Faits-divers

Le Port: Une adolescente de 16 ans s'est suicidée à la clinique des Flamboyants

Mardi 21 Août 2018 - 11:35

Le Port: Une adolescente de 16 ans s'est suicidée à la clinique des Flamboyants
Une adolescente s'est suicidée à la clinique des flamboyants, au Port.

La jeune fille de 16 ans aurait été retrouvée dans sa chambre samedi dernier, pendue à l'aide de ses draps.
Zinfos974
Lu 14809 fois



1.Posté par paulux le 21/08/2018 11:46

Pauvre gamine, beaucoup de tristesse. L’état dépense des fortunes pour la répression routière (3500 morts) mais rien pour les 10 000 suicides annuels. Il y a un grand besoin de psychologues cliniciens, d'accompagnant.

2.Posté par traitement adapté ? le 21/08/2018 12:20 (depuis mobile)

Mes condoléances à la famille.

Le traitement était il adapté ? Ça peut jouer sur certains neurotransmetteurs.

Triste nouvelle en effet, si jeune.

3.Posté par Onyx le 21/08/2018 12:25

@PAULUX : Sur quels faits ou chiffres vérifiés vous vous basez pour affirmer que "l'Etat ne fait rien pour les 10 000 suicides annuels" ? Sur quelle expérience ? Sur quelles compétences ?
Votre affirmation est une insulte pour tous les professionnels et bénévoles qui - en partenariat avec l'Etat - se battent (avec des résultats !) contre ce fléau du suicide (jeunes mais aussi personnes âgées, notamment). Mais c'est vrai que n'importe qui peut dire n'importe quoi sur internet...

4.Posté par Logique le 21/08/2018 13:07

1.Posté par paulux le 21/08/2018 11:46

Il faudrait savoir: il parait que l'état gagne des fortunes avec la "répression routière" et que c'est pour ça qu'il la met en oeuvre ? Pourquoi opposer des morts à des morts lorsqu'ils n'ont rien à voir entre eux ?

5.Posté par Louis Pariot le 21/08/2018 13:38

Repose en paix petite demoiselle. Oooh sa fait mal de lire sa. Se pendre, c'est vraiment quelqu'un qui ne voulait pas se rater. C'est triste de se dire que personne n'a pu l'aider. repose en paix mademoiselle.

6.Posté par hortensia le 21/08/2018 14:12

quel drame ! si jeune elle avait toute la vie devant elle. Paix à son âme

7.Posté par Modeste le 21/08/2018 16:08

bien triste de mourir si jeune, repose en paix et beaucoup de courage aux proches!

8.Posté par Bryandoht le 21/08/2018 19:02

Une question : Elle était hospitaliée dans une clinique spécialisée, faut il rechercher les responsabilités ou bien rester indifférent ?? Une malade décédée dans le cadre d'une hospitalisation est un fait grave .

9.Posté par Thierrymassicot le 21/08/2018 20:17

@3 Onyx...Paulus a entièrement, parfaitement, complètement raison!!! Les chiffres sont têtus 10 000 suicides annuels, moins de quatre mille morts sur les routes en France.....Et oui que fait l'Etat pour la prévention des suicides???? Rien, queue dalle!!!! Tiens il m'a été rapporté que le grand sec, le premier sinistre a fait mettre des panneaux indiquant une nouvelle limitation de vitesse à 80Km/h sur les routes non munies de séparateurs centraux..............Bref, qui êtes vous? d'où parlez-vous, quel(s) intêret(s) défendez-vous....Jamais vu un campagne Nationale pour la prévention des suicides, jamais mes enfants dans leur scolarité n'ont été approché par des professionnels de santé pour évoquer ce drame....par contre, matraqué par "la prévention routière", assujetti à l'obtention de l'ASSR1 en 5ème puis l'ASSR2 en troisième, pour à l'issue pouvoir se présenter à une auto-école pour passer le permis AM......Et oui, le suicide l'Etat s'en contre-fout du suicide....Seul compte le racket auto-routier avec comme seul argument :3500 morts c'est trop soit 35% de ces pauvres personnes qui choisissent de passer de l'autre côté....Vous voulez qu'on parle des 80 000 morts annuels du tabac?

10.Posté par Joséphine le 21/08/2018 20:42

Repose en paix petite demoiselle, condoléances à la famille.

11.Posté par lire la notice le 21/08/2018 21:07

certaines notices de médicaments mentionnent des effets indésirables (notamment idées suicidaires) = il se peut que ce fut le cas.... si jeune en effet : ça fait jamais plaisir de lire ce genre de nouvelles.

12.Posté par Onyx le 22/08/2018 08:23

@9 - D'où je parle ? Je suis un professionnel de santé, impliqué jusqu'au cou (y compris bénévolement), depuis 30 ans, dans la question des jeunes en difficulté (suicides, addictions, décrochage scolaire, etc. etc.) Et vous ? A part l'amalgame et la démagogie, que proposez vous ? Que faites vous ? Pour le détail des actions menées avec ou sans l'Etat, ce n'est pas l'endroit pour en débattre, venez à nos réunions et stands d'informations. Pour vos enfants ; nous sommes tous les jours, toute l'année dans les lycées et collèges pour en parler avec les classes, pour recevoir les jeunes qui sont mal. Parfois, mes collègues et moi (médecins, psy, travailleurs sociaux, éducateurs, enseignants, infirmières, bénévoles d'associations) en reçoivent individuellement 10/12 par jour sur une école ! Malheureusement, nous n'avons pas de baguettes magiques et il se passe des drames ; nous n'avons pas de syndrome de "toute puissance", contrairement à certains ici. Alors votre chanson, sur le mode "tous pourris, tout le monde s'en fout" ; vos amalgames entre la problématique du suicide et les panneaux routiers, ça suffit.... J'arrête car justement, je vais rejoindre la vraie vie, pas celle des chiffres et statistiques, sorties du chapeau, pour comparer n'importe quoi avec autre chose, assis derrière un clavier. Recevez ma colère et mon plus profond mépris. bye.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter