MENU ZINFOS
Social

Le Préfet va amorcer le dialogue avec le patronat et la grande distribution


Les membres du Collectif sont ressortis déçus de leur rencontre avec Pierre-Henry Maccioni. C’est Yvan Hoareau de la CGTR et Gilles Leperlier de l’UNEF qui ont annoncé la poursuite de leur mouvement. La mobilisation du 5 mars est plus que jamais d’actualité. De son côté, le préfet va préparer les modalités “d'un dialogue constructif”.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mardi 17 Février 2009 à 18:48 | Lu 933 fois

Pierre-Henry Maccioni a attendu que les représentants du Collectif se soient exprimés avant de s’adresser à son tour à la presse. Il s’est d’abord félicité “de ce premier contact, il y en aura d’autres”.
“Ils ont d’abord voulu m’indiquer quelle était la base de leur Collectif, qui est très large et qui leur donne une vraie assise. Ça a été une rencontre sérieuse qui s’est déroulée dans une tonalité modérée, il n’y a eu ni excès de voix, ni autre chose”.
“Le Collectif m’a dit son intention de mettre en place une plate-forme de revendications, d’approfondir les sujets, je ne peux que les encourager. Les revendications portent sur le pouvoir d’achat et sur les salaires”.
“En ce qui concerne le pouvoir d’achat, je leur ai rappelé les décisions déjà prises par le gouvernement et leur application immédiate telles que le RSA”.
Par ailleurs, le préfet a dit qu’il rencontrera “prochainement les représentants de la grande distribution, ceux des chambres consulaires et les présidents des collectivités locales”.  
Sur le sujet des salaires, Pierre-Henry Maccioni aura aussi “une discussion avec le patronat. Je suis persuadé que les patrons réunionnais sont conscients de la situation. Il est évident que des négociations s’imposent surtout pour les bas salaires”. Le préfet encouragera des négociations branche par branche.
A la question de Jean-Paul Mélade, journaliste à Radio Réunion : “Vous n’avez pas peur de la contagion de la mobilisation antillaise, à La Réunion?”, le représentant de l’Etat s’est dit confiant : “Je n’ai pas senti pour l’instant, dans les personnes qui font partie du Collectif, une volonté de traduire leurs actions dans la rue. J’ai surtout senti une grande volonté de mettre en place une vraie plate-forme pour en discuter”.
Pierre-Henry-Maccioni a alors rappelé la détermination du gouvernement à répondre à la situation actuelle par le dialogue. Le président de la République a rendez-vous avec les syndicats nationaux demain. Nicolas Sarkozy rencontre également jeudi les représentants des collectivités locales et les parlementaires des DOM. “Et, la constitution du Conseil interministériel de l’Outre-mer montre bien l’intérêt de La France pour les ultra-marins”.
Pierre-Henry Maccioni a confirmé par ailleurs que le débat sur la LODEOM (loi pour le développement économique de l'outre mer) au début du mois de mars au Parlement, “prendra en compte ce qui s’est passé à La Réunion, le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer et le Premier ministre l’ont dit”.
De son côté, le Collectif a rendez-vous demain à 10 heures à la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion.
Nous savons également que ses membres préparent de nouvelles actions. Une nouvelle visite dans une galerie commerciale est d’ores et déjà programmée.
Ces opérations ont toujours pour objectif la sensibilisation de la population réunionnaise à la mobilisation générale du 5 mars…




1.Posté par Albert Ebasque le 17/02/2009 19:15

Il faut que la Réunion montre l'exemple en matière de respect et de dialogue......et ne pas agir comme certains dégénérés du bocal aux Antilles qui mènent droit leur mouvement la tête dans le mur........
Espérons que cela fera réfléchir les acteurs des actions à mener ici....
Qui est capable de boycotter les supermarché pour se nourrir?
C'est le moment opportun pour que les petits agriculteurs et autres producteurs se regroupent pour vendre leurs produits moins chère que les grandes surfaces....


2.Posté par franck le 17/02/2009 19:34

comment le collectif, patchwork disparate de frustrés, de syndicats et révolutionnaires, peut il faire aboutir ses revendications ? je me le demande vraiment.

3.Posté par denis le 17/02/2009 20:26

Le preft va negocier avec Hayot ??? NOOON, j'y crois pas !!!!
" le préfet a dit qu’il rencontrera “prochainement les représentants de la grande distribution"
il va voir des sous fifres pour calmer le jeu...

4.Posté par boyer le 17/02/2009 21:10

Si le collectif de la Réunion cède sans obtenir les 200 euros, ce sera le discrédit total puisque à la défaite ils rajouteront la responsabilité de trahir les Antilles.

On a pas oublié les trahisons de 2003 (pas plus que celles de 1997).


5.Posté par El bourracho le 17/02/2009 21:29

Mais qu'est-ce que viennent fiche les étudiants ? Y zon pas mieux à faire ? Zon pas des exams ? Ils feraient mieux se préparer à l'avenir de la France que de tournoyer comme des girouettes. Franchement, trop c'est trop. Il y a des baffes qui se perdent.

6.Posté par david le 17/02/2009 21:43

"C'est le moment opportun pour que les petits agriculteurs et autres producteurs se regroupent pour vendre leurs produits moins chère que les grandes surfaces.... "

Urssaf, cgss, capimmec, rsi, intermetra, is, ir, taxe professionnelle, taxe d'habitation, impôts fonciers, taxe véhicule société, assedic, crr, crp, ccir, tgi, taxe d'apprentissage, trésor public, assurances, octroi de mer, gazole, entretien véhicule, loyer. J'en oublie...

Entendu sur KOI l'année dernière, un syndicaliste : " les charges ? quelles charges ? Les entreprises à la réunion n'ont plus de charges depuis la loom."



7.Posté par Bernard le 17/02/2009 21:50

"C'est le moment opportun pour que les petits agriculteurs et autres producteurs se regroupent pour vendre leurs produits moins chère que les grandes surfaces.... "
C' est vrai, c' est le moment de mettre en application des alternatives pour éviter l' indépendance grandissante que se procure les grandes surfaces en matière d' alimentation.

8.Posté par denis le 17/02/2009 21:54

le prefet va voir hayot??? Noon, je rêêve !

9.Posté par Invitation ou boycott le 18/02/2009 06:48

Cher Monsieur Hayot, nous avons le plaisir de vous inviter à la réunion ( sans jeu de mot ) que nous organiserons bientôt. Dans l'attente de connaitre vos dates de disponibilité, nous vous annoncons notre intention de ne pas boycotter de vos produits.

10.Posté par Fabienne couapel sauret le 18/02/2009 11:37

Le dialogue constructif préparé par Monsieur le Préfet : seront conviés :

Les représentants de la grande distribution (enfin !)

Les présidents des chambres consulaires et des collectivités locales (incontournables mais méconnaissent leurs devoirs depuis longtemps envers la population réunionnaise)

Les composantes du collectif d'extrême gauche (si ça peut les calmer, pourquoi pas)

et les associations de consommateurs ? (les vraies, pas celles qui sont à la solde des partis politiques) ?????

et les représentants des étudiants (tous les représentants pas seulement l'UNEF, mais aussi l'UNI ....) ????

Pour amorcer le "dialogue constructif", en profiter pour communiquer sur les mesures positives prises en faveur de la Réunion, car elles existent mais on en parle peu !

Et que chacun se souvienne de ses devoirs pas seulement de ses intérêts.

11.Posté par Trouillomètre au maximum le 18/02/2009 11:37

Dialogue avec la grande distribution !
Laissez moi rire.
Je baisse les prix de 3 centimes pour les remonter de 5 centimes dès qu'on n'y prêtera plus attention afin de sauvegarder et augmenter ma marge nette qui est de 20% minimum.
Ecoutez monsieur François Caillé qui s'est exprimé l'autre jour dans le journal en créole. Selon lui : soit on diminue les prix au détriment de l'emploi, soit on conserve l'emploi en ne touchant pas aux prix.
Il oublie seulement la 3e possibilité : ramener ses marges au même niveau que celles de métropole ...

12.Posté par Trouillomètre au maximum le 18/02/2009 11:44

Qu'attend le préfet de proposer à monsieur le ministre de faire une loi pour casser les monopoles ?
Trouvez moi un seul exemple en métropole où 100% des concessions d'une marque d'automobiles d'un département sont aux mains d'une seule entreprise ...
Ici ce sont des concessions multi marques en situation de monopole total avec l'impossibilité d'acheter dans le département limitrophe ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes