MENU ZINFOS
Faits-divers

Le Port : Une enseignante menace de se suicider dans le bureau de la directrice de son école


L'affaire, quand elle est parvenue à nos oreilles, était franchement horrible : un inspecteur de l'Education nationale aurait poussé une enseignante à bout, au point qu'elle aurait fait une tentative de suicide dans le bureau de sa directrice.
Renseignements pris, les choses ne sont pas aussi simples...

Par - Publié le Jeudi 17 Décembre 2020 à 20:41 | Lu 14194 fois

Photo @Canopé
Photo @Canopé
Remettons les choses dans leur contexte : on est en début de semaine dans l'école Raymond Mondon au Port. Une enseignante qui affirme ne pas se sentir bien, demande à sa directrice l'autorisation de sortir un quart d'heure plus tôt pour se rendre à un rendez-vous chez son médecin. Ce qu'elle obtient. En contrepartie, la directrice lui fait signer une autorisation d'absence.

A 11h15, elle se rend donc dans le parking de l'école qui jouxte l'inspection d'académie (le détail a son importance) pour y récupérer sa moto. Pas de chance, elle croise l'inspecteur qui, la voyant partir, demande à la directrice des explications.

Celles-ci ne le satisfont pas pour plusieurs raisons. D'abord, quand un enseignant ne se sent pas bien, la règle veut qu'il ne parte pas seul chez le médecin. Soit c'est grave et on appelle le SAMU. Soit ce n'est pas vraiment grave et il se fait conduire par quelqu'un, mais on ne le laisse pas partir par ses propres moyens. Surtout à moto.

Deuxième chose qui le choque : en son absence, ses élèves ont été laissés sous la surveillance d'un personnel administratif rattaché à la directrice et non pas d'un autre enseignant. Si les parents l'apprenaient, ils auraient été en droit de se plaindre.

Au terme de la discussion avec la directrice, il l'informe donc qu'il refusera d'entériner l'autorisation d'absence.

C'est là que les choses dégénèrent. A son retour en début d'après-midi, l'enseignante apprend la nouvelle de la bouche de la directrice et entre dans une véritable crise de colère. Elle affirme vouloir se suicider, se saisit d'une paire de ciseaux sur le bureau et fait mine de se l'enfoncer dans la gorge.

Fort heureusement, les personnes présentes l'en empêchent et appellent le SAMU qui la prend en charge.

Très vite, la nouvelle se répand, les réseaux sociaux s'en mêlent et l'inspecteur se fait traiter de tous les noms. Bien évidemment, on ne peut s'empêcher de penser à l'affaire de Samuel Paty en métropole.

L'affaire remonte jusqu'à Zinfos et nous est présentée sous la forme d'un inspecteur qui a poussé une enseignante au suicide. Comme on l'a vu, on en est loin.

Que retirer de tout cela ? Deux choses à notre avis.

D'abord, cet inspecteur a manqué d'humanité. Il a certes appliqué les règlements à la lettre, ce qui fait dire qu'administrativement on ne peut rien lui reprocher, mais il est clair qu'il aurait peut-être pu y mettre un peu plus de formes. Nul doute que ça lui servira de leçon.

D'un autre côté, on se dit également qu'il n'est pas normal qu'une personne "pète un câble" au point de menacer de se suicider pour un simple refus d'autorisation d'absence. On apprend alors qu'elle a longtemps été en arrêt maladie et qu'elle n'avait que récemment repris le travail. Elle présentait sans doute une fragilité hors normes qui a abouti à ce qu'un événement qui serait passé pour anodin pour quelqu'un d'autre ait pris chez elle des proportions gravissimes.

Quoi qu'il en soit, retenons comme morale de cette histoire qu'on a toujours intérêt à essayer de comprendre son interlocuteur plutôt que d'appliquer bêtement un règlement à la lettre. Même si encore une fois, on est administrativement dans son bon droit.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Infaux pays le 17/12/2020 21:34

Zinfos qui jugent l'enseignante après avoir mené ( son )enquête et étaler la vérité la dila fé selon zinfos...no comment.

2.Posté par Lilie le 17/12/2020 22:00

C'est bien connu l'argent rend fou. Trèfle de plaisanterie qui peut être mal pris. L'enseignante doit avoir un profond mal être pour en arriver à ce ce Stade et vouloir ce suicidé, en piquant une crise de colère. Et de si peu en arriver à la c'est louche, peut être il y a des non dit: le ton employé, la manière dont on a adresser la parole à cette enseignante, une accumulation d'acte et de faits qui ont fait que!!!

3.Posté par Pascale le 18/12/2020 00:09

Quand on connait ce cher milieu de la fonction publique ce fait divers est normal!!! :)
Les pervers narcissiques sont parmi nous comme des envahisseurs :) d'ailleurs moi, Pascale je les a déjà vu :) et eu à faire à eux. :)
Sans scrupules et tapis dans l'ombre, sans aucune once d'humanité, ils sont la à harceler leurs victimes naïves et faibles, à les pousser au suicide... pour les détruire!!! tout n'est qu'une question de POUVOIR :) et surtout d'argent :)
Pour détecter tous ces PN, on devrait obliger les fonctionnaires à passer un test psy, je l'ai déjà dit! :)

4.Posté par Lamarquise le 18/12/2020 01:09

Merci pour cet article.
Cependant, vous avez une drôle de façon de traiter les "faits divers".
Vous allez au-delà des faits car vous faites de l'interprétation.
De plus vous êtes dans une forme de moralisation. Dans le sens de "donneur de leçon".
Sauf erreur de ma part et avec toute ma considération, vous êtes peut-être au-delà de votre métier de journaliste. Ne le prenez pas mal.

5.Posté par Guétali le 18/12/2020 01:49

Cet inspecteur a fait du zèle. Il suffisait qu'il attende le retour de l'enseignante pour discuter de la chose.
Il gère des humains pas des stylos.....

6.Posté par trop dure la vie .... le 18/12/2020 02:30

Trop dur le travail des enseignants avec leur 3 mois et demi de vacances dans l'année !....

7.Posté par Olivier le 18/12/2020 04:12

Le monde devient de plus en plus morbide

8.Posté par BinBin le 18/12/2020 04:43

Le ton employé...!!!
Eh bé...de mieux en mieux..

Change travail foutor.

Comment i aime l'argent...
La santé avant tout..il paraît..!!!

9.Posté par Ben oui le 18/12/2020 01:45

Je ne vois pas vraiment le lien avec Samuel Paty. Cette affaire reste bien différente à mes yeux et surtout évitons d’en tirer des conclusions car nous ne connaissons pas tous les ingrédients je pense.

10.Posté par eh oui! le 18/12/2020 05:08

Si cette enseignante est fragile et malade , ce qui d'après l'article , semble être le cas , il serait bon que l'inspecteur ( qui , au vu de sa réaction toute administrative ne connaissait pas le cas de cette enseignante) fasse preuve d'humanité en effet , mais en primaire , les inspecteurs , comme au siècle dernier d'ailleurs sont souvent des "petits chefs" qui infantilisent les enseignants .
Enseignant en lycée , j'ai toujours été frappé d'entendre les professeurs des écoles relater leurs relations avec l'inspection et leur inspecteur. J'ai souvent été abasourdi de voir d'ailleurs , leur "passivité" devant certaines situations qui n'auraient pu advenir en lycée...
Dans tous les cas , il est de notoriété publique que le ministère de l'éducation ne s'est jamais donné les vrais moyens de traiter ce genre de cas.
On laisse faire le temps en espérant quoi?

11.Posté par Infantilisation le 18/12/2020 05:33

Bon...elle avait rendez vous ou pas ???? Pourquoi durant les horaires de boulot si c’est un rendez-vous ?
Et si ce n’était pas possible de prendre ce rendez-vous autrement, c’est que cette maîtresse a été bien gentille d’assumer sa classe presque toute la matinée alors qu’elle aurait pu se mettre en arrêt depuis le matin...........

Autre chose, que l’inspecteur remette les pieds sur terre, dans le monde des adultes, en tout cas dans toute entreprise normale, quand quelqu’un ne se sent pas bien, il va au médecin et seul, tout seul........!
Peut-être qu’il faudrait faire évoluer le règlement qui infantilise les profs en les forçants à trouver un accompagnant dans l’école, en plus comme tout le monde sait il y a tellement de personnel dans les écoles qu’il y en a qui attendent que ça, accompagner le professeur qui ne se sent pas bien, ben voyons.....

Qui donc aurait dû accompagner cette maîtresse selon l’inspecteur, un autre professeur ? La directrice devait elle accompagner cette maîtresse et laisser une école entière derrière elle ?
Et sinon, encore selon l’inspecteur, les enfants auraient dû être pris en charge 15 minutes avant la fin des cours par les autres professeurs, franchement c’est d’un ridicule, au lieu de terminer une activité sagement dans leur classe, aller perturber les autres classes pour 15 minutes ???!!!
Franchement quand on voit comment tourne une école, les classes parfois victimes de professeur incompétent et cela durant toute l’année, on se pose des questions sur l’utilité de l’activité de l’inspection parce que faut il le rappeler, ce qui intéresse les parents c’est l’instruction que les enfants peuvent recevoir du professeur et pas que 15 minutes de garderie, bref si il y a des contrôles à faire par l’inspecteur, ce serait plutôt sur la qualité de l’enseignement....

12.Posté par Antiflic le 18/12/2020 06:17

Lillie
Tu as besoin de prendre des cours d'orthographe, tu fais trop de fautes
Va voir cette enseignante elle pourra peut être t'aider

13.Posté par titang le 18/12/2020 03:42

Trop dur !!! Payée 4000€

14.Posté par Taloche le 18/12/2020 07:33

Tout ça pour un quart d'heure d'absence !

15.Posté par Thérèse le 18/12/2020 08:59

à côté de ça...Lundi j'avais la nausée comme pas permis, certainement à cause d'une grippette de saison...je suis formatrice pour adultes dans le secteur privé. J'appelle mon directeur pour m'absenter quelques minutes et aller acheter un anti nauséeux à la pharmacie du coin...Devinez ce qu'il me répond ?? Que j'avais qu'à acheter ce médicament avant, hors de question que je m'absente 5 minutes et que je laisse mes stagiaires adultes seuls...Au boulot, faut bosser, non mais !!

16.Posté par Jeansiste le 18/12/2020 10:40

Si vous etes trop fragile changez de boulot madame...moi j ai pas envie qu une prof qui va pas bien dans sa tête s occupe de 28 enfants..c est malheureux mais c est comme ça.. c est une grande responsabilité..

17.Posté par Rekt heure le 18/12/2020 12:47

Virer les inspecteurs incompétents et les profs tireurs au cul sans parler des psy en mode rien à foutre et les maîtres e et assimilés sont payés à rien foutre... Tous ceux là qui sont légions.. Ça ferait du bien au métier et à celles et ceux qui se de foncent pour les marmailles.

18.Posté par Mars le 18/12/2020 13:06

Difficile métier à cause de certains parents d’élèves qui donnent raison à leurs enfants et à certains IEN qui donnent raison à ces mêmes parents vraiment navrant

19.Posté par Titi le 18/12/2020 13:27

Dans les faits, cette enseignante avait eu rendez vous avec son médecin pendant ses heures de cours! Malheureusement elle n'est pas maître de l'agenda du docteur! Elle n'était pas impotente, donc dire qu'il fallait qu'elle soit accompagnée ca ne tient pas ! Elle avait déposé une demande d'autorisation d'absence! Comme on le constate on ne peut rien lui reprocher! Cet inspecteur a mal agi et il cherche à s'en sortir parce que ses agissements ont fait le tour des réseaux sociaux

20.Posté par Bokapola le 18/12/2020 13:35

D’après ‘titang’ post 13, un enseignant à la Réunion toucherait €4000/mois!
Quand on sait qu’un chercheur, doté d’un doctorat en physique, travaillant au Commisariat à l’Energie Atomique en Métropole touche €5000/ mois, tu m’étonnes qu’ils s’empressent de se faire muter ici...

21.Posté par Jp POPAUL54 le 18/12/2020 14:03

Désolé, mais où se trouve le lien avec l'affaire Paty ?

Comment peut on songer à ressemblance entre un odieux acte radical terroriste et une fragilité du moral/mental d'une enseignante exacerbée par un éventuel excès de zèle d'un inspecteur de l'EN.

Tout cela avec des ciseaux à bouts ronds !!!

22.Posté par yabos le 18/12/2020 19:32

Au regard des informations données et si elles sont exactes, il est évident que cette enseignante à un gros problème . De ce fait et pour des raisons de sécurité, elle ne devrait pas être au contact des enfants . Arrêtons de tirer sur l'inspecteur ou tout autre fonctionnaire. Ne tombons pas dans la sensiblerie et revenons à la réalité tout simplement.

23.Posté par En passant le 18/12/2020 20:14

J'ai comme l' impression en lisant attentivement cet article que le Rectorat qui a voulu couvrir un Inspecteur , autrement dit un fonctionnaire d' autorité, s' enfonce .

Commençons d' abord par rappeler dans de tels drames ( évité heureusement ici) la défense des organismes et autres institutions privées ou publiques c'est toujours la même rengaine: la personne était fragile ,ou mieux ( en réalité pire) elle avait des problèmes ^personnels.
Le Rectorat de La Réunion n' échappe pas à la règle .C'est pitoyable.

Que nous apprend ensuite l'institution? Cette personne serait fragile?
Si personne était fragile , que cette fragilité était connue de son institution pourquoi l' Inspecteur a-t-il agi ainsi ?
Pourquoi , convaincu qu'il est du non respect de la procédure ( qui n' est pas nécessaire de 'interroger bien qu'elle mériterait de longs commentaires comme l'ont fait remarquer d' autres lecteurs ici) sachant ce qu'il sait de la situation de cette enseignante ( je ne préfère pas imaginer qu'il ne sache rien de cette situation car là il s'enfoncerait doublement) l'inspecteur a pris sa décision sans la recevoir et l' en informer ?
Et bien non il n' a pas simplement manqué d' humanité car tout simplement pour en manquer encore faudrait il en avoir , ce qui ne saute pas aux yeux ici .
Mais quitte à choquer , l' absence, ou l' inexistence, d' humanité dans cette affaire n'est pas le point le plus préoccupant .
Oui hélas , on peut-être un fonctionnaire d' autorité sans une once d' humanité . Ce que je dis révoltera sans doute bien des lecteurs mais mon expérience me fait dire que "l'humanité" ce n'est pas ce que recherche un organisme.
En effet si cela "tourne" l'organisme s'en fiche de l' absence ou de l' inexistence d' humanité de ces cadres .
Et c'est là que cela coince et sévèrement ici.

Qu'est ce qu'un Inspecteur ? je l' ai dit un fonctionnaire d'autorité .
C'est donc le plus souvent un ex-instituteur, qui se fait remarquer , en principe positivement, et je crois passe un concours pour accéder à cette responsabilité.

Tout instituteur ne devient donc pas automatiquement un fonctionnaire d' autorité . Il lui faut pour le devenir , dans cette institution comme ailleurs , avoir les compétences professionnelles , ce qui fera sa légitimité , et avoir des aptitudes autres qui lui donneront une autorité.
Autrement dit du discernement c'est ce qui amène une autorité naturelle .
De ce que je lis du discernement j'en vois pas vraiment ici.

Aussi quand vous avez un "chef" qui n' a aucun discernement , qu'on l' appelle Directeur des Ressources humaines ,Directeur d' Antenne ou Inspecteur d de l' Éducation Nationale, cela va amener inévitablement de la part de ce chef un certain type de comportements avec des conséquences inévitables, et pour le personnel sur qui s'exerce son autorité, et pour le travail de la structure ( certains parlant même de bien-être à ce propos) et pour la structure qui l' emploie.

J' ai comme l' impression qu'on en est là ici
.
Et s'il y a morale qui se dégage je dirai plutôt que toute structure ( ici l' Éducation Nationale) devrait se préoccuper et pour ses salariés ( ici des enseignants) ,et pour ses propres missions de qui elle nomme et promeut comme personnel d' autorité ( ici Inspecteur ) .

Et puisque c'est la période des vœux :

Prompt rétablissement à cette personne ., excellentes fêtes à ce fonctionnaire d' autorité , et bonnes résolutions à l' Éducation Nationale pour l' année qui vient avec la covid toujours présente ( dont j'arrête pas d'entendre qu'elle pourrait influer sur les gens)

24.Posté par euréka le 19/12/2020 06:35

Un inspecteur est, écrit "En passant" (post 23 ) :"

" le plus souvent un ex-instituteur qui s'est fait remarquer en principe positivement .... "

Je crois que tout est dit mais quelques précisions complémentaires seraient bienvenues :

1-En quoi cet ex- instituteur devenu Inspecteur s'est fait POSITIVEMENT remarquer ?
2- A-t-on une liste des critères valorisés dans ces concours et ...recherchés par l' Institution?
3- Quels est le poids" positif" des critères ci-après , liste non exhaustive:
.
a) la capacité à prendre en main une classe au pied levé?
b) la capacité à conseiller pédagogiquement de façon judicieuse?
c) la capacité à se faire obéir?
d) la capacité à être courtisan (face un supérieur)et à développer un esprit de cour ( chez ses inférieurs)?

Car selon le poids de ces critères il y a certainement chez des professeurs des écoles ( instituteur est un terme qui n' a plus cours En passant!) des Inspecteurs qui s'ignorent !

Et puisque le Rectorat communique sur le " profil" de cette enseignante ce serait pas mal qu'il communique également sur le profil de cet Inspecteur dans sa vie professionnelle d'avant et dans sa vie professionnelle d'aujourd'hui .

25.Posté par JORILE974 le 21/12/2020 11:45

que des rigolos en culottes courtes une institutrice ne touche pas 4000 euros de salaire c'est de la folie au collège ou au lycée mais en fin de carrière beaucoup de ragots sous les tropiques , il suffit de faire des recherches vous aurez le tableau des salaires de l'éducation nationale , les échelons les indices etc.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes