MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le Président Macron doit restituer les îles Éparses à la République malgache avant le 26 juin 2020


Par André ORAISON, professeur de droit international public, Membre du Mouvement Réunionnais pour la Paix (MRPaix) - Publié le Jeudi 9 Janvier 2020 à 09:58 | Lu 1095 fois

C’est un revirement dans la politique étrangère de la France qu’il faut espérer. Le président de la République française devrait prendre la décision de restituer les îles Éparses à Madagascar avant le 26 juin 2020, date du 60e anniversaire de la restauration de l’indépendance de la Grande Ile. De fait, un faisceau d’indices convergents démontre qu’une telle solution peut être adoptée, ne serait-ce que pour raffermir les liens d’amitié franco-malgaches qui sont loin actuellement d’être au beau fixe. 
 
1) D’abord, celui qui n’est encore qu’un candidat parmi d’autres à la présidentielle française a ouvertement critiqué le colonialisme. Lors d’une visite officieuse en Algérie, Emmanuel Macron n’a pas hésité – dans une déclaration à une télévision algérienne – à qualifier, le mercredi 15 février 2017, « la colonisation » de « crime contre l’humanité » et « de vraie barbarie ». On ne saurait être plus clair dans la condamnation. De même, lors d’une conférence de presse – tenue le samedi 21 décembre 2019 à Abidjan par le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français – le président Macron a déclaré : « Trop souvent aujourd’hui, la France est perçue » comme ayant « un regard d’hégémonie et des oripeaux d’un colonialisme qui a été une erreur profonde, une faute de la République » avant d’appeler à « bâtir une nouvelle page ». Là encore, l’anathème présidentielle est sans équivoque. 
 
Ces propos honorent le chef de l’État qui semble prêt à engager la France dans une révolution copernicienne dans les relations franco-africaines, jugées impérialistes, inégalitaires et ambigües. 
 
2) En vérité, la France du président Macron s’aperçoit avec 60 ans de retard – mais il n’est jamais trop tard pour faire son mea-culpa – que l’Organisation des Nations Unies a fermement condamné le colonialisme. Faut-il ici rappeler que son Assemblée générale a adopté le 14 décembre 1960 la célèbre résolution 1514, une résolution déterminante en raison non seulement de son contenu novateur mais aussi de la vigueur du vocabulaire employé et des conditions singulières de son adoption ? Dans son préambule, la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux donne en quelque sorte le tempo en reconnaissant « le désir passionné de liberté de tous les peuples dépendants et le rôle décisif de ces peuples dans leur accession à l’indépendance » et en proclamant « solennellement la nécessité de mettre rapidement et inconditionnellement fin au colonialisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations ». De surcroît, il est révélateur de constater que la résolution 1514 a été adoptée à l’unanimité des participants : par 89 voix et seulement 9 abstentions. Il est significatif qu’aucun des États membres des Nations Unies participant au vote n’a osé contester en 1960 l’existence du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Quant aux rares États qui se sont abstenus et qui sont, pour la plupart, des États administrant des territoires non autonomes comme la Belgique, l’Espagne, la France, le Portugal et le Royaume-Uni, certains d’entre eux ont justifié leur abstention par les délais jugés indispensables pour la mise en œuvre de ce droit. 
 
Après avoir constaté que « le processus de libération » des peuples coloniaux est désormais « irréversible » la vénérable résolution 1514 énonce, dans son paragraphe 2, un principe transcendant, universel et immuable, ainsi formulé : « Tous les peuples ont le droit de libre détermination ; en vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et poursuivent librement leur développement économique, social et culturel ». Établie au cours la décennie « 50 », cette règle d’essence coutumière est dûment complétée par un paragraphe 6, rédigé en des termes qui ne souffrent aucune exception : « Toute tentative visant à détruire partiellement ou totalement l’unité nationale et l’intégrité territoriale d’un pays est incompatible avec les buts et les principes de la Charte des Nations Unies ». 
 
Or, contrairement à ce qu’affirment les autorités françaises traditionnelles, les îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India ne sont pas des terres françaises mais bien des terres malgaches au regard du droit international de la décolonisation. Le différend franco-malgache sur les îles Éparses du canal de Mozambique est en réalité le procès du décret français du 1er avril 1960. À ce sujet, il convient de préciser qu’avant la fin des négociations relatives à la restauration de la souveraineté de Madagascar qui conduisent aux premiers accords de coopération franco-malgaches, signés le 2 avril 1960, un nouveau statut interne a été conféré en secret aux îles Éparses du canal de Mozambique et au récif de Tromelin par un décret du 1er avril 1960. De fait, cet acte règlementaire que l’on peut qualifier, sans exagération, de scélérat ne sera porté à la connaissance de la partie malgache qu’après le 14 juin 1960, date de sa publication au Journal officiel. Le décret du 1er avril 1960 ne donne enfin que de brèves indications dans une formule péremptoire tout en violant sans complexe la règle de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation, portant rappelée dans la résolution 1514 : « Les îles Tromelin, Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India sont placées sous l’autorité du ministre chargé des départements d’outre-mer et des territoires d’outre-mer »[1]. 
 
Le même raisonnement s’applique aussi à l’île de Mayotte qui a été détachée arbitrairement du territoire d’outre-mer des Comores au mépris de l’intangibilité des frontières coloniales au lendemain du scrutin d’autodétermination du 22 décembre 1974, un scrutin où la population comorienne s’est prononcée massivement pour l’accession à l’indépendance de l’ensemble des « îles de la Lune »[2] . 
 
3) Le revirement attendu du président Macron avant le 26 juin 2020 peut enfin et surtout se comprendre à la lecture de l’avis consultatif rendu le 25 février 2019 par la Cour internationale de Justice dans l’affaire des îles Chagos. Après avoir constaté que le processus de décolonisation de Maurice n’avait pas été validement mené à bien par la puissance administrante entre 1965 et 1968, au regard du droit international de la décolonisation, la Cour – à la quasi unanimité des juges – en tire la conséquence que « le Royaume-Uni est tenu, dans les plus brefs délais, de mettre fin à son administration de l’archipel des Chagos ». Mais si l’avis de la Cour de La Haye stigmatise sans appel le colonialisme britannique dans l’océan Indien, il ne ménage pas pour autant le colonialisme français. 
 
Dans son avis consultatif, la Haute Juridiction mentionne en effet – d’une manière qui nous paraît loin d’être fortuite ou innocente – quelques résolutions ciblées adoptées à de très larges majorité par l’Assemblée générale des Nations Unies et qui condamnent tout particulièrement la France, un État accusé par certains pays riverains du bassin sud-ouest de l’océan Indien de poursuivre une politique néocolonialiste et hégémonique dans certains petits territoires insulaires. La Cour cite à l’appui les résolutions 3161 du 14 décembre 1973 et 3291 du 13 décembre 1974, toutes deux intitulées « Question de l’archipel des Comores » et qui concernent l’île de Mayotte. Elle cite également la résolution 34/91 du 12 décembre 1979 qui se rapporte aux îles Éparses, au nombre de quatre, sous la rubrique : « Question des îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India » [3]. Tous ancrés dans le canal de Mozambique et actuellement placés sous la souveraineté de la France, ces territoires sont effectivement revendiqués au nom d’une « décolonisation inachevée » : les îles Éparses par la République de Madagascar depuis 1972 et l’île de Mayotte par l’Union des Comores depuis 1975. 
 
4) Au moment où va bientôt prendre fin la troisième Décennie internationale de l’élimination du colonialisme, proclamée par les Nations Unies pour la période 2011-2020 dans la résolution 65/119, adoptée le 10 décembre 2010, force est donc de constater que subsistent dans le bassin sud-ouest de l’océan Indien des « résidus d’Empires coloniaux ». Dans ce contexte éclairé par la judicieuse expertise des juges du Palais de la Paix, nul doute que le président Macron – un président en quête de respectabilité sur la scène internationale et qui veut apparaître, pour ce faire, comme un homme de parole et de conviction – aura à cœur de restituer les îles Éparses à Madagascar avant le 26 juin 2020. 

[1] A. ORAISON, « Radioscopie critique du décret français du 1er avril 1960 (À propos du différend franco-malgache sur les îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India) », La Revue Juridique de Madagascar Conseil International (La Revue MCI), 2016, n° 72-73, pages 47 à 57.
[2] A. ORAISON, « Radioscopie critique de l’inextricable et regrettable querelle franco-comorienne sur l’île de Mayotte », Revue Juridique de l’Océan Indien (RJOI), 2013, n° 16, pages 153 à 176.
[3] CIJ, Rec. 2019, p. 40, par. 168.

La localisation des Iles Eparses autour de la Grande Ile de Madagascar
La localisation des Iles Eparses autour de la Grande Ile de Madagascar




1.Posté par polo974 le 09/01/2020 12:13

Sauf qu'il n'y a aucun peuple colonisé sur ces îles éparses, donc pas de décolonisation possible...

Et pour Mayotte, avant la colonisation des Comores, les petits chefs des 4 îles se foutaient joyeusement sur la gueule à grands coups de sabre. donc pas vraiment unies, les Comores... Désunies à la base, désunies au sommet...

2.Posté par MRP le 09/01/2020 14:41

Je salue bien bas la constance de M. A. Oraison à plaider pour la souveraineté de Madagascar, de Maurice et des Comores dans l'Océan Indien. Il,appartient à cette pensée vieillotte de faire de l'Océan Indien Zone de Paix, sans puissance militaire digne de ce nom opposable à l'URSS. Idéologie soutenue du temps de la Guerre Froide pour empêcher déjà l'implantation de forces militaires alliées aux Américains qui auraient évité l'expansion de la puissance soviétique et chinoise (Staline, Kroutchev et Mao). Cuba n'était pas loin non plus au Mozambique. Le communisme inféodé à Moscou, malgré une hypocrisie à créer des mouvements "indépendants": PCR, mouvements de Libérations nationaux etc..aurait permis à l'URSS de contrôler toutes les routes maritimes: canal de Suez, Cap de bonne Espérance, Détroit d'Ormuz, donc acheminement de matériels militaires lourds et pétrole. Qui fallait-il attaquer à l'ONU? Le Royaume Uni d'abord qui avec Maurice allait permettre la base américaine de Diégo Garcia qui protège le Nord Ouest de l'Océan Indien. La France ensuite qui aurait pu avec Madagascar assurer la sécurité depuis le golfe d'Aden jusqu'au Cap de Bonne Espérance : les ILes éparses sont idéalement situées dans le Canal du Mozambique avec une bonne base arrière à Madagascar ( Diégo Suarez au nord et Tuléar au sud). La France a démantelé ces bases avec le processus d'indépendance 'décolonisation ". Vu l'impossibilité de Madagascar à entretenir une force de sécurité dans cette zone il est bon que la France maintienne sa présence. Maintenant M. Oraison peut continuer son raisonnement, n'existe-t-il , à l'ONU, la question de la Reunion? N'y a-t-il pas eu à certaine époque une revendication à l'autodétermination du Pép réyonné portée par le PCR au travers des demandes de pays "amis" ? Qu'était le PCR?

3.Posté par JORI le 09/01/2020 15:38

Et pourquoi mada ne revendiquerait pas la Réunion, Maurice et toutes les iles qui l'entourent?.

4.Posté par balayedovantzotportavant le 09/01/2020 16:30

vive madagasacar ce sont les malgaches qui ont donner vies aux premiers réunionnais il n'y avait pas de femmes ici il fallait bien commencer par là, France c'est paris et ses autres départements, algérie Indochine Madagascar et j'en oublie n 'appartiennent pas à la France s'implanter chez les autres et jouer aux matadors c'est si facile par la force !

5.Posté par A mon avis le 09/01/2020 18:10

@ 2.Posté par MRP :
Maurice d'un côté revendique les Chagos, et d'un autre côté est en train de "brader" Agalega à l'Inde qui va y installer une base militaire

6.Posté par JORI le 09/01/2020 21:32 (depuis mobile)

4. Balayedovan. Vous y étiez pour dire que ce serait les malgaches qui auraient donné vie aux 1er réunionnais ?. Et les colons n'avaient aucune activité sexuelle selon vous ?. D'autre part, comptez vous les DOM dans la France ?.

7.Posté par Scalpel le 09/01/2020 23:46

3.Posté par JORI le 09/01/2020 15:38

Et pourquoi mada ne revendiquerait pas la Réunion, Maurice et toutes les iles qui l'entourent?.
......................................

Les malgaches sont pas fous. Ils ne veulent pas hériter du zozori......le fana du pigeon.....

8.Posté par Scalpel le 09/01/2020 23:48

Le Président Macron doit restituer les îles Éparses à la République malgache avant le 26 juin 2020
............................................
Il doit d'abord restituer aux français leur souveraineté et non plus diriger seul comme en dictature....

9.Posté par JORI le 10/01/2020 00:58 (depuis mobile)

7. Scalpel le lâche et capon. Toujours le même disque rayé mais toujours pas de réf pour étayer vos allégations !!.

10.Posté par balayedovantzotportavant le 10/01/2020 07:47

jori le simplet du village apprenez vos classiques fréquentez des historiens , au début il n'y avait que des hommes sur cette île les corsaires les indésirables de France, ils étaient seul il n'y avaient pas de femmes à bord les premières femmes sont malgaches qui ont donner naissances aux premiers habitants ensuite les esclaves sont arrivés les mozambicains et les engagés indiens et chinois après apprenez il n 'y a pas de honte dans les veines de chaque réunionnais coule du sang malgache et les doms j'ai mon idée mais avec vous je n 'ai pas envie de discuter , prosper eve , sudel fuma et tant d'autres lisez leurs ouvrages apprenez l'histoire de l'île au lieu de faire le beau!

11.Posté par JORI le 10/01/2020 11:03 (depuis mobile)

10.Balayedovan.Dois je considérer que toutes vs critiques contre macron, ce serait pour faire le beau ?. Si je suis votre raisonnement, la femme malgache étant à l'origine du réunionnais,Mada pourrait revendiquer la Réunion.Vs me donnez dc raison

12.Posté par balayedovantzotportavant le 10/01/2020 11:39

je critique macron il est au pouvoir si c'est un autre président ce sera la même chose je n'ai pas d'idole moi et je ne suis pas le seul les français ne l'aiment pas il fût élu par erreur , analyser son score et faîtes votre propre analyse je ne vous demande pas de m'apporter la preuve ou de me présenter une mémoire je suis assez grand pour me faire une opinion!

13.Posté par JORI le 10/01/2020 14:01 (depuis mobile)

12. Balayedovan. En fait, vous n'êtes là que pour critiquer. Quel président a déjà fait l'unanimité ?. Il y aura toujours des contestataires, des mauvais perdants. Toujours est il que lui est élu et pas votre asselineau. C'est un fait.

14.Posté par balayedovantzotportavant le 10/01/2020 15:41

macron est le président qui fut élu par défaut avec le plus mauvais score entre marine et lui il fallait choisir mais macron est un pigeon je n'ai pas de respect pour un président qui chie sur les français , macron erreur fatale pur la France ce pays sera bientôt un pays de mendiants et d'assistés elle s'enfonce de jours en jours!

15.Posté par JORI le 10/01/2020 16:50

14.Posté par balayedovantzotportavant le 10/01/2020 15:41
Rappelez moi le nom du dernier président qui n'aurait pas été élu par défaut mais par adhésion à son programme.
"un président qui chie sur les français", fillon avait, paraît il, fait descendre plus de mécontents encore dans les rues que macron, aviez vous les mêmes critiques à cette époque?. Et sauf erreur de ma part, sa réforme des retraite est en application!!.

16.Posté par Scalpel le 11/01/2020 13:30


13.Posté par JORI le 10/01/2020 14:01 (depuis mobile)

12. Balayedovan. En fait, vous n'êtes là que pour critiquer. Quel président a déjà fait l'unanimité ?. Il y aura toujours des contestataires, des mauvais perdants. Toujours est il que lui est élu et pas votre asselineau. C'est un fait.
.....................................
Quelle crasse couillonnisse. Le seul vrai fait est que la souveraineté appartient au peuple et non à un seul. Le peuple est le commettant et le président le préposé du peuple mais dès qu'on le lui rappelle il envoie les FDO.



17.Posté par Scalpel le 11/01/2020 13:32

14.Posté par balayedovantzotportavant le 10/01/2020 15:41

macron est le président qui fut élu par défaut avec le plus mauvais score entre marine et lui il fallait choisir mais macron est un pigeon
................................
Et le zozori un apprenti pigeonneau qui a pris un coup de pigeon et la kour karté là où il a vu de la lumière en toquant à la porte des marcheurs " "missié blanc, moi fayot de 1ère, prends moi sous ton aile, moi vole pou toi, toi attache message à ma patte et moi va dire partout que toi grand".....

18.Posté par Scalpel le 11/01/2020 13:35

13.Posté par JORI le 10/01/2020 14:01 (depuis mobile)

12. Balayedovan. En fait, vous n'êtes là que pour critiquer. Quel président a déjà fait l'unanimité ?. Il y aura toujours des contestataires
..................................
Il oublie qu'il est allé contesté avec les gilets zones pour ensuite virer casaque, c'est dire la force des convictions du pigeon voyageur.

Au fait j'attends toujours ses références sur l'interdiction de changer de pseudos alors que lui cédant à la "loi couardise" a changé de casaque....

19.Posté par "VIEUX CREOLE " le 11/01/2020 19:04

MONSIEUR André ORAISON ( "Professeur de Droit Public International et du Mouvement Réunionnais pour la Paix " (ouf !! ) vOUS RÉCIDIIVEZ un peu souvent Mais vous n'êtes pas ( je regrette de devoir le dire le dire ) ni Spécialiste en géologie , ni en Histoire ,ni en Géographie et Histoire de L’Océan indien ! ! EN QUOI ,la présence française dans "les T.A.A.F" menacerai t la paix dans c"ette Zone le l'Océan Indien" ? ? ? C' EST LA VIEiLLE ANTiEINNE que nous a rabâchée "Témoignages ," " Paul "le GRAND VISIONNAIRE" et le P.C.R. aprés 1959--60 , ALORS que la présence de bateaux de guerre russes- dans la grande Baie de Diego- Suarez - sous Didier Ratsiraka - était gage de " PAIX MONDIALE"! ! ! ----Qui en était Convaincus , à part les Dirigeants communistes locaux et Certains "GOGOS" ! ! ARRÊTEZ votre "bagou " insipide qui ne repose sur aucun argument sérieux et valable ! ---- CERTES " le droit du 1er Occupant " était " une règle internationale acceptée à l’Époque , peut , aujourd’hui' hui , être remplacé PAR la Règle d'une COOPÉRATION BIEN COMPRISE ENTRE ÉTATS souverains ET NON PAR UN DICTAT "MALGACHE" OU " MAURICIEN "' et encore moins par un Professeur français, de Droit international! !! Ce qui est trés curieux ,dans cette affaire" c'est de constater que " ces Prétentions " ont été revendiquées à partir du moment que certains scientifiques ont annoncé que les sous -sols marins de ces T.A.A.F. pourraient contenir des richesses minières et du Pétrole : c'est la seule explication de ces revendications : :POINT A LA LIGNE § § §

20.Posté par JORI le 12/01/2020 04:02 (depuis mobile)

16. Scalpel le lâche et capon. Vous ne vous réveillez que maintenant pour vous apercevoir que c''est ainsi que fonctionne la V ème république ?. Vous êtes vraiment passé à côté de l''éducation/instruction dont vous parliez ailleurs.

21.Posté par JORI le 12/01/2020 04:06 (depuis mobile)

17. Scalpel le lâche et capon. Je vous soupçonne d'avoir eu l'ambition de travailler dans le cinéma et de vous faire aujourd'hui plein de films. Ou est-ce de la mythomanie. Donc tjrs pas de nouvelles des réfs des propos et faits que vs m'attribuez ?

22.Posté par JORI le 12/01/2020 04:08 (depuis mobile)

18. Scalpel le lâche et capon. C'est sûr que ne croire en rien, sauf en ses mensonges, comme vous est une sacrée force de conviction !!

23.Posté par ?? le 12/01/2020 08:41

Selon Huntington , « les civilisations durent,sont dynamiques naissent meurent, fusionnent, se divisent.N’importe quel étudiant en histoire sait qu’elles disparaissent aussi et se perdent dans les sables du temps ».(samuel Huntington )
_________________________________________________________________________________
Ce qu’ on n’arrive pas a comprendre c’est dans quelle direction se situe Maurice concernant son développement géostratégique. Tout le monde connaît le rapprochement de l’île envers l’Inde , fidèle allié.On comprend bien moins par contre comment Maurice peut elle laisser l’annexion d’Agalega .En même temps elle fait le reproche éternel concernant le cas des Chagos.
Les natifs d’Agalega sont 700 sur le territoire mauricien selon défi média. Pour Laval Soopramanien président de l’association, l’absence de projet a Agalega pousse la population a chercher du travail sur Maurice.Pour Malenn Oodiah de lexpress.mu « S’il y a une problématique qui demande à être inscrite dans la mise en perspective tout en étant en situation et privilégier la prospective, c’est bien celle de la place de Maurice dans la région et dans le monde. Il y a d’une part un nouvel ordre mondial qui se cherche avec en toile de fond les profonds changements en cours, et d’autre part les tendances lourdes qui se dessinent sur le plan géostratégique, géopolitique et géo économique »


Depuis 1990 c’est la fin de la convention de Lomé dont le but était de favoriser l’adaptation des pays ACP à l’économie de marché.Par exemple lomé III propose 1,3 million de tonnes de sucre de canne aux prix européens, d’où le décollage de Maurice.

« La nouvelle donne, ce sont les nouveaux acteurs que sont la Chine et l’Inde, qui entendent prendre la place qu’ils estiment leur revenir dans le nouvel ordre mondial. L’océan Indien, «centre de gravité du XXIe siècle» selon le journaliste américain Robert Kaplan, et le continent africain sont les nouveaux terrains de leur positionnement.

Cela soulève l’importance des rapports Sud-Sud et toute la question de la souveraineté des pays concernés » ( Malenn Oodiah). Pour Zinfo974 «La rumeur d'une cession d'Agaléga a provoqué une vive polémique, d'autant que ce n'est pas la première fois que l'Inde convoite cet archipel. En décembre 2006, la presse indienne avait déjà évoqué la négociation d'un bail de longue durée accordé à l'Inde par Maurice. L'information avait à l'époque également été démentie. »

______________________________________________________________________________________
Sur l’Île on fait surtout la culture des cocotiers.En Mai 2017 voila ce que disait les médias a Maurice « Interrogé sur la création éventuelle d’une base militaire sur Agalega par les Indiens, Pravind Jugnauth indique que la question n’est pas à l’ordre du jour. Il martèle que Maurice ne cédera jamais Agalega ».Mai en juillet le ton monte.Le gouvernement est carrément accusé de passer des accords secrets et le chef de l’opposition Xavier Luc Duval considère que l’alliance Lepep (alliance le peuple)dissimule beaucoup de chose. On doit construire une piste de 3 km, autant que celle de Maurice, pourquoi ? En 2005 on réclame l’aide indienne par Navin Ramgoolam.

Peut être que cette géopolitique semble dépasser tous le monde.En effet La chine cherche a isoler l’Inde sur le plan régional.La stratégie dite du collier de perles transparaît partout. Elle consiste dans le rachat de port, pour encercler les autres ports de l’Inde. La théorie est tiré d’un rapport d’état américain « Energy Futures in Asia ».La chine amène depuis peu une nouvelle base a Djibouti.

____________________________________________________________________________________

En fait l’île est complètement abandonné par Maurice. Comme pour Rodrigue , la population survit et le seul moyen de s’en sortir est de paradoxalement partir vivre sur…..Maurice (sic). Selon John Dacruz, enseignant,(ambassadeur de Maurice en Afrique du Sud de 2001 à 2004 ) certains Agaléens ont préféré quitter leur île pour s’installer à Maurice.
« Selon certains habitants, auparavant Agalega comptait environ 800 âmes. Bon nombre d’entre eux, gagnés par un sentiment de lassitude et d’isolement, ont décidé de partir de cette terre qui leur est pourtant si chère pour venir à Maurice où ils vivent surtout dans les faubourgs de Port-Louis. Aujourd’hui, environ 280 personnes y habitent toujours », explique cet ex-enseignant du Agalega Medco SSS. (lemauricien.com)

« Les Agaléens, poursuit John Dacruz, reconnaissent qu’ils sont des assistés mais sont frustrés du fait que leur île demeure dans un état figé alors, qu’ailleurs, il y a une perpétuelle évolution. Ils disent adorer leur île et vouloir y mourir. De ce fait, ils n’aimeraient pas que leur terre soit cédée un jour à une quelconque puissance étrangère. » Le mauritius pride semble faire la navette tous les 6mois. En 2003 il y aurait eu un projet immobilier torpiller par Ramgoolam. Peut-être l’île est volontairement maintenue en léthargie au profit de l’union indienne. Le prix du bateau a augmenter de 200 % pour se rendre sur l’île. Drôle de développement. « Ne pli kapav al Agalega ! », lance avec colère Claude Médar, vice-président de l’association Les Amis d’Agaléga. Agaléga fait partie de la République de Maurice, mais visiter l’île est devenu un luxe que ne peuvent se permettre aujourd’hui l’Agaléen vivant à Maurice et le citoyen mauricien aux revenus modestes.

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Les autorités ont supprimé au cours de cette année quelques privilèges auxquels avaient droit les Agaléens par rapport aux voyages. À titre d’exemple, Les Amis d’Agaléga bénéficiaient de deux billets gratuits à chaque voyage du bateau pour permettre à ses membres d’aller faire un suivi des projets qu’ils ont mis en route dans l’archipel. On cherche a dépeupler l’île. Doit on voir un nouveau concept chagossien ? Le vicaire général Jean-Maurice Labour, est du même avis en soulignant le sous-développement de l’île dans lequel se trouvent les Agaléens depuis des décennies. « La source de ce sous-développement qui perdure malgré les promesses des politiciens est l’enclavement de l’île. »



Concernant les îles éparses, il s’agit d’un long litige entre la France et Madagascar… La France les avait déclarées siennes en 1892 puis en 1897. Cette décision a été confirmée par un décret en ce sens du Président français en 1960, trois mois avant la proclamation de l’indépendance de Madagascar. Ensuite la loi de 2007 les a inclus dans la liste des terres australes et antarctiques françaises. Maurice réclame Tromelin , Madagascar l’ile Europa , Juan de nova.


Concernant les Chagos Maurice est sur le point de remporter la bataille qui l’oppose a l’Angleterre.Depuis cinquante ans, le David chagossien se bat contre les deux Goliath anglo-saxons pour que son peuple puisse retourner vivre sur les atolls dont il a été expulsé entre 1967 et 1973 par les Britanniques, pour laisser les Américains y implanter l’une de leurs plus importantes bases aéronavales au monde, sur l’île de Diego Garcia. Si, à l’époque, les Mauriciens ont accepté cette partition en échange de leur indépendance, ils apportent, depuis, un soutien sans faille à leurs frères chagossiens . Dans ce cas pourquoi laisser l’Inde faire la même chose pour Agalega ?

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Un début de réponse: Les Indo Mauriciens majoritaires dans le pays trouvent un appui en 1936 avec la création du parti travailliste. « Auparavant ils étaient écartés des postes électifs.

Cette classe moyenne hindou fut l’héritière principale du pouvoir colonial. Le communalisme mauricien a raté l’enjeu des minorités et l’on retrouve cette dimension dans les concurrences électorales. »(Julie Peghini:Île rêvée, île réelle). La fête du 12 mars de l’indépendance a été choisi par Sir Seewosagar Ramgoolam par rapport a la marche du sel de Ghandhi.
Paul Berenger lui souhaite plutôt l’avènement de l’homme mauricien avec toute ses composantes ethniques. Son parti le MMM se posera garante de ce principe tout au long de l’histoire.C’est dans la même veine qu’intervient Xavier Luc Duval dans le débat houleux.

Le leg de 500 millions de dollars de l’Inde et la politique de chantier n’est t’il pas une forme d’achat du gouvernement ? « Pravind Jugnauth prend les mauriciens pour des imbéciles » c’est le Times of India qui révéla en 2006 le projet de base navale. En 2013 David Brewster, chercheur australien, révèle l’impensable. La publication des détails secrets des préparatifs en Inde pour une intervention militaire avortée à Maurice au plus fort de la crise politique de 1983, mettant aux prises le Premier ministre d’alors sir Anerood Jugnauth et le leader de l’opposition et du MMM Paul Bérenger, est venue jeter un pavé dans la mare politico-militaire. On parla même de coup d’état de l’Inde.
Bertrand C.


________________________________________________________________________________


"La réalité?Maurice joue double jeu.Depuis 45 ans les relations sino mauriciennes sont au beau fixe. L’ile est le tremplin vers l’Afrique.Mais des mauriciens se demandent ce qu’a a apporter Maurice a ce géant qui a déjà tout ? On rappelle a toute fin utile que la Chine est le banquier des états unis endettés.




Le maître de la diplomatie Henry Kissinger aurait largement cautionner ce qui se passe a l’ombre des filaos. « Il est tout d’abord impératif de résoudre les conflits territoriaux (et/ou maritimes) ou tout au moins être assez intelligent pour les traiter différemment et ou les mettre de côté. Une approche intéressante a été celle développée par la France et Maurice pour aboutir le 7 juin 2010 à un accord-cadre de cogestion de l’île de Tromelin.
Personne ne renonce à sa revendication de souveraineté sur cette île, mais les deux parties acceptent de mettre de côté leur différend pour convenir d’exploiter ensemble les ressources existantes. Une approche coopérative se substitue à l’expression stérile de désaccords insolubles » Voilà ce que disait l’ambassade de France a Madagascar en 2011.Cela résume assez bien la situation non ? C’est la real politique de Bismarck le maître a penser de Kissinger. Elle désigne « la politique étrangère fondée sur le calcul des forces et l'intérêt national » .


_________________________________________________________________________________


Il est nécessaire dans le cas de Agalega de fixer Le libéralisme égalitariste, avec en ligne de mire le livre Une théorie de la justice de John Rawls pour texte fondateur.De fixer un retour aux conditions préalables d’une conception de la justice sociale en mesure de satisfaire tant les exigences de la liberté que celles de l’égalité. "



___________________________________________________________________________________


Bertrand Carpaye.

24.Posté par JORI le 12/01/2020 13:59

18.Posté par Scalpel le lâche et capon.
"Au fait j'attends toujours ses références sur l'interdiction de changer de pseudos", encore une preuve que vous êtes passé à coté de l'éducation/instruction que vous évoquiez ailleurs: vous ne savez pas encore lire. Je vous est déjà répondu sur un autre article que rien ne vous l'interdisait. En revanche ces changements répétés sont plutôt la preuve que le capon que vous êtes se cache derrière plusieurs pseudos pour pouvoir distiller tous vos mensonges. Toujours pas de nouvelles des réfs des faits et propos que vous m'attribuez??.
Sinon votre couardise à vous, vous interdit de prendre position pour quoi que ce soit. Ou au moins sur le plan politique.

25.Posté par Nael le 27/06/2020 13:20

Voilà ce que les français ont l'habitude de faire, nous offrir quelques euros afin qu'on cède nos richesses.

Je demande à tous les jeunes malgaches, en France ou à Madagascar d'aller mettre des commentaires sur ces îles éparses.

Quand je lis les commentaires des français je suis dégoutée.
Oh oh ces îles sont français.
Ou tu as vu la France a Madagascar même ?

Depuis des années ils volent les richesses de l'Afrique et quand on vient chez eux pour chercher du travail, ils nous disent de rentrer chez nous .
A cette phrase je dis à mes amis qui subissent le racisme tous les jours de dire " on vient récupérer ce qui nous appartient".
Toutes les richesses qu'à la France aujourd'hui viennent de l'Afrique, et maint ils disent à nos ainés de rentrer chez eux. Et, en plus ils veulent continuer à voler.

Le racisme en France m'a fait tellement mal aux yeux que je commence à changer de mentalité. J'encourage tous les jeunes à soutenir notre président malgache.
C'est à nous d'agir.
Notre président actuel peut faire changer les choses il faut juste un peu de soutien. C'est ce qui lui donnera la force pour continuer à se battre.
Ces gens là nous prennent vraiment pour des cons.
Donc Macron c'est Dieu pour décider de changer d'avis sur la restitution de ce qui nous appartient? Hein ?

J'ai une chose à dire pour les Africains : le vrai changement commencera le jour où les Africains commenceront à penser en groupe.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes