MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Le Président de l'Université désavoué


Par - Publié le Vendredi 3 Décembre 2010 à 15:19 | Lu 3378 fois

L'université de la Réunion n'est pas autorisée à passer aux Responsabilités et Compétences Elargies (RCE), ce que l'on appelle encore couramment "l'autonomie renforcée", au 1er janvier 2011.

Depuis que le ministère a rendu public son opposition au passage de l'Université de la Réunion aux RCE mercredi, son président fait profil bas et déclare attendre l'avis officiel avant de commenter le véto ministériel. 

En réalité seuls ceux qui accordent encore un soupçon de crédit aux déclarations de Mohamed Rochdi pouvaient encore croire que l'université de la Réunion serait autorisée à passer aux RCE. En effet, dés juin dernier, une mission conduite par des Inspecteurs Généraux de l'Éducation Nationale chargée d'évaluer la situation de l'université avait conclu que l'établissement, tel qu'il est piloté par Mohamed Rochdi, connait de telles difficultés que lui accorder une autonomie renforcée l'amènerait à sa perte.

C'est avec plusieurs mois de retard que ce rapport accablant des Inspecteurs Généraux fut communiqué par le président aux universitaires et aux élus de l'établissement. Et pour cause, il pointait toutes les carences de l'actuelle équipe :"Absence de performance", "absence de vision", "gestion non-stabilisée", j'en passe et des meilleures !

La décision du gouvernement n'est donc que la réponse logique à cette gestion en faillite. Or le passage aux RCE le 1er janvier 2011 de l'université de La Réunion était le projet prioritaire du président Rochdi. On peut comprendre qu'il ait du mal à encaisser ce désaveu alors que dans le même temps, une partie de ses soutiens de la FSU est en train de le lâcher, préoccupés par sa conduite !


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Zean Bérick le 03/12/2010 15:59

Bien fé ! Gout à nou Mr le préziden ! Pren sa si ton koko ! La pa sé met enkor !!!

- Au fait faudra expliqué aux 40 contractuels que vous allez mettre à la porte comment il n'y a plus d'argent dans les caisses et qu'en même temps vous preniez sur vous de payer le billet d'avion d'un de vos amis de Lettres Modernes qui devait soutenir sa thèse à La Réunion, qui finalement ira soutenir en métropole afin d'avoir le temps de se placer sur liste d'aptitude pour pouvoir remplacer une collègue retraitée du Sud...UNE HONTE...SCANDALEUX. En attendant ou en sont vos promesses pour les étudiants du master de bio que vous ne deviez pas laisser tomber...après que vous ayez fermé leur formation ?

- Comment pouvez-vous suivre l'avis de l'ultra-génialissime WATBLED (papa des masters en Lettres où ça a été le bordel le plus complet, un mok en tôle pour lui) demandant la limitation des inscriptions en doctorats ? Ça aussi c'est une HONTE. Après le master enseignement que vous avez détruit vous allez démolir un autre pan de l'Université en mettant vos talents iznogoudien au service du clientélisme ambiant...ce sont les étudiants qui vont trinquer, mais ça vous vous en foutez bien évidemment.

- Comment pouvez-vous soutenir un VP Etudiant complétement absent, que personne ne peut joindre et qui, pourtant, va se voir octroyé une prime...à moins que vos souvenirs nostalgiques de militant à l'UNEF ne prennent le dessus et vous empêche de voir la réalité en face...

TROP C'EST TROP !!!!

Je propose la création d'un Comité Local de la Résistance. S'il n'y a plus d'argent dans les caisses allons empêcher la tenue des cocktails mondains du mois de décembre, notamment celui du 14. C'est nous les étudiants, les IATOSS, les enseignants de bonne volonté qui allons payer les pots cassés pour les folies de cette bande d'incompétents. RÉSISTANCE LES AMIS.

2.Posté par TiDom le 03/12/2010 16:29

"Absence de performance", "absence de vision", "gestion non-stabilisée" : voilà des commentaires qui venaient déjà de l'intérieur de l'Université. Maintenant, cela est confirmé par des inspecteurs du Ministère.
Pourtant, l'actuel Président de l'Université poursuivra son mandat (jusqu'au bout). Personnels et étudiants de l'Université, prenez votre mal en patience ... mais surtout, membres du CA et du CS, ne vous trompez-plus dans les urnes lors des prochaines élections...

3.Posté par Marie le 03/12/2010 16:59

C'est la catastrophe !

Le Président était désavoué par les Jeunes Réunionnais qui étaient lésés dans les recrutements à l'Université( Géographie, STAPS,...).

Le président est maintenant désavoué par les Métropolitains du Ministère.

En fait, il est uniquement soutenu par un réseau métropolitain FSU qui s'est accaparé l'Université de La Réunion qui fonctionne par eux et uniquement pour eux.

La conséquence de ce système, c'est la dévalorisation de la Réunion, de son université et des Réunionnais.

Et on le voit ce modèle de mandarinat, copinage pour le pouvoir du FSU commence à atteindre son seuil d'implosion.

Et non médias et nos élus doivent avoir le courage de dénoncer ce qui se passe à l'Université et agir pour un mieux -être de la Réunion et des Réunionnais.

4.Posté par cobaye le 03/12/2010 17:15

Les résultats de ces fonctionnaires de l'ouverture, arrivés grâce à la discrimination positive de Sarkoléon, parlent d'eux mêmes.

5.Posté par Lilettré le 03/12/2010 17:36

On ne peut pas dire gout à nous, car c'est La Réunion qui perd et non pas un individu, c'est peut être plus grave que vous le pensez ou au contraire pas grave du tout.

6.Posté par Bac G a bon marché le 03/12/2010 17:43

une université tout le tant en grève,une université repaire de grévistes, une université mangée aux mythes ne donnera jamais rien.
Payez donc les profs au rendement et rétablissez la sélection des étudiants vous verrez tout de suite l'amélioration.

7.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 03/12/2010 19:02

Rochdi pourrait envisager une co-gestion avec le Maire de Saint louis sous la tutelle du Préfet, connaissant la Parole de Rochdi, mieux vaut ne pas l'écouter ou présager d'une quelconque bonne volonté / foie.... un des composants de L'OUTREAU Mère...

8.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 03/12/2010 19:59

L'université de la Réunion a un niveau faible et au lieu de le remonter,ben on laisse couler.Je pars de temps en temps sur le campus du Tampon pour des raisons professionnelles....on se croirait dans une colonie de vacances...vu la tenue des "étudiants"(bermuda,savate...)..et dire qu'on veut instaurer un fac de médecine, pauvre....futur malade....et on le vire quand ce Rochdi...pour incapacité et dire qu'il a tout manigancé pour déloger l'autre incapable de "Szi..zero" !!!

9.Posté par l'observateur le 03/12/2010 20:18

monsieur ROCHEDI apres un tel desaveu il ne vous reste plus qu'a demissionner se serai elegant de votre part.vos copains zoreil que vous avez recruter au detriment de reunuinnais tout aussi competent sinon plus vont vous regretter c'est sur mais s'il vous reste un peu de dignité DEMISSIONNEZ

10.Posté par mwa la pa di le 03/12/2010 20:22

Cobaye tes dires sentent le racisme, je ne peux te suivre. Sa compétence ou son incompétence n'a rien à voir avec ses origines ou celles de ses parents ! La prochaine fois que tu écris des propos à caractère raciste, fais le sous ton vrai nom sans te cacher derrière un pseudo.

11.Posté par Zorri le 03/12/2010 21:13

Zean Berik.je suis int

12.Posté par Amphi le 03/12/2010 21:28

A croire qu'il peut blouser tout le monde tout le temps le président de l'université vient de ramasser un râteau mais quel râteau!
Mais plus préoccupante est l'avenir de cette institution !
Que restera-t-il de de cet établissement après la mandature de ce président?

13.Posté par Commerson le 03/12/2010 21:37

Oui comme l'a écrit quelqu'un c 'est la catastrophe!
Catastrophe est la situation des contractuels!
Catastrophe est la situation des étudiants!
Catastrophe est la situation des enseignants qui refusent cette gouvernance!
Mais
Rayonnante est la situation des copains -coquins du président!
Pas vrai messieurs les vice-présidents ?
Pas vrai messieurs les chargés de mission?
Pas vrai messieurs les directeurs des Ecoles?
La Réunion et sa jeunesse auront du mal à s'en remettre mais eux pas de soucis .

14.Posté par epsilone le 03/12/2010 21:45

Ouf!
Espérons que c'est le commencement de la fin pour cette équipe qui a fait main-basse sur l'université!
Car les nouvelles tant du côté personnel et étudiants sont très préoccupantes!
Le bruit court que des contractuels(dont certains en poste depuis une dizaine d'années) seraient remerciés d'ici la fin d'année!
Le bruit court que des étudiants se seraient vus refuser leur inscription en thèse car leu r directeur ne serait pas dans les combines du Président!
Zinfos a du boulot et merci d'avance!

15.Posté par Lacolle jacques le 03/12/2010 21:56

post 10
il est néanmoins incontestable que :
1) nulle part dans l'université française une telle carrière aurait été en si peu de temps avec si peu de productions scientifiques possible.
2) que l'actuel président ne cesse de mettre en avant ses "origines" pour donner en exemple sa trajectoire modèle à l'entendre!
Alors discrimination positive quand il se félicite de sa trajectoire et racisme quand on lui retourne ses propres arguments?
il faudrait savoir!
En tout cas une chose est définitivement acquise ,sauf à être aveugle,ce monsieur conduit notre jeunesse et notre département à leur perte!

16.Posté par lafé ladit le 03/12/2010 22:38

Ah ce monsieur quel savoir-faire!
Merci à la ministre d'avoir stoppé ses manigances car avec "l'autonomie renforcée" ,en clair l'entière responsabilité de sa politique financière et managériale, l' université entre de telles mains aurait été rapidement en faillite.
Que les autorités finissent par ouvrir les yeux sur ce personnage est une bonne chose tant le temps file et les dégâts s'accumulent!
Qu'en pense le recteur chancelier?
Qu'en pensent les autorités locales?
Qu'en pensent les syndicats?
C'est une union sacrée qu'il nous faudrait si on veut stopper cette conduite néfaste de l'équipe actuelle.

17.Posté par Zean Bérick le 03/12/2010 22:58

Attention ce n'est pas du racisme que de dénoncer ce qui se pratique. Exemple, Mr K.A, grand ami du pdt, (attention je ne suis pas raciste hein) originaire du même pays n'est-il pas devenu professeur des universités, il est aujourd'hui l'exemple même du lucky luke universitaire, promu plus vite que son ombre. Les étudiants parlent beaucoup de ses heures de cours bidon à la Technopole, où plutôt des heures qu'il ne fait pas. Ben oui on peut pas empêcher les étudiants de parler...

Je parlais dans mon premier poste d'un billet d'avion offert à un enseignant par l'Université. Ce cher enseignant, dt la compétence est avérée cependant, est aussi (attention je ne suis pas raciste hein) originaire du même pays que notre cher président.....là y a pas un pb ? Nos étudiants de bio qu'il a sacrifié pour ces combines ne valent pas mieux que ça ?

Ce n'est pas du racisme que de dénoncer le clientélisme. Par contre ne pas le dénoncer c'est prendre le risque de voir, pour vos enfants, pour les miens, des moins que rien s'incruster pour 40 ans dans l'enseignement supérieur. En métropole ce n'est pas mieux rassurez-vous mais n'empêche, si vous en avez les moyens, faite quitter l'île à vos enfants. C'est le vrai message à faire passer en cette période post-bac aux lycéens.

Moi j'ai honte franchement et je partage l'envie de revanche de bcp d'étudiants refusés dans les masters enseignements parce qu'il n'y a pas eu de sélection (imaginez-vous aucun test écrits, aucun oral, uniquement une sélection par des commissions bidonnées et sur des pseudo-dossier de candidats...ou plutôt à la tête du client, de son nom, de la grosseur de son porte monnaie)...Bravo Mr WATBLED, Bravo LEMAIRE, Bravo H.BOYER, Bravo ROCHDI, Bravo EVE-COMBEAU-FUMA, Bravo tte la clique, mais comme dit kréol : néna in zour i apél demin. Ce jour va vite arrivé, rod somin po kouri...

18.Posté par FRANCO le 04/12/2010 07:32

Il est fort curieux de constater que s'il y a une relative unanimité dans les posts contre le personnage très contesté du président actuel de l'université de la Réunion, aucun commentaire ne rappelle comment et grâce à qui ce monsieur, apparemment fort nuisible pour la réussite de l'université de la Réunion et ses étudiants, est parvenu à cette fonction importante pour l'avenir de l'île et de la région !

L'ex-président de région assez clairement remercié et son cabinet avaient pas mal mis les mains à la consécration de ce monsieur qui, redevable de son poste, leur serait très utile pour les élections régionales à venir. Souvenez vous de l'association lancée par cette brave madame Gaud pour rassembler "les élites intellectuelles et universitaires" à la cause du diplodocus Vergès. Ces manoeuvres électorales ont certes été vaines mais malheureusement le président parvenu à son poste grâce aux intrigues de la politique politicienne est toujours là .... et sévit. Le changement, dont a tant besoin la Réunion, doit arriver jusqu'à son université car il en va de sons devenir.

Le drame de l'université n'est pas qu'un problème de personnes, c'est un problème politicien. L'intérêt partisan et clanique autour d'une famille et ses dalons nuit à la réussite de l'intérêt général de la Réunion et de sa jeunesse. Libérons la Réunion de l'emprise politicienne et rendons en son sein à la politique le sens qui est le sien : s'occuper de la chose publique, la formation des futures élites de notre île, dans l'intérêt général de tous les Réunionnais !!!!

19.Posté par Cicéron Cépacarré le 04/12/2010 07:53

Bonjour tristesse

Les mots parlent d'eux-même, et de façon unanime:
"Clientélisme, commissions bidonnées, désaveu, catastrophe, faillite"
"Absence de performance, absence de vision, gestion non-stabilisée, dévalorisation de l'université de la Réunion"
"Contractuels remerciés, réseau ... ..., copinage pour le pouvoir ..., colonie de vacances"

Il y a des limites qui n'auraient jamais dû être franchies:
"Cours bidons, étudiants et filières sacrifiés, limitation des inscriptions en master et doctorat"

"Si vous en avez les moyens, faites quitter l'île à vos enfants."
A l'échelle d'une région qui devrait pouvoir compter sur sa jeunesse pour consolider une économie fragile, les responsables de nos collectivités locales et des ministères de tutelle ont laissé des ambitieux sans dimension scientifique, sans projet académique, organiser la fuite des cerveaux.

Dans quel département français laisserait-on la situation de dégrader au point d'organiser la faillite d'un outil aussi important qu'une université?

20.Posté par mansour le 04/12/2010 08:25

Quand on lit le texte de Mr Dupuy et les posts qui précédent on ne peut que se féliciter que le ministère ait refusé le passage de l'Université à l'"autonomie renforcée".
Confié un tel pouvoir à un monsieur qui semble avoir fait du clientélisme et du communautarisme (si les mots ont un sens c'est bien ce qui est expliqué dans différents posts) sa conduite de l'université aurait amené la mort de l'institution.
On peut aussi comprendre que ce président soit furieux et doublement furieux :
1)parce que son jeu est démasqué par les autorités de tutelle
2)parce que pour son emprise totale sur le personnel,les enseignants et les étudiants il devra ronger son frein au mieux l'an prochain.Mais d'ici là les yeux continueront de s'ouvrir?
Maintenant il y a dans cette Ile un représentant de la tutelle pour les affaires éducatives et universitaires c'est le Recteur d'où mes questions:
1)quel a été son rôle de vigie dans les affaires de cette université?
2)a-t-il préparé la décision du gouvernement ou au contraire a-t-il défendu la demande de son AMI le président de l'université?
3)que le président de l'université cherche une parade suite à cette décision gouvernementale c'est logique mais quid de la conduite du Recteur c'est dire du garant dans le département de la politique du gouvernement?
L'intervention du Recteur dans ce dossier devient urgente !
A suivre donc.

21.Posté par TONTON le 04/12/2010 08:40

Ce Président et son Conseil ( qui n'a pas de base légale) contestés devant le Tribunal devait depuis longtemps tirer les conséquences.

Ce Président est soutenu localement par qui ?? qui profite de la faiblesse de ce Président pour en tirer les dividendes ??

Il appartiendrait aux membres ( valides ) du CA de demander des comptes à ce Président!!!

22.Posté par SGPEN CGTR le 04/12/2010 09:21

GREVE DES CONTRACTUELS DE L'UNIVERSITE jeudi 9 décembre 2010 dans le cadre d'une journée nationale d'action des non titualires

POUR le SGPEN CGTR ,5 axes revendicatifs sont incontournables:



23.Posté par campus le 04/12/2010 09:37

PAS de doute ceux qui s'expriment ici sont au fait de la situation de l'université:
-des promotions comme celle de K A .Où a-t-on vu une si pittoresque carrière ?
-des charges de mission nourries au même lait que pour la promotion de K A;
-des décharges d'enseignement comme celles dont a profité JCM des années durant pour la feu MCUR.
-des recrutements dont les critères pédagogiques ne sont certainement pas ce qui ont pesé sur la décision finale pour les masters à effectifs limités .N'est ce-pas GL?
-des recrutements d'enseignants avec une chasse aux réunionnais .
-des primes d'excellence nourries au même lait que pour la ligne précédente.
Mais bien évidemment tout ce là n' aurait pas été possible sans l'acte d adhésion,et Franco a raison de le rappeler ,au mouvement de MADAME GAUD co-piloté par le cabinet du président de Région Paul Vergés alors en campagne pour sa réélection.
Voilà le rochdisme au quotidien transformer l'université en collectivité locale en y ajoutant une forte dose de communautarisme comme l'a pointé quelqu'un dans un post précédent..
On voit ce que ce monsieur et ses amis ont à gagner :promotions,voyages,missions,primes une vraie collectivité locale je vous dis!
On voit ce qu'ont à subir les étudiants:
enseignement au rabais,frais d'inscription exorbitants,études compromises.
On voit que le Ministère a ouvert les yeux et c'est tant mieux.Mais n'y -a-t-il pas urgence à accélérer le ménage?

24.Posté par Gilles S. Desplumes le 04/12/2010 17:14

Abus de liberté et de responsabilité à l'université ?

Avant que le Ministère de tutelle ne refuse le passage aux RCE à l'université de la Réunion, ce qui expose le Président à la vindicte populaire, les étudiants réunionnais s'étaient déjà, à plusieurs reprises, exprimés contre l'application abusive de la loi LRU depuis la rentrée 2008:
- augmentation des frais d'inscription et non respect du paiement fractionné
- politique de quotas favorisant la disparition de formations académiques aux niveau licence et master
- disparition de préparations aux concours qui participaient à l'ascenseur social
- disparition de l'IUFM

L'application abusive de la LRU touche progressivement les personnels:
- menaces sur les salaires et sur les contrats des agents non titulaires
- commissions de recrutements partisanes (*)
- composition irrégulière des conseils d'administration (**)
(*) http://www.zinfos974.com/Quatre-candidats-locaux-recales-a-l-universite-de-la-Reunion_a17718.html://
(**) http://www.zinfos974.com/Alerte-rouge-a-l-universite_a20942.html://

Dans le cadre des réformes de l'enseignement supérieur, le contexte géographique n'est pas favorable à l'université de la Réunion:
- une université jeune, mal préparée aux réformes en cours (LRU et RCE),
- une université ultra-marine, éloignée des zones d'activités, et peut-être trop petite pour l'autonomie,
- une université fragile, qui pourra difficilement exister seule face aux pôles d'excellence qui se développent en France et en Europe.

Mais le Président de l'université doit-il être tenu pour seul responsable? La gouvernance d'un établissement repose sur un conseil d'administration, qui doit rester un lieu de décision démocratique. Chaque administrateur a le devoir, dans le cadre de ses fonctions, de représenter l'institution en se gardant de toute dérive partisane et de toute forme de clientélisme (au risque de ne pas être réélu, parce que c'est bien de cela qu'il s'agit). Au contraire, la majorité au pouvoir semble se complaire dans les pratiques partisanes et un clientélisme éhonté, aux dépens de la stabilité de l'établissement, aux dépens de la santé des personnels, aux dépens d'un projet pédagogique fort. Aux dépens de l'excellence en somme.

Le contexte n'est-il pas suffisamment difficile pour les étudiants de la Réunion:
- la difficulté de maintenir des filières d'excellence en milieu insulaire?
- la crise des vocations, et le recul des formations académiques devant les formations professionnalisantes?
- la crise économique, et ses conséquences sur l'emploi durable?

Tant de générations ont oeuvré pour que la Réunion se dote d'un outil d'enseignement supérieur dans l'intérêt collectif. Laisserons-nous une seule génération détruire l'oeuvre commune au profit de leurs intérêts individuels?

25.Posté par mansour le 04/12/2010 20:15

Si je me permets de revenir sur zinfos suite à cet article de Mr Dupuy c'est pour 2 raisons :
1)j 'ai lu tardivement le "papier" d'un quotidien local et le décalage entre ce qui est rapporté et ce qui peut se lire ici ,manifestement sous le clavier de personnels universitaires ,dont je ne suis pas , est incroyable!
2) en tant que parent je ne peux être que scandalisé par ce qui se passe dans cette université à travers ce que j'en lis et entends .
Et je crois que la conclusion de l'auteur du post 24 doit nous interpeller tous car c'est bien de ce là qu'il s'agit la démolition par une petite bande (accessoirement communautarisée et foncièrement clientéliste) d'un équipement qui ne leur doit rien et à qui a été bâti sur des années par des efforts constants de personnes dévouées à une cause.
Je crois que l'heure de la salubrité publique a sonné!
UNION SACREE CONTRE CES IMPOSTEURS !

26.Posté par ou est le recteur ? le 05/12/2010 06:14

etudiant de master (mais salarié), je constate que l'université est en danger, ce constat est affligeant. la question est de savoir quelle est la reaction du Recteur qui est le garant et le chancelier de l'université ? est-il aussi complice de cette mascarade clienteliste, issu de la même ascension sociale et de la même origine que cet infame président, ou oeuvre t il dans l'intérêt général de cette Université ? S'il ne réagit pas, je pense qu'il faut passer à la hierarchie supérieure...

27.Posté par Ti Paul le 05/12/2010 08:33

UN CHANGEMENT S'IMPOSE
Il fallait s' y attendre,a force de jouer avec le feu ,on finit par se brûler. Hier, c'était Françoise,Carpanin,et consorts qui pilotaient l'Université de la Réunion. Aujourd'hui le président en titre, aprés avoir mélanger la politique et ses responsabilités, ramasse les fruits de son engagement auprés de la famille VERGES. Il faut le remplacer et le plus rapidement possible.

28.Posté par Sentinelle le 05/12/2010 16:15

Post 24 se fera couper les ailles aussi .....vous écrivez "Mais le Président de l'université doit-il être tenu pour seul responsable? La gouvernance d'un établissement repose sur un conseil d'administration, qui doit rester un lieu de décision démocratique. Chaque administrateur a le devoir, dans le cadre de ses fonctions, de représenter l'institution ".

Non , ni le Président , ni le CA n'a de légitimité dans les décisions qui doivent être prises : Le CA n'a pas de base légale.... sa composition est attaquée car elle est nulle de droit..

J'ajoute que les contrat en cours pour les agents contractuels ne peuvent être dénoncés ni par le Président ni par le CA ....




29.Posté par Sentinelle le 06/12/2010 07:46

Post 27 Ok.

Mais peut -on raisonnablement penser que ce Président soit soutenu uniquement par les vassaux de VERGES et ANNETTE ?

Ne pourrait-on pas subodorer également que cet homme soit soutenu par les "nouveaux politiques " ( comme on dirait par les nouveaux riches ... ".) Ceux qui ont découvert la politique comme Marco Polo a découvert les épices ...??

Mais, ce Président ne serait -il pas également soutenu par la Chancellerie ??

On arrive donc à la question :

Mais pourquoi ???

Qu'est ce qui se cache derrière tout ça??




30.Posté par Thierry Pert le 06/12/2010 09:17

Notre cher président pourrait-il nous donner le droit de voter en REFERUNDUM afin que nous puissions donner notre avis (oui-non) concernant cette autonomie qu'il désire tant?
Ou a-t-il simplement peur qu'une majorité écrasante vote NON ??!!!
En tant que personnel, nous voulons donner notre avis mais nous n'avons pas droit à la parole? Sommes nous bien en démocratie à l'heure actuelle?
J'en doute fortement...


31.Posté par Monique Patouche le 06/12/2010 09:36

en tant que contractuel à l'université depuis 3 ans, je n'ai jamais vu d'amélioration sur nos conditions, nous sommes payés au smic, nos contrats sont renouvelés deux fois par an , et toujours avec la peur au ventre au moment du renouvellement.

Au lieu d'envoyer les VIP VP en voyage( vip vp = very important prout prout de vice- présidents) - inutilement en 1ere classe je tiens à le préciser - le président ferait mieux d'ajouter un peu de sous sur la paye de ses contractuels. Toutes ces dépenses inutiles ne font qu'aggraver la situation de l'université.

Et dire qu'on devait passer au RCE !! alors dites-vous bien que nous sommes passés tout prés d'une guerre civile, car personne n'aurait reçu sa paye en janvier : titulaires comme contractuels.

soyons franc, l'université ne pouvait pas changer sereinement. ET tous ceux qui pensent qu'il faut changer de président se trompent car C la meme chose à chaque fois, les prochains ne feront strictement rien. Alors la seule chose à faire , c fermer sa bouche et laisser les zozos pourrirent l'argent des francais.

32.Posté par Zean Bérick le 06/12/2010 09:52

Pour les réponses voir Poste 1 et 17. Croyez-moi tout ça est vrai.

Je tiens aussi à apporter un autre élément. Le fameux gabier BRED installé sur le campus et qui a été construit sans appel d'offre alors que l'occupation temporaire de l'espace public en demande un....de même les établissements d'enseignements supérieur sont soumis à une neutralité stricte. Un recours est en préparation (un de plus malheureusement). Savez-vous que cet actuel président, dans ce dossier du gabier, était justement l'ancien VP en charge des marchés et qu'à ce titre l'obligation de non mise-en-concurrence et de reconduction annuelle qui figure dans la convention signée avec la BRED est tout aussi grave (d'autant que la reconduction qui doit être votée par le CA chaque année n'a jamais eu lieu...). Sachez aussi qu'il y a bcp d'argent en jeu, beaucoup, beaucoup...Que fait le recteur ?

Sachant, en plus de tout ça, que le recours au TA du Met contre l'Université sur le refus du paiement en trois des frais d'inscriptions (pourtant imposé par le ministère et non respecté par l'Université malgré les différents rappels à la légalité) a de fortes chances d'aboutir...je pense que ce président a du soucis à se faire...

J'en raconterais plus mais y a tellement à dire...

33.Posté par sgpen cgtr le 06/12/2010 10:13


la CGT a décidé d’appeler l’ensemble des non titulaires à l’action le jeudi 9 décembre 2010 et ce, afin de peser au maximum sur le cycle de négociations en cours sur l’avenir des contractuels et vacataires

Dans notre académie, ici plus qu’ailleurs, il y a urgence sociale à trouver des solutions pérennes quant à la sécurisation des parcours professionnels tant la précarité gagne du terrain

Outre la nécessité pour les non titulaires d’avoir accès à un emploi statutaire se pose la question salariale et indemnitaire

QUID de l’IAT verse aux non titulaires ? Quid de la mise en œuvre d’une grille salariale ?

Est-il acceptable qu’un non titulaire ne voit pas son traitement augmenté alors qu’il cumule de nombreuses années d’ancienneté. Bien sur que non !
Est-il concevable qu’on jette des non titulaires après de longues années de bons et loyaux services ? Bien sur que non !


Ces dernières revendications peuvent être réglées localement

Alors le jeudi 9 décembre, montrons à l’administration que les « sans grades » existent, que nous avons le droit à la considération, affichons notre détermination à faire aboutir nos revendications
RV devant le rectorat a 9h30

sur le site web du sgpen cgtr www.sgpen-cgtr.com, retrouvez le numero special contractuels ainsi que la video appel a la greve des non titulaires

34.Posté par alpha le 06/12/2010 10:45

ce président préfère recruter des PRAG (professeur agrégé du secondaire) déjà pacha avec les gros salaires mais qui sont les copains du syndicat FSU, que des étudiants qui ont fait huit ans d'études fini une thèse avec brio formés et aptes à enseigner dans l'enseignement supérieur.
le docteur qui a produit une thèse avec laquelle il pourra délivrer des enseignements à la pointe de ce qui se fait actuellement se fait passer devant par un vieux PRAG déjà plein aux as qui veut avoir encore plus et qui se dit ensuite "syndicaliste FSU"
voilà à quoi ressemble le recrutement à l'UR, en attendant les cerveaux vont bosser en Australie, Etats-Unis, Québec... que deviendra la Réunion si elle voit ses têtes pensantes partir ??
celui pour lequel il fait une formation docotrale, de la recherche pour la délivrer aux étudiants qui p

35.Posté par ANIN le 06/12/2010 13:04

Tout le monde sait que l'excès nuit à la compréhension! A lire les commentaires ce président est à jeter, mais est il le seul responsable de cette situation ? Il faut rappeler qu'il a tout de même été élu démocratiquement, avec le soutien des personnels et des étudiants !! par ailleurs, le refus du ministère de donner les compétences élargies pour le 1er janvier 2011 est fait de sagesse, car l'Université de La Réunion n'était pas prête pour cette autonomie, comme certaines universités de Métropole dont celle de Perpignan par exemple. C'est toute la difficulté des petites universités de trouver un équilibre, et pour La Réunion ce n'est que partie remise puisqu'elle passera au RCE en 2012,. Personnellement je préfères qu'on prenne son temps au lieu de passer malgré les difficultés et de se prendre les pieds dans la moquette....

36.Posté par Amphi le 06/12/2010 17:46


POST 35
Dur ET louable effort que LE vôtre ANIN mais certainement bien difficile!
Oui le président a été élu ,j'apprécie votre "tout de même" mais j'émets de fortes réserves sur votre "démocratiquement" .
Regardez du côté des lettres anonymes qui ont fleuri dans cette campagne,des inscriptions des agents des organismes de recherche dans des collèges électoraux qui ne sont les leurs pour faire basculer le nombre suffrages! etc etc
OUI comment ne pas le rendre responsable de cet échec quand même pour une coupure d'électricité il faut qu'il s'en mêle en envoyant des @ à tous les membres de l'université?
DRH, DGS,chef de pôle,Doyen notre président cumule dans cette université toutes les fonctions et là il jouerait à l'échec "collectif"?
Vous croyez à ce que vous écrivez ANIN?
"Partie remise" dites-vous? on verra avec le Directeur des services financiers qu'il a imposé pour préparer ce passage et qui vendredi prend l'avion pour WALLIS affolé de la situation de l'établissement!
Vraiment ANIN?
Pour ne rien dire ,sans que je m'avance trop, de l'état de panique des hauts cadres des services centraux ,mais puisque vous connaissez parfaitement ,comme moi plus modestement à la place qui est la mienne,les affaires de cette université,vous comprenez ce que j'avance,non?
Question "temps qu'il nous faut prendre" que ne l'avez-vous dit plutôt à ce très cher président lui qui a fait du passage en 2011 aux RCE sa priorité afin d'avoir les mains libres pour sa gestion quitte à faire couler l'établissement ?
Et vous venez-nous dire que ce n'est pas son échec ?
Son échec BIEN SUR et sur toute la ligne évidemment!

37.Posté par Tonton le 08/12/2010 06:26

Ce qui inquiète dans ce dossier c'est le manque de réaction.

Le nombre de mécontent parmi les étudiants , les enseignants qui discutent et critiquent chacun dans son coin contre l'équipe du Prisident ( son Ministre des Affaires très Etrangères L.S qui n'a plus le temps de p.....ser parcequ'il est souvent en 1ère classe dans l'avion , son grand consultant préféré F.L.M) le nombre d'enseignants qui disent dans leurs coin " on n'est pas au courant mais c'est normal .. cela devait arriver .... à l'époque de B... c'était autre chose ..... mais "on" l'a dénoncé de manière anonyme pendant la campagne pour les élections etc. etc , devraient entraîner une prise de conscience .

Alors ce manque de réaction inquiète !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes