Courrier des lecteurs

Le Parti de la Démondialisation (PARDEM) appelle au combat pour l’égalité…

Jeudi 2 Novembre 2017 - 17:48

Notre  Député JH Ratenon appelle à une mobilisation générale autour du thème de l’égalité...

L’égalité est aussi au  cœur du programme du Parti de la Démondialisation (PARDEM). C‘est d’ailleurs le point II du programme du PARDEM pour La Réunion 

En voici un extrait :  «Pour  une politique d’égalité »
 
La loi n° 46-451 du 19 mars 1946 tendant au classement comme départements français de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Réunion et de la Guyane française doit être pleinement appliquée. Pour le PARDEM, il n'y a pas de spécificité outremer concernant le principe d'égalité. Comme l’on dit à La Réunion : « Nou lé pas plis, nou lé pas moin...respekt anou ». 

L'égalité, de droit et de devoir, doit être réalisée d'urgence entre les populations de l’Hexagone et de l'outremer français. La péréquation qui existe entre les départements et régions doit être étendue aux départements d'outremer, ce qui aurait du être mis en œuvre dès 1946. Mais les socialistes et la droite, au mépris de l'espoir né pendant la Résistance et concrétisé par le programme de gouvernement du Conseil national de la Résistance, ont relancé les guerres coloniales et géré les départements d'outremer comme des colonies.  
 
Selon l’INSEE « La Réunion est le département de la République où les inégalités sont les plus grandes ». Il faut mettre un terme à cette situation. L'égalité doit être assurée pour les habitants des départements et régions d'outremer comme pour ceux de l’Hexagone. Pour y parvenir, les actions suivantes seront décidées : 

 - Réduire le taux de pauvreté. - Réduire le taux d’illettrisme. - Améliorer le sort des personnes âgées. - Décider un moratoire pour les postes dans la fonction publique. - Améliorer les filières de formations technologiques. - Relancer la politique du logement. - Développer l’offre de soins. - Lutter contre le décrochage scolaire. - Mettre en place l’échelle mobile des salaires et des prix. 

A- Réduire le taux de pauvreté  

Le taux de pauvreté est de 49% de la population contre 14% en métropole. Deux actions principales seront menées pour y parvenir : la revalorisation des retraites et la suppression du chômage ( voir notre projet d’application du droit opposable à l’emploi l’emploi est un droit gravé dans la constitution pas un privilège) l’argent existe !  

 B- Réduire le taux d’illettrisme   

 Le taux d’illettrisme de la population des 16-65 ans est de presque 23% à La Réunion, soit plus de 115 000 personnes, contre 7% en France métropolitaine. Toutes les personnes illettrées seront remises à niveau progressivement sur une base volontaire, dans des formations rémunérées sur le temps de travail, dans des stages rémunérés au SMIC pour les autres. Des milliers d’emplois de formateurs seront créés. 

 C.- Améliorer le sort des personnes âgées 

Les personnes âgées sont fortement touchées par la pauvreté, elles sont quatre fois plus qu’en France métropolitaine à vivre sous le seuil de pauvreté. Elles sont également frappées par une entrée plus précoce en dépendance. Une première étape sera le versement du minimum vieillesse pour tous. 801 euros par mois pour une personne seule sans ressources, et 1 243 euros par mois pour deux personnes. ‘est un minimum et moin d’être un luxe.

Par ailleurs, un service public régional d’aide aux personnes dépendantes sera créé, générant des milliers d’emplois.

D- Décider un moratoire pour les postes dans la fonction publique 

Les jeunes Réunionnais, de mieux en mieux formés, ont les qualifications pour occuper les postes disponibles dans la fonction publique. Pourtant les lauréats des concours sont souvent obligés de quitter l’île pour trouver un poste, alors qu’il en existe sur place. Par exemple beaucoup de jeunes professeurs réunionnais reçus aux concours pour enseigner. Dans les filières technologiques, malgré leurs mille points d'avance attribués au barème pour qu'ils obtiennent un poste à La Réunion, ils sont obligés de travailler dans l'Hexagone. Loin de leur famille et de leurs proches. Pas assez de filières de formations technologiques à La Réunion.

Il faut de la mobilité, (chère à Didier Robert),  mais il faut aussi de la stabilité. Les postes disponibles dans la fonction publique à La Réunion doivent être, à compétences égales, occupés par les habitants de l’île. 

E.- Améliorer les filières de formations technologiques

Les grands chantiers en cours sont obligés de faire appel à des techniciens de métropole, ou d’ailleurs, alors que par exemple à La Réunion, plus de 300 000 Réunionnais sur moins d'un million d'habitants sont au chômage. Cette situation est inacceptable. 

F.- Relancer la politique du logement  

 De plus en plus de jeunes vivent chez leurs parents faute de moyens financiers ou par manque de logements disponibles ou accessibles. Le financement du logement social a en effet baissé de -17% en 2014. Les seules aides de l’État ont baissé de 35% en 2015. 

G.- Développer l’offre de soins La densité des médecins spécialistes reste inférieure à celle de la métropole.

La capacité d’accueil hospitalier est inférieure à celle de la métropole. Il y a 3 042 lits (2014) dont 66% publics. Soit 360 lits pour 100 000 habitants contre 583 en métropole. Des spécialistes réunionnais doivent être formés, de nouveaux établissements hospitaliers ouverts pour 1 600 lits. 

H - Lutter contre le décrochage scolaire (et pas faire semblant) 

En 2011, parmi les jeunes de 16 à 29 ans ayant terminé leur formation initiale, 36% n’ont pas de diplôme contre 19% en métropole. 
À 17 ans, 15% des jeunes à La Réunion ont quitté l’école, contre 7% en métropole. Un bachelier sur 10 de la filière générale ne poursuit pas ses études contre 0 en métropole. 

La proportion des diplômés est deux fois moins importante qu’en métropole, 17% contre 33%. 

La suppression du chômage,(par l’application du droit opposable à l’emploi)  le développement des formations dans l’emploi, l’augmentation des effectifs d’enseignants et de formateurs contribuera à résorber progressivement cette situation. 
 
I- Mettre en place l’échelle mobile des salaires et des prix 

La structure des échanges de l’ile de La Réunion, tant avec la métropole qu’avec ses voisins, provoque la cherté de la vie. Certains perçoivent, à juste titre, une « prime de vie chère ». Mais c’est toute la population qui doit être protégée de la hausse des prix. C’est pourquoi tout en conservant les avantages acquis cette prime doit progressivement  supprimée et remplacée par l’échelle mobile des salaires et des prix pour tous, s’appliquant à l’ensemble des revenus, salariaux et non salariaux (allocations chômage, retraites, RSA…). 

J- Un ensemble d’actions qui redressera le PIB par habitant 

 Le PIB par habitant à La Réunion (20 406 euros en 2014) est nettement plus élevé que ses voisins : - Seychelles 11 697. - Maurice 7 537. - Afrique du sud 4 980. - Comores 610. - Madagascar 338.

Comme le PIB est un instrument de mesure biaisé, il est nécessaire d’utiliser l’Indice de développement humain (IDH) définit par le Programme des Nations unies pour le développement (CNUCED). Il intègre trois aspects : la santé (une vie longue et saine), l’éducation (l’accès aux connaissances), le revenu (un niveau de vie décent). L’IDH de La Réunion, avec 0,774 en 2010, se place nettement au-dessus de ses voisins. 

En revanche, La Réunion est en retard sur la métropole qui a un PIB par habitant de 32 199 euros (2014) et un IDH à 0,883. Toutes les mesures qui viennent d’être décrites contribueront à rapprocher le PIB moyen par habitant à La Réunion de celui de la métropole. »

L’égalité, dont il est facile de se réclamer, n’est pas un concept creux ou vague. L’égalité réelle repose sur des mesures concrètes d’amélioration des conditions de vie de la population.

Le PARDEM est prêt à débattre de son programme national et de ses propositions pour la Réunion avec tous ceux qui le voudront. Le  Parti de la Démondialisation (PARDEM)  appelle au combat pour l’égalité.
Didier Le Strat, responsable du Pardem La Réunion
Lu 334 fois




1.Posté par Cimendef le 02/11/2017 18:53 (depuis mobile)

Y a qu'à, faut qu'on, tout un programme !

2.Posté par foudehors le 02/11/2017 20:19 (depuis mobile)

* et en finir avec la suremuneration !!!

3.Posté par JORI le 02/11/2017 20:27

Génial, pas une seule proposition de financement d'une seule de ces propositions. Moi aussi je voudrais bien que tous les réunionnais touchent 4000€/mois minimum pour leur emploi, aient un logement social ou non construit par l'Etat, le transport public gratuit, de même que l'enseignement supérieur. Que tous les étudiants soient boursiers. Etc .

4.Posté par Jean le Monstre le 04/11/2017 15:44

3 - JORI, ce que tu "voudrais bien" ne risque pas d'arriver avec des types comme toi, trop satisfaits d'être traités comme des incapables.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie