Société

Le Préfet en visite dans le Sud

Mercredi 26 Juillet 2017 - 14:11

La première visite dans le Sud du nouveau préfet Amaury de Saint-Quentin s'est tenue hier. Il a notamment visité les quartiers rénovés de Ravine-Blanche et Bois d'Olive, à Saint-Pierre, projets soutenus par l'État via l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU).


Le Préfet en visite dans le Sud
Pour cette première visite, le préfet Amaury de Saint-Quentin a rencontré le monde agricole et les élus, et s'est vu offrir la visite des grands chantiers de rénovation de la ville de Saint-Pierre.

La journée-marathon du préfet a commencé par la visite de deux exploitations agricoles de Petite-Île, suivie d'un déjeuner à la sous-préfecture de Saint-Pierre, en compagnie des élus André Thien-Ah-Koon, Patrick Mallet et Michel Fontaine. Ce déjeuner a été l'occasion pour Amaury de Saint-Quentin d'approfondir ses connaissances des acteurs politiques et des enjeux économiques du Sud : "J'ai déjeuné avec des élus pour mieux connaître les enjeux du territoire de ce grand bassin Sud et je voulais voir les chantiers sur lesquels l'État est partie prenante."

Ont été évoqués à table l'aéroport de Pierrefonds, la 25ème commune et le regroupement de la CASUD et de la CIVIS. Au sujet du report de la création de la 25ème commune, demandé par certains élus de Saint-Louis, le préfet entend décider lorsqu'il aura rencontré tous les acteurs concernés : "J'ai rencontré le maire de Saint-Louis qui m'a apporté son point de vue sur la situation, je vais en rencontrer d'autres. À partir de tout ce qui me sera rapporté, y compris par les services de l'État, je déciderai de la position qui sera celle de l'État sur ce sujet."

L'après-midi, la ville de Saint-Pierre avait organisé un tour des réalisations de rénovation urbaine effectuées avec le concours de l'ANRU, notamment à la Ravine-Blanche, où 800 logements ont été rénovés ou construits, dans le cadre de l'ANRU. Environ 150 millions d'euros ont été investis par l'État dans ce projet.

Le bus affecté au transport des acteurs des projets de rénovation urbaine a été le théâtre d'une discussion houleuse entre la ville de Saint-Pierre et les représentants de la SIDR. En effet, un administratif saint-pierrois s'est plaint du prix du foncier proposé par la SIDR à la ville, accusant la SIDR de faire de la spéculation foncière. La ville souhaite acheter à 250€/m2, quand la SIDR en demande 400€.

Cette attaque a déplu au président du conseil d'administration de la SIDR, Harold Cazal, qui s'en est offusqué : "Je trouve scandaleux que l'on parle de spéculation foncière. De grâce, c'est inacceptable. La SIDR n'oublie pas sa vocation sociale, mais se doit d'équilibrer son budget."

La réponse du sénateur-maire Michel Fontaine n'a pas tardé, et s'adressant au préfet quant à l'importance des attentes de la population sur la réhabilitation de la Ravine-Blanche, il a rétorqué : "Aujourd'hui, ce qui pose problème, est le fait que les locaux commerciaux en rez-de-chaussée soient inoccupés. Il faut trouver une solution pour baisser les coûts pour que ce quartier soit un endroit où il fait bon vivre et non un quartier où l'on vient seulement dormir. La vie passe par le dynamisme économique."

Après un arrêt à la fondation Père Favron, dont le président Jean-Louis Carrère a fait la présentation, Amaury de Saint-Quentin a visité la toute nouvelle école Aimé Césaire, à Bois d'Olive, qui sera ouverte aux enfants à la rentrée prochaine. Il s'est dit "très heureux de pouvoir visiter ces infra-structures toutes récentes ... qui témoignent de l'intérêt de l'action publique dans de tels engagements, avant de rendre un hommage appuyé au tissu associatif, grâce à qui "ces projets peuvent trouver un sens".

Les projets de rénovation urbaine de Bois d'Olive et du Gol sont en phase d'étude et le début des travaux est prévu pour 2018, dans l'attente de la signature d'une convention avec l'ANRU.

Le Préfet en visite dans le Sud
Bérénice Alaterre
Lu 1171 fois



1.Posté par ZembroKaf le 26/07/2017 15:15

"Aujourd'hui, ce qui pose problème, est le fait que les locaux commerciaux en rez-de-chaussée soient inoccupés.
(Michel Fontaine)
Quand le bébé est né...on veut "avorter"...Michel arrête raconte la blague...comme si tu n'étais pas au courant de tout ça !!! avec ton TCSP de mer...de tu as "cassé" un quartier !!!...passe le soir dans la rue "favron" devant le bar...on subit les nuisances de cette faune (alcoolisée/zamalée) les boutiques ont fermé...les autres vivotent !!! reste bien au chaud plutôt froid de ta climatisation de ton château (la mairie) ou ce ton palais(Civis)...à part ton "fan club" de la RVB...tu es et resteras un maire "sans vision" !!!

2.Posté par KLOD le 26/07/2017 18:10

après il lui restera le nord , l'ouest et l'est , sera pas déçu .

3.Posté par s soubadou le 26/07/2017 19:21 (depuis mobile)

T ma pas vu krhisna et marlène toujours en colère.
bein colle en l'air zot 2

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >