Société

Le Réunionnais Dario Lutchmayah exclu du Conseil national du Parti socialiste

Mardi 27 Juin 2017 - 11:32

Photo : DR
Photo : DR

Ce jeudi 22 juin, le Réunionnais Dario Lutchmayah, Président de la fédération des associations d’Outre-mer en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et (ancien) membre du Conseil national du Parti socialiste suite au Congrès de 2015, a appris par voie de mail son exclusion du Conseil national du PS. La raison ? Son soutien à Manuel Valls lors de la primaire de la gauche.

"Au sein du Parti socialiste, nous avons des courants", explique Dario Lutchmayah, "et lors du dernier Congrès (de Poitier en juin 2015, ndlr), j’ai été désigné pour présenter une motion sur les Outre-mer et le texte que j’ai écrit a été validé par deux ministres des Outre-mer: Victorin Lurel et Ericka Bareigts". "A la suite de ce succès, j’ai été nommé au Conseil national du Parti socialiste dans le courant intermédiaire « La Fabrique socialiste », dont la première signataire est Karine Berger, ancienne députée, avec Valérie Rabault, réélue députée", poursuit-il. Jusqu’ici, tout se passe bien pour l’Ultramarin d’Hexagone.

C’est lors de la primaire de la gauche que les premiers désaccords entre Karine Berger et Dario Lutchmayah se font sentir. Souhaitant se porter candidat, Dario Lutchmayah essuie un refus de la part de Karine Berger qui selon lui, "ferait en sorte à ce que les députés ne me soutiennent pas, notamment au sein de notre courant". "Ensuite, nous avons discuté des candidats que nous allions soutenir à la primaire. Les gens ont décidé de ne pas écouter la base et il a été décidé que l’on devait soutenir « tous sauf Valls ». Je leur ai dit que j’étais désolé, que c’était discriminatoire au sein du Parti socialiste alors que Manuel Valls était et est toujours au Parti socialiste", explique-t-il.

Dario Lutchmayah décide alors de contrevenir à cette décision. "J’ai décidé de soutenir tout de même Manuel Valls qui m’a demandé d’être son référent Outre-mer pour l’Hexagone, et j’ai aidé à écrire une partie du programme de Manuel Valls pour l’Outre-mer". "Ce samedi 24 juin, il y a le Conseil national pour reconstruire le PS. Mais le jeudi 22 juin, j’ai reçu un mail de Karine Berger (mail qu’Outremers360 s’est procuré) qui me dit que, par rapport à mes positions politiques et mon soutien à Manuel Valls, je suis exclu du Conseil national, c’est-à-dire que je ne pourrai plus m’y exprimer", déclare le Président des associations ultramarine de la région PACA.

"On exclut une voix de l’Outre-mer au PS", regrette-t-il. "Je lui ai dit que ce n’était pas une méthode sérieuse à l’heure où l’on veut reconstruire (…). Qu’elle vire les gens En marche!, je peux comprendre car c’est un autre parti mais m’exclure du Conseil national alors que je suis au PS et que Manuel Valls était un candidat du PS, je trouve cela un peu gros". "J’ai donné mon soutien à Valls, j’ai travaillé avec lui à la primaire et je ne regrette absolument rien", assume Dario Lutchamayah. "Je trouve qu’il est dommage que la République en Marche nous donne des leçons sur les chances à donner aux jeunes et aux gens issus de la diversité et que certaines personnes du PS arrivent à exclure les gens du Conseil national, et surtout des gens issus de la diversité".

Dans le courant politique de la Fabrique socialiste, "il y avait des gens proches du gouvernement et également des frondeurs. Certains ont même signé une motion pour virer le gouvernement sans en être sanctionné", assure-t-il. Pour l’heure, Dario Lutchmayah a décidé de n’opposer aucun recours à son exclusion.

Jointes par Outremers360, Karine Berger et Valérie Rabault ont confirmé l’exclusion de Dario Lutchmayah du Conseil national et ont expliqué cette décision:

"Le Conseil national est le parlement représentatif du PS. Il reflète les résultats du dernier Congrès (vote des militants sur des motions). Notre motion, la motion D La Fabrique socialiste, dispose de 19 sièges titulaires et 11 suppléants en lien avec le vote des militants. Dario Lutchmayah a été l’un de nos représentants au titre de suppléant en 2016 ; il l’a été en tant que mandataire de la motion dans les Alpes Maritimes (et à aucun autre titre, notamment pas de représentation Outre-mer). Toutefois, lors du choix du courant (La Fabrique socialiste, ndlr) pour la primaire socialiste, la direction du courant a, à une ultra majorité (95%), exclu de pouvoir soutenir Manuel Valls. Dario Lutchmayah ayant choisi d’apporter son soutien à Manuel Valls, il ne pouvait plus être représentant du courant dans les instances nationales comme le Conseil national. La direction du courant a donc décidé de le remplacer par un autre mandataire du courant".

Un article d'Outremer360 : Dario Lutchmayah, Président des associations d’Outre-mer en PACA, exclu du Conseil national du Parti socialiste

Outremer360
Lu 2958 fois



1.Posté par polo974 le 27/06/2017 13:16

""" ... et surtout des gens issus de la diversité """ est en trop dans ton baratin.

tu faisais partie d'un courant, tu l'as implicitement quitté en t'opposant à son choix.
bref, il est logique que tu en soit exclus, il ne te reste qu'à te faire nommer par Walls dans son courant...

mais, bon, d'un autre coté, tu as plus d'avenir en allant dans une autre boutique (sans pleurnicher).

2.Posté par La vérité vraie... le 27/06/2017 15:38

Avec le fossoyeur Valls ? Alors bon débarras, rien de gauche dans ces "bonhommes".

3.Posté par klod le 27/06/2017 19:02

vals ou le jacobin du ps ............. scuse "jacobin"

4.Posté par Dazibao le 27/06/2017 20:32

"J’ai décidé de soutenir tout de même Manuel Valls qui m’a demandé d’être son référent Outre-mer pour l’Hexagone,
..............................

Quand on choisi d'être le porte-flingue du tueur au 49.3, on assume le risque de prendre une balle perdue......

5.Posté par loyada le 27/06/2017 20:35

2.Posté par La vérité vraie.***pour info valls opportuniste rejoint la majorité macron !!! et oui la soupe est bonne

6.Posté par AHLALILA le 28/06/2017 13:13

Bien fait pou son la gueule........Bat a li dehors.....Fait valls a li..un pèce traite ce boug la...

7.Posté par Marx le 28/06/2017 16:28

Le PS est mort, le sectarisme que nous constatons est normal: les derniers apparatchiks pensent encore qu'en retournant sur leur fondamentaux marxiste, ils pourront ressusciter la soupiere qui les nourrit depuis des decenies, un peu comme la derniere tentative des communistes pour reprendre le pouvoir en URSS lorsqu'ils avaient fait arreter Gourbatchef:
La réalité leur echappait comme aujourd'hui: je suis sure qu'il existe encore une minorité d'irreductible qui pense que non, le PS n'est pas mort et il renaitra tel un phénix!
La Reunion a mis 50 ans de plus que la metropole pour abolir l'esclavage, nous ne devrions pas mettre autant de temps a abolir le socialisme ici, les mentalités se modernisent tout de même plus vite aujourd'hui et nos enfants apprennaient a l'ecole la réalité du socialisme... enfin avant ne NVB retire l'economie de marché de l'enseignement generale mais elle a deja ete punie et l'enseignement normale devrait re-apparaitre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:05 L'épidémie de dengue circule encore à Saint-Paul