradation des conditions de travail se « banalise ». Après une réunion avec le directeur général adjoint, ils se sentent entendus, mais restent vigilants.

Par - Publié le Vendredi 19 Février 2021 à 11:38 | Lu 2574 fois

Les travailleurs sociaux de la Maison Départementale de Saint-André ont fait un débrayage hier pour dénoncer une dégradation des conditions de travail. Les agents dénoncent des difficultés et une grande souffrance qui nuisent à l’exercice de leurs missions de protection de l’enfance sur la commune.

Le personnel de la Maison Départementale de Saint-André a listé les problèmes qu’ils rencontrent aux quotidiens. Une liste que le Syndicat autonome de la fonction publique territoriale de La Réunion (SAFPTR) a transmise au président du Conseil Départemental.

Manque de personnels et surcharge de travail

La première difficulté selon eux se situe sur le "manque crucial d’effectifs". Les postes et départs à la retraite ne sont pas remplacés dans des délais raisonnables. Ce manque se retrouve au niveau de l’accueil familial, de l’équipe administrative, des assistants familiaux et de l’encadrement. 

Un manque de personnel qui se répercute donc sur les quotas de famille à accompagner par agents et ainsi sur le nombre d’heures. "Les travailleurs sociaux sont aux 35h. Mais lorsqu’ils sont censés finir à 15h et qu’ils se trouvent chez une famille accompagnée, ils ne vont pas les laisser et se retrouvent parfois à travailler jusqu’à 18h" précise Patricia Kichenaman Doxiville, la secrétaire de section du SAFPTR.

Le problème de la CDIsation des agents est également évoqué depuis 2018 par la SAFPTR. Selon Patricia Kichenaman Doxiville, 35% des travailleurs sociaux de l’île sont contractuels. "Cela pose un problème pour les familles qui voient l’agent qui les accompagne être remplacé à la fin de son contrat. Cela les perturbe" indique-t-elle.

Des difficultés qui se retrouvent également d’un point de vue matériel puisqu’ils ont des difficultés à obtenir les véhicules de services, au nombre insuffisant, et dont le parc se trouve à Saint-Benoît. "Les agents prennent leurs véhicules personnels, ce qui pose un problème en termes de responsabilité en cas d’accident" souligne la secrétaire de section de la SAFPTR.

Une rencontre positive

Après ce débrayage, le nouveau Directeur Général Adjoint (DGA) du Conseil Départemental s’est réuni avec les représentants du mouvement. Il confirmé aux agents de Saint-André que leur démarche était légitime et pas "simplement pour faire le buzz".

Le DGA a pris plusieurs engagements et souhaite mettre en place des propositions concrètes. Il a assuré qu’une campagne de recrutement va être lancée, même si cela risque de prendre du temps. "Nos demandes ont été entendues. Est-ce qu’ils vont donner suite ? Ça, je ne le sais pas! Mais nous restons vigilants quant à la suite donnée", indique Patricia Kichenaman Doxiville. 

Un premier élément de réponse à ces promesses sera confirmé, ou non, le 15 mars prochain puisqu’une nouvelle rencontre est prévue.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par malo le 19/02/2021 19:03

Et pas seulement à la maison départementale de l'est c'est généralisé à tout le département.
Les agents aux 35H font le même nombre d'heure que ceux aux 39H les RTT en moins d'où l'épuisement de ces agents. Mr MELCHIOR a promis à ces agents un passage à 37,5 heures qui se fait attendre.MR MELCHIOR merci de penser à vos agents et pas seulement à vos mandats.

2.Posté par Bibinoinette le 20/02/2021 07:29

Monsieur Melchior les agents vous supplient depuis suffisamment longtemps pour vous implorer les 39h pour tous. Vous êtes injuste de les refuser. Vos agents sont en souffrance et vous ne faites rien sans raison.
Et la troisième vague du Covid est la......ça sens les arrêts maladie et les débrayages a tout azimut...... mais vous le saviez

3.Posté par RUMI le 23/02/2021 19:11

Monsieur le président melchior ou est la prime promise pour les agents ayant travaillé pendant le confinement? nous attendons toujours!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes