MENU ZINFOS
Faits-divers

Le Port: Interpellations après des tensions devant le lycée Lepervanche


Par - Publié le Mercredi 12 Décembre 2018 à 11:55 | Lu 7395 fois

Depuis 8h ce matin, les lycéens étaient mobilisés au lycée Lepervanche du Port. Faisant suite au mouvement des gilets jaunes, les lycéens réunionnais sont en colère et veulent se faire entendre. Au centre de leur revendications se trouvent l'accès à Parcours Sup, les bourses, le coût des études supérieures ainsi que les inégalités Réunion-Métropole.

La manifestation a dégénéré ce mercredi matin. Alors qu'ils avaient érigé des barrières afin de bloquer la circulation, le tout sur fond de feu de poubelles et de jets de galets, les lycéens ont été délogés par les forces de l'ordre au moyen de gaz lacrymogènes. Au moins 200 jeunes étaient rassemblés. Le proviseur du lycée a été légèrement blessé, touché par un galet à l'épaule gauche.

En fin de matinée, un important dispositif de forces de l'ordre était encore présent sur place. Au moins trois personnes ont été interpellées. 

B.A sur place



Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Tete vide le 12/12/2018 12:22 (depuis mobile)

Tres bonne chose. Manifester..oui. Se faire entendre..oui. Mais foutre le.bordel comme les.jaunes..non !

2.Posté par cmoin le 12/12/2018 12:41

Que ces délinquants soient mit en prison!

3.Posté par cmoin le 12/12/2018 12:42

soit mit*

4.Posté par Vrai lycéen le 12/12/2018 13:02 (depuis mobile)

Des lycéens ???? Même pas avec le niveau d’une bonne maternelle et ça veut étudier pour bénéficier de la .....bourse !!!!

5.Posté par Sisi le 12/12/2018 13:16

Pas à genoux avec les mains sur la tête !

6.Posté par Zeus69 le 12/12/2018 13:22 (depuis mobile)

A quand une véritable répression de ces actes et la responsabilisation des parents , une fois de plus c'est la collectivité qui paiera les dégâts , ils feraient mieux de s'instruire , il paraît que c'est utile dans la vie !!

7.Posté par Joseph le 12/12/2018 13:24

Il ont vraiment le look étudiants...

L'exemple vient d'en haut, à voir leurs parents commettre toutes sortes d'exactions, ils reproduisent en toute logique l'exemple calamiteux.

Jeunesse perdue !

8.Posté par Choupette le 12/12/2018 14:24

Ils n'ont pas chaud sous ces uniformes façon Robocop ?

Dans le temps, les gendarmes portaient des shorts et circulaient en Jeep. Et tout le monde les craignaient.

De nos jours, juste pour calmer quelques petits gringalets, ils doivent se harnacher comme aux sports d'hiver sous 33° ... .

9.Posté par Ras ti lang le 12/12/2018 14:36 (depuis mobile)

Kwe bonn ti moukate i revendique kwe enkor la, revendique kwe zot mem zot pa la ek lekol

10.Posté par Le Jacobin le 12/12/2018 15:24

J'aurais préféré qu'ils se battent pour avoir 19.5 dans toutes les matières accès aux grandes écoles, encore un mot d'ordre

11.Posté par ZIRONDELLE le 12/12/2018 16:06

TOTOCHE SO MOMAN !

12.Posté par Choupette le 12/12/2018 16:33

8.Posté par Choupette

Édit : craignait
Évidemment.

13.Posté par fredo le 12/12/2018 16:42

jolies coiffures au passage. c'est des ptit coeurs ? que c'est mignon !

14.Posté par maman inquiète le 12/12/2018 17:47

Et le galet qui a blessé le proviseur par qui a-t-il été envoyé ?

Qu'en pensent la dépitée ancienne institutrice sur-rémunérée, et son chouchou le maire de la commune où ces faits ont été commis ?

15.Posté par jaco le 12/12/2018 17:55

à post 8:les gringalets ne sont pas les même qu'à l'époque de la jeep!!!!!!!!

16.Posté par Mouchin le 12/12/2018 18:16

Quand on arrêtera de tolérer que des lycéen s’habillent comme s'ils étaient au stade ce sera un bon début. l'un d'entre eux est torse nu. On parle bien de lycéens?

17.Posté par retraité le 12/12/2018 20:53

Attention messieurs les policiers vous ne pouvez pas brutalisez ainsi ces jeunes si gentilles si bien élevés........mdr merci de faire votre boulot, nous comptons sur vous......

18.Posté par Kifkif le 13/12/2018 02:17 (depuis mobile)

La récréation est terminée

19.Posté par Tipoul le 13/12/2018 09:33

le gratelle corps déor ek son kasket , kel parcour sup li sa fé li ??????

20.Posté par la langue na poin le zo le 13/12/2018 13:37

y rentre en cours casquette en arrière et sans chemise ? Faut les virer à coups de pieds dans le cul oui!!!!!!!

21.Posté par Rhum Quina le 13/12/2018 14:04

Ah, ben voilà un dos prêt à recevoir ses premiers tatouages, ça va de soi... au nerf de bœuf bien sûr !

22.Posté par gramoune indignée le 13/12/2018 14:31

Ce qui est scandaleux, c'est que tous ces merdeux sans cervelle, se font gonfler la tête dans leur lycée par certains professeurs sur-rémunérés irresponsables mais syndiqués, qui les manipulent en cours mais que leur hiérarchie n'ose pas dénoncer !!!

23.Posté par Choupette le 13/12/2018 17:42

15.Posté par jaco

C'est évident. A l'époque, c'était des hommes qui n'avaient pas des gambettes comme des cuisses de mouche -voir sur la photo, mais qui respectaient le monde, donc n'avaient pas à faire avec les flics.

Et puis, il était hors de question, pour eux, de sortir "dan' chemin" torse nu. C'était le marcel ou la chemise, et le chapeau sur la tête.

24.Posté par dOc holliDay 974 le 13/12/2018 22:50 (depuis mobile)

Police de merde !

25.Posté par Kiki le 16/12/2018 17:19 (depuis mobile)

Et pk nos p''tits jeunots n''auraient pas la capacité de faire math sup hein ? Arrêtez de les dévaloriser ! C''est surtout d''arrêter d''embaucher des étrangers et de penser à nos jeunes diplômés. Les natifs de l''île doivent être prioritaires !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes