MENU ZINFOS
Social

Le Port: Un accord au bout de la nuit trouvé chez Giordano


Par LG - Publié le Lundi 7 Juillet 2014 à 23:05

Le Port: Un accord au bout de la nuit trouvé chez Giordano
Direction et grévistes de Giordano ont trouvé hier soir un accord au bout d'une journée marathon. C'est vers 21h30 qu'un accord de principe a été signé entre les six salariés licenciés et leur direction.

Le fabricant de chauffe-eau solaires installé dans la zac 2000 du Port a concédé au personnel licencié jusqu'à 1,75% des indemnités légales qui leur revenaient. Une façon indirecte, pour les salariés, d'accepter leur licenciement pour motif économique, terme qu'ils refusaient d'accepter jusqu'à présent.

Ce deal n'est toutefois pas vécu comme une victoire. "C'est moins avantageux qu'un an de salaire mais si ça n'avait pas été ça, on serait parti pour encore un mois de grève", affirme Jean-Paul Hoarau, délégué syndical CFDT.  

Il aura fallu un énième coup de fil vers la direction du groupe en métropole pour que la direction locale cède devant les grévistes transformés en squatteurs. Voilà plus d'un mois que Giordano était touché par ce mouvement social.

"Pour ma part, je quitte l'entreprise après 14 ans", affirme attristé Jean-Paul Hoarau qui n'aura eu de cesse de répéter que son licenciement, ainsi que ceux de ses collègues, avait pour fondement son implication syndicale.

Jean-Paul Hoarau et cinq autres personnels de l'atelier sont remerciés
Jean-Paul Hoarau et cinq autres personnels de l'atelier sont remerciés
Ce lundi 7 juillet, alors que la grève était partie pour une nouvelle semaine éprouvante, les salariés remerciés ont décidé d'investir les locaux de leur entreprise. En y installant sacs de couchage et affaires, ils étaient partis pour dormir sur site une fois l'accueil fermé au public. Une initiative qui a donc accéléré le processus d'accord.

Alors que l'atelier d'assemblage de Giordano vient donc d'être amputé de six salariés, le syndicaliste assure que cette vague ne fait que commencer. Son propos est illustré par la situation de la société Soletech, filiale de Giordano dans la pose des chauffe-eau.

Là aussi, six salariés sont déjà partis sous la forme de la rupture conventionnelle. "Six sur douze", selon Jean-Paul Hoarau qui demeure pessimiste pour le devenir des autres salariés.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes