MENU ZINFOS
Océan Indien

Le Premier ministre mauricien contre la division communautaire de son pays


- Publié le Mardi 18 Septembre 2012 à 15:24 | Lu 926 fois

Le Premier ministre mauricien contre la division communautaire de son pays
Navin Ramgoolam, le Premier ministre travailliste de l’île Maurice, après deux semaines de convalescence dans un hôpital de Londres suite à une intervention bénigne au cœur, est reparti dans l’arène politique en s’attaquant de front au dossier brûlant du Best Loser System. Lors d’une cérémonie officielle de dépôt de gerbes, au jardin des Pamplemousses dans le Nord de l’île, il a déclaré au defimedia.info qu’il est "temps de revoir le Best Loser System (BLS)".
 
Ce système, sous les feux de l’actualité à Maurice, oblige chaque candidat aux élections législatives à décliner au préalable son appartenance ethnique sur un formulaire, avant de pouvoir briguer les votes de ses concitoyens. 60 députés sont ainsi élus au suffrage universel, mais 8 autres députés, considérés comme "les meilleurs perdants", sont repêchés pour siéger au Parlement sur la base d’un recensement communautaire datant de 1972.
 
Ce communautarisme déguisé a été condamné par l’ONU le 4 septembre 2012 car contraire à l’article 25 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, suite à la plainte en 2005 d’une association de simples citoyens, Rezistans ek Alternativ.

"Le Best System Loser nous a donné la paix sociale"

"Il nous faut trouver un système pour intégrer le BSL dans la réforme que nous souhaitons apporter. J’espère que le MMM (ndlr : parti d'opposition) se montrera plus flexible à ce sujet. Le BSL et la déclaration d’appartenance ethnique sont inexorablement liés. L’un ne peut exister sans l’autre", a précisé Navin Ramgoolam.
 
"Le BLS nous a été très utile. Mais il est temps de le revoir. Le BSL nous a donné la paix sociale. Notre pays venait d’obtenir son indépendance et nous étions passés par des moments difficiles. Mais, aujourd’hui nous devons penser en termes de mauricianisme", a-t-il souligné au defimedia.info.
 
Navin Ramgoolam s’est opposé ouvertement à un nouveau recensement de la population sur une base communautaire. "Certaines personnes disent qu’il faut revoir le recensement de 1972. Si on le fait, ce sera un grand pas en arrière… On ne peut pas une nouvelle fois diviser le pays en groupes. C’est inacceptable ! Tant que je suis là, il n’y en aura pas", a-t-il encore insisté pour conclure.




1.Posté par Démocratie despotique !!! le 18/09/2012 15:56

Navin Ramgoolam était plus disert quand il s'agissait de s'étaler sur l'assistanat des réunionnais. Pour résumer, tel un dictateur des démocraties exemplaires du Maghreb et autres, quand le chef est malade il va se soigner dans un vrai hôpital, récupère de ses efforts puis revient s'occuper de la fange dans laquelle se débattent ses compatriotes. Compatriotes qui ont l'air de vouloir arrêter de se contenter de ce qu'ils ont et réclamer des comptes à la communauté qui a pris le pouvoir depuis "l'indépendance" avec la complicité nauséeuse du gvt britannique !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes