MENU ZINFOS
Faits-divers

Le Port: Il s'introduit de force chez son ex à 2,26 g/l et finit en prison


Par - Publié le Mardi 21 Avril 2020 à 07:34 | Lu 2551 fois

David D., 50 ans, est sorti de détention au mois de janvier dernier. Samedi dernier, alors qu'il part "acheter du pain à sa mère", il préfère rester dans le chemin à boire. Vers 14h, il décide de rendre visite à ses enfants chez son ex-compagne.

Si l'intention est louable, ce n'est pas son jour de visite. Il se présente au domicile de son ex et tambourine au portail. Elle comprend immédiatement ce qu'il se passe et refuse qu'il rentre. Il la menace de la frapper, escalade le portail et pénètre dans la maison. "Quand papa est saoul, il dit n'importe quoi. J'ai l'habitude de voir papa saoul" dira son fils de 10 ans. 

La victime s'enferme dans sa chambre avec ses enfants et appelle la police. Interpellé par les forces de l'ordre, il est placé en garde à vue. Il n'oppose aucune résistance et reconnaît immédiatement les faits. Son ex-compagne est apeurée à l'arrivée des forces de l'ordre et refuse de déposer plainte. Le test indiquera que son taux d'alcool est de 2,26 g/l. Il devait répondre de violation de domicile, menaces réitérées et déplacement sans justificatif. Déjà condamné à 6 reprises pour violences sur sa compagne, il a un sursis de 4 mois au-dessus de la tête. 

Il n'a toujours pas compris qu'il y a des limites à ne pas franchir

"Il comparait une nouvelle fois pour des violences sur la même personne. Jusqu'ici, il a eu des peines relativement clémentes, malgré cela, il n'a toujours pas compris qu'il y a des limites à ne pas franchir. Je demande 12 mois dont 6 mois de sursis probatoire, la révocation des 4 mois du sursis précédent, un mandat de dépôt, des obligations de soins, de travail, et l'interdiction de contact avec la victime et de paraître à son domicile" requiert la procureure.  

"Ce n'est malheureusement pas la première fois que nous avons ce type de dossier. Tout se passait bien et il a replongé. L'alcool est une maladie et il faut du temps pour la guérir. Avec le confinement, il est seul et il n'a pas pu aller à son rendez-vous de soin du 1er avril. Il faut l'aider, quand il ne boit pas tout va bien" enchaîne la défense.

David D. est déclaré coupable et condamné à 8 mois de prison, dont 6 mois probatoires. Les 4 mois de sursis sont révoqués et il devra suivre des obligations de soins, de travail. Interdiction lui est faite d'entrer en contact  avec son ex-compagne et de paraître à son domicile. Le tribunal décerne un mandat de dépôt.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes