MENU ZINFOS
Faits-divers

Le Port : Ils cambriolent un ami et le laissent pour mort


Ce sont des faits d'une extrême gravité qui ont été évoqués à l'audience de la chambre de l'instruction ce mardi matin. Le 26 septembre 2020, trois individus avaient cambriolé le domicile portois du dalon de l'un d'entre eux avant de le tabasser et de l'abandonner sur place alors que son pronostic vital était très engagé.

Par Isabelle Serre - Publié le Mardi 12 Avril 2022 à 10:45

Le Port : Ils cambriolent un ami et le laissent pour mort
C'était un cambriolage stupide et banal que trois dalons avaient envisagé de commettre ce 26 septembre 2020 dans un quartier du Port. Chacun avait son rôle au sein du trio. L'un des voleurs était l'ami de la future victime. Il était censé jouer de cette amitié pour attirer le malheureux dans un square pendant que les deux autres passeraient à l'acte. Mais pour une raison qui sera certainement évoquée lors de leur procès devant la cour d'assises de La Réunion, les choses ne s'étaient pas déroulées comme prévu.

Pendant que deux des mis en cause cambriolaient des objets sans intérêt au domicile de la victime, le troisième l'avait passée à tabac et laissée pour morte. À l'arrivée des secours, le pronostic du malheureux était très engagé. Il s'en était sorti polytraumatisé et se trouve aujourd'hui infirme dans une chaise roulante.

bastien M., Achraf D. et Jean-Philippe L. avaient rapidement été interpellés et mis en examen pour vol avec violences ayant entrainé une infirmité permanente. Ce mardi, ce dernier faisait appel de sa prolongation de détention devant les magistrats de l'instruction. Cette affaire qui aurait pu être jugée devant le tribunal correctionnel est devenue criminelle du fait de l'état de santé dégradé de la victime, frappée quasi à mort à coups de pieds et de poing puis, avec une longue barre de fer.

Au soutien des intérêts de son client, Me Guillaume Motos a fait valoir la fin de l'instruction du dossier et la prochaine comparution du mis en cause au casier judiciaire vierge devant un jury populaire. "Les rôles de chacun sont désormais connus", a plaidé la robe noire.

Des arguments immédiatement démontés par la procureure générale. Fabienne Atzori a indiqué que Sébastien M., un majeur protégé, avait été placé sous contrôle judiciaire mais s'était enfui. "La victime a préféré déménager en métropole, mais ce n'est pas un critère qui pourrait me convaincre car il est très possible de faire pression par téléphone", a poursuivi la représentante de la société, invitant les juges à laisser Jean-Philippe L. derrière les barreaux de la maison d'arrêt de Domenjod. 

Des réquisitions suivies par la chambre de l'instruction. Jean-Philippe L., 22 ans, reste jusqu'à nouvel ordre derrière les barreaux de la maison d'arrêt de Domenjod en attendant son procès.


 




1.Posté par Yab le 13/04/2022 08:22

2 mètres de corde pour chacun et l'affaire est réglée sans dépenser plus d'argent qui pourrait servir utilement.

2.Posté par Mazout le 14/04/2022 15:51

L'argent n'a pas d'odeur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes