MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Le Port : requiem pour un centre ville historique


- Publié le Mardi 21 Janvier 2014 à 09:13 | Lu 318 fois

Le Port : requiem pour un centre ville historique
Un des enjeux de cette élection municipale au Port est le sort réservé à notre centre ville. Vieux serpent de mer qui n'en finit  pas d'ondoyer dans le labyrinthe des complications municipales et des décisions unilatérales du maire sortant et de ses administratifs, parmi lesquels un certain Alain Moreau, infirmier podologue de son état, bombardé directeur général des  services de la mairie du Port. Rien à voir avec l'époque où c'était M. Houssen Amode qui dirigeait les services.

En fait, les commerçants que nous sommes ont été roulés dans la farine sur ce dossier. Deux problèmes étaient l'objet de nospréoccupations.

Problème n°1 : la gendarmerie laissée à l'abandon. Résultat : des squatteurs dans les locaux la nuit, des rats qui prolifèrent, alors qu'il y a des commerces de l'autre côté de la rue.
Bref, ces locaux abandonnés ne constituent pas une verrue mais une véritable plaie ouverte qui donne une sale image de notre centre ville, pour ne pas dire de la ville.

Pierre Vergès, candidat aux élections cantonales de mars 2011, avait déjà été alerté par nos soins. Celui-ci nous avait  répondu que ce problème ne relevait pas de la responsabilité du département, mais qu'en tant que membre du cabinet du maire du Port, il allait faire remonter l'information. 

Il nous avait même proposé qu'une pétition soit signée par les commerçants riverains, afin d'appuyer une lettre du maire aux autorités qui mettrait ces derniers au pied du mur : ou bien elles agissent et remettent en état les lieux, ou bien elles autorisent la mairie à occuper temporairement les lieux pour en faire une vitrine du commerce du centre ville portois, avant la nouvelle affectation définitive de ces locaux, un commissariat de police paraît-il.
Depuis, plus rien, aucune nouvelle. 
Est-ce parce que Pierre Vergès s'était un peu trop avancé ? En tout cas, on ne l'a plus revu, et on n'a plus rien vu même ! 
Circulez, il n'y a rien à voir.

Problème n°2 : le marché couvert complètement délabré. Pour ceux qui connaissent l'histoire du Port, Léon de Lépervanche, ancien maire du Port, faisait des meetings devant l'esplanade du marché. Il y avait même des bals populaires qui y étaient organisés. C'était bien avant que le marché ne soit fermé. 

Là encore, en 2011, Pierre Vergès nous avait fait miroiter une démarche participative. Meilleure encore que celle qui était prônée par la candidate Ségolène Royal aux élections présidentielles de 2007 !
Il nous avait dit là encore que bien que cela ne relevait pas du conseil général, il proposait de conduire cette démarche parce qu'il était chargé par le maire de suivre ce dossier.
Il avait ainsi préconisé la mise en place d'un collectif de commerçants en lien avec la mairie, pour identifier les enjeux, recenser nos besoins, et inscrire dans un cahier des charges l'obligation d'associer les commerçants du centre ville à la réhabilitation du marché. 
L'enjeu était bien sûr d'en faire un pôle attractif pour les commerçants qui ont fait cette ville, bien avant que Jean-Yves Langenier, et Pierre Vergès, ne soient maires de notre ville.

Est-ce là encore Pierre Vergès qui s'est trop avancé. Est-ce là encore la raison du licenciement de Pierre Vergès par Jean-Yves Langenier ? Toujours est-il que nous commerçants n'avons pas revu Pierre Vergès. 
Pire, ce qu'il avait proposé n'a pas été repris, et à la place, ce dossier repris en main par le duo Langenier-Moreau a abouti à notre mise à l'écart à nous commerçants, et à l'attribution au groupe Casino du destin de ce lieu emblématique de la cité maritime. Inutile de dire que le groupe cher au maire sortant, qui est allé en personne défendre le projet d'extension du Jumbo de 7000 m2, et à son poulain Loulou Hyppolite va tout faire pour ramener la maigre clientèle qui fréquente encore le centre ville vers le Jumbo du Sacré Cœur. On ne voit pas pourquoi il nous favoriserait, lui qui vient de décider d'agrandir de 7000 
mètres carrés son centre commercial, en écartant, paraît-il, le groupe Ravate (demandez-vous pourquoi).

Dans ce contexte, il ne nous reste plus à nous commerçants qu'à être vigilants envers les candidats à cette élection municipale, car encore une fois, notre sort est entre les mains de politiciens qui décident trop souvent sans nous consulter, parce qu'ils croient que une fois élus, ils deviennent rois.
 
Un commerçant du centre ville



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes