MENU ZINFOS
Faits-divers

Le Port : Trois ans de prison pour avoir tiré dans la jambe de son rival


Rachid M. comparaissait ce vendredi dans le cadre de la comparution immédiate pour des faits de violences aggravées. Recherché, il avait défrayé la chronique en reversant, avec son scooter, un policier de la BAC dans une station du Port, avant de prendre la fuite à contresens sur la quatre-voies. Il était jugé ce vendredi pour une autre affaire.

Par IS-RL - Publié le Vendredi 21 Janvier 2022 à 21:05

Alors qu'il est recherché depuis plusieurs mois pour des violences aggravées, un homme est repéré le dimanche 2 mai dernier dans une station-service du Port. Les policiers l'approchent pour l'appréhender en descendant rapidement de leur voiture, mais l'individu en scooter démarre en trombe et renverse un des fonctionnaire de police. Il sera interpellé puis incarcéré dans le cadre de cette affaire. 

Rachid M., 25 ans, est donc en détention provisoire depuis le mois de décembre 2021. Il comparaissait ce vendredi dans le cadre d'une affaire de violences datant du 25 janvier 2021, pour laquelle il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

Très énervé, le prévenu aurait tiré une première fois en l’air

Il avait retrouvé à la Cité Saint-Exupéry du Port, près de la laverie, un homme avec lequel il avait plusieurs différends et qu'il avait affronté sur les réseaux sociaux. Très énervé, le prévenu aurait tiré une première fois en l’air puis visé la jambe de son adversaire, avant de tirer une seconde fois et de prendre la fuite. La victime avait été transportée au CHOR et opérée de la jambe droite. 

La version du prévenu est différente : selon lui, c’est l’autre qui avait un pistolet et avant d’être visé, il avait réussi à le lui arracher. Il aurait alors tiré en l’air avant de tirer une seconde balle par accident au sol, laquelle avait touché la jambe de son rival.

Ce vendredi, à la barre du tribunal correctionnel, il maintient les déclarations faites en garde à vue : il y a eu une altercation virulente mais ce n’était pas son arme et le coup est parti seul. C’est d’ailleurs la victime qui lui aurait donné rendez-vous. Les échanges de sms joints à la procédure confirment cet élément. Alors qu'il s’agissait d’une arme qu’il fallait recharger entre les tirs, le prévenu a du mal à expliquer clairement  pourquoi il a agi de la sorte. Il ne parvient pas non plus à expliquer pourquoi, s'il a été agressé en premier, il a pris la fuite pendant plusieurs mois. 

Une vidéo des faits

Interrogée à son tour, la victime indique que son agresseur ne raconte que des mensonges. Contre toute attente, l'homme déclare qu’il a dans son téléphone une vidéo des faits. L’audience s'arrête un long moment sur les images qui, pour finir, ne permettront pas de départager les deux versions.

"Il va vous appartenir de déterminer qui portait l’arme entre le mis en cause et sa victime et si le second coup de feu a été tiré volontairement ou pas", résume la procureure. Cette dernière précise que de nombreux témoins ont refusé de donner leur version, par peur des représailles. Tous sauf une courageuse, plutôt neutre dans cette histoire. Elle a raconté avoir vu Rachid M. relever son tee-shirt devant son rival et ses accompagnateurs pour les impressionner, puis tirer. 

"Il a paniqué et a sorti son arme"

"Il a paniqué et a sorti son arme. Il en a vu un prendre un galet et a tiré volontairement en prenant le temps de viser". C’est cette version qui est la bonne pour le parquet qui requiert 4 ans de prison. "Il y a tant de doutes qui pèsent sur ce dossier que l’on en arrive à une scène ubuesque dans un tribunal : regarder une vidéo sur le téléphone de la victime", lance Me Julien Baracco en défense. La robe noire insiste sur le fait que les témoignages proviennent d’amis de la victime : quel crédit leur apporter ?

"L’avis du parquet repose sur une seule personne qui avait aussi raconté avoir entendu quatre coups de feu", fustige le conseil qui aurait souhaité que les investigations soient plus poussées. La robe noire plaide la relaxe au bénéfice du doute.

Le tribunal condamnera Rachid M. à 3 ans de prison, interdiction de porter une arme, et refuse sa demande de confusion de peine. Il devait sortir le 25 février prochain. 




1.Posté par Ouais... le 23/01/2022 09:27

Le 25 février prochain, très rassurant... Un gars qui règle ces problèmes lui même, qui tire sur des gens, et qui fonce sur des policiers. A ça prochaine comparution, le tribunal lui offrira du chocolat et une médaille.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes