MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Le PS triomphe. La Droite a touché le fond de la piscine. Maintenant, elle creuse...


Par - Publié le Dimanche 17 Juin 2012 à 23:20 | Lu 3345 fois

Le PS triomphe. La Droite a touché le fond de la piscine. Maintenant, elle creuse...
Trois constats majeurs à retenir à l'issue de ce second tour des élections législatives à la Réunion.

1) Le triomphe du PS :

Le parti socialiste remporte ce soir six circonscriptions sur sept dans l'ile. Une première dans l'histoire du parti et l'aboutissement d'un long travail en profondeur, dans l'ombre du "grand frère", le PCR, qui a tout fait au cours des dernières années pour empêcher le parti à la rose de lui passer devant.

Il y a eu plusieurs dates importantes dans cette politique de conquête du PS mais la plus capitale a été sans conteste la décision prise de se maintenir au second tour des Régionales de mars 2010, entrainant de facto la défaite de Paul Vergès et du PCR. Le début de la descente aux enfers pour les communistes... et de la montée vers les sommets pour le PS.

Cette victoire confère en même temps une énorme responsabilité à ces députés fraîchement élus. Ils sont porteurs d'un espoir tellement important qu'il en est même à certains moments irraisonné, à l'image de ces militants s'exprimant ce soir devant la permanence de Moufia et se félicitant de "la fin de l'austérité" à la sauce Sarkozy.

Austérité il y aura, peut être encore plus dure que ce qui existait jusqu'à maintenant, et un des enjeux politiques des années à venir est de voir avec quelle habileté le gouvernement et ses relais dans les circonscriptions réussiront à faire avaler cette mauvaise pillule. L'issue des élections municipales de 2014 en dépendra pour beaucoup.

2) La déroute du PCR :

Inutile de s'attarder trop longuement sur ce constat, tout ou presque a déjà été dit à l'issue du 1er tour.

Aucun candidat présent au second tour, des maires candidats réalisant des scores ridicules dans leurs communes, des candidats dissidents faisant un triomphe...

Dimanche dernier, j'avais quasiment publié [l'acte de décès du PCR]urlblank:http://www.zinfos974.com/Le-10-juin-2012-le-jour-ou-le-PCR-est-mort_a42903.html . Pour cela, j'avais fait le constat que ce parti, au delà de cette défaite, avait peu de moyens de rebondir tant il avait refusé au cours des dernières années de se renouveler. Peu ou pas de "jeunes pousses" capables de prendre la relève, mis à part des "fils à papa" rejettés par la population et les militants. Pierre Vergès, humilié à Saint-Denis, Fabrice Hoarau largement battu, Philippe Robert qui voit ses espoirs s'éloigner au point de voir son père, Roland Robert, d'ores et déjà annoncer qu'il briguera un 8ème mandat à la Possession à 77 ans...

Paul Vergès, de par sa personnalité et malgré son aura ternie par ses récentes défaites (législatives de 2007 face à Didier Robert dans la 3ème circonscription, régionales de 2010 face à une liste menée par Didier Robert et législatives de ce soir), donne l'illusion de réussir encore à réunir ce qui est de plus en plus épars au sein de son parti.

Dès demain, il risque d'avoir à gérer les volontés de certains ténors du parti de se rapprocher d'Huguette Bello, dont beaucoup ont compris qu'elle représentait l'avenir. Eric Fruteau, mais aussi beaucoup d'autres personnalités plus surprenantes, pourraient être tentés de prendre leurs distances avec le PCR.

Les jours qui viennent seront déterminants pour les communistes avec, parmi les priorités, la nécessité de prendre une décision sur l'épineuse question de savoir quelle attitude adopter au conseil général. S'ils devaient persister dans leur position d'opposition frontale à Nassimah Dindar, ils risquent de perdre le dernier bastion à même de leur fournir des moyens pour partir au combat des municipales dans deux ans...

3) La déroute de la Droite :

La Droite avait réussi à faire -un tout petit peu- illusion au soir du 1er tour. Battue à plate couture dans les deux circonscriptions où les électeurs avaient tranché dès le 1er tour, elle était malgré tout présente au second tour dans 4 des 5 circonscriptions qui restaient à élire.

Mais ce n'était que reculer pour mieux sauter.

Ce soir, pour la première fois depuis une éternité, la Droite n'enverra aucun député siéger au Palais Bourbon. Et alors même que le nombre de parlementaires est passé de 5 à 7, ce qui aurait dû augmenter ses chances d'avoir au moins un élu.

Cette déroute a plusieurs origines.

Tout d'abord, la querelle stérile qui l'agite. La Droite est perpétuellement en guerre avec elle même. Alors qu'à Gauche, on se réconcilie toujours aux moments capitaux, à Droite on continue à se battre, on continue à vouloir éliminer l'ami d'hier, quitte à foncer droit dans le mur. Ce soir, les ténors de Droite se sont complètement écrabouillés dessus. Le pire, c'est qu'il n'est même pas sûr qu'ils aient compris pour la prochaine fois...

Ensuite, la difficulté à se trouver un leader. Interrogé ce soir sur un plateau de télévision où on lui demandait qui était actuellement le leader de la Droite, Serge Camatchy a été incapable de donner un nom. Il aurait pu citer Didier Robert, qui était jusqu'à il y a peu auréolé de ses victoires aux législatives et aux régionales contre Paul Vergès, mais il ne l'a pas fait. Il faut dire que la façon du président de la Région de diriger la Droite en solitaire n'est pas vraiment du goût de certains élus. Ils se sont tus jusqu'à maintenant, car on ne critique pas un vainqueur puissant, surtout quand celui-ci peut ouvrir ou fermer le robinet à subventions dont votre commune a un besoin vital.

Depuis ce soir, la donne a changé et il est à craindre pour le président de Région que certains lui fassent rapidement savoir leur déception et lui demandent de mettre en place une stratégie claire, en s'appuyant sur les barons du mouvement et sur la base.

Cela sera d'autant plus difficile que Didier Robert n'a pas que des amis à Droite. Sans parler de la haine que lui voue TAK, ses querelles avec Michel Fontaine, par ailleurs patron de l'UMP locale, sont de notoriété publique. Lequel Michel Fontaine est poussé par l'UMP Paris à s'opposer encore plus ouvertement à Didier Robert, qui n'a plus ses entrées rue de Vaugirard. Tout cela n'est pas fait pour faciliter les choses et donne une bien piètre image de la politique...

Cette guéguerre interne est apparue au grand jour avec l'incroyable cacophonie de la 1ère et de la 3ème circonscription. Comment voulez-vous que l'électeur de Droite s'y retrouve devant le pitoyable spectacle donné par l'UMP Paris et certains responsables de la Droite locale? La Réunion en confiance de Didier Robert soutient Nassimah Dindar (dont le ti'nom gâté est "la girouette") à Saint-Denis, alors que l'UMP nationale refuse d'en faire de même. Par contre l'UMP soutient André Thien Ah Koon, ce que Didier Robert refuse catégoriquement de faire. Un véritable "manger cochon"... Etonnez-vous ensuite que l'abstention soit aussi importante et que la défaite soit aussi cuisante !

L'échec est la mère du succès, dit un proverbe chinois. Peut être. A condition d'être capable d'analyser avec clairvoyance les raisons qui vous ont fait perdre, d'en tirer les conséquences en remettant en avant vos valeurs, tout en préparant la relève.

Pas sûr que la Droite en soit capable.

Proverbe pour proverbe, je vais vous citer ce mot d'André Santini : "La Droite a touché le fond de la piscine. Maintenant, elle creuse" !


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par ZANATANY974 le 17/06/2012 23:40

Félicitations aux élus
Le PS a enfin trouvé son chemin .
J'espère ue dans une certaine SEM de St Denis cela changera le comportement de droite et de laxisme.. actuel .

2.Posté par Ils n''y comprennent RIEN du tout !!! le 17/06/2012 23:42

ces députés fraîchement élus. Ils sont porteurs d'un espoir tellement important

Mort de rire ! Ils seront encore plus minables que ceux de la droite. Ils feront prendre à la France la même direction que la Grèce : la petite maison en carton d'emballage sur un trottoir. Les socialos* n'ont pas compris une chose basique : "On ne dépense que l'argent qu'on possède".

* Les socialos encore plus que les kons de droite (y compris l'ex ministre du budget Sarko qui est pourtant devenu président de la république bien qu'il n'y comprenne RIEN aux finances).

3.Posté par Thierry le 17/06/2012 23:45

Y a faux pour la droite. Ce n'est pas une déroute mais PLUTOT une SORTIE de route...

A dormir, quand on se réveille, on se réveille chez les autres ... et on voit ROSE ... après tout, tout laisse à de bons présages, la vie en rose, ... bleu, bleu, bleu, bleu, couleur de l'hématome ... de la claque du PS ... aîe aîe ... ce sont les militants de terrain qui ont mal ... de la léthargie de beaucoup ...

Chui pas militant ... pour au cas où ...

4.Posté par Ils n''y comprennent RIEN du tout !!! le 17/06/2012 23:47

C'est vrai qu'à la Réunion la droite est encore plus kon que celle de métropole. Il suffit de voir le niveau intellectuel de leurs représentants, par exemple : ânanas de Saint-Denis, la gourde de Sainte-Marie, sardine du Tampon. Et malgré les apparences, ce ne sont pas forcément ceux qui parlent le mieux qui sont les plus intelligents. Si ça se trouve c'est l'ânanas le moins kon des ces 3 là ...

5.Posté par petite citoyenne le 18/06/2012 01:19

u[L'échec est la mère du succès, dit un proverbe chinois. Peut être. A condition d'être capable d'analyser avec clairvoyance les raisons qui vous ont fait perdre, d'en tirer les conséquences en remettant en avant vos valeurs, tout en préparant la relève.]u

Tout à fait Pierrot !!! C'est exactement ça !
Une fois touché le fond de la piscine, il s'agit, non pas de creuser, mais de pousser sur ses jambes pour remonter à la surface et sortir de l'eau, le tête haute.

Encore faut-il utiliser les bonnes jambes pour cela... S'appuyer sur des piliers solides et sains.

Pas des piliers mités par des pratiques douteuses, des petits arrangements contre nature, des usurpations, des condamnations pour corruption au autre abus de biens publics, des désaveux très clairs des électeurs...

Les leçons sont à tirer du cheminement depuis les régionales, et d'abord des cantonales avant même les sénatoriales, les présidentielles et les législatives.
Dans combien de canton, plusieurs membres des mouvements de la Réunion en Confiance étaient candidats ? dans combien de canton, certains membres ont compris les enjeux de cette union et ont fait le choix d’additionner leurs forces ? Qui a fait passer l'intérêt de l'Union avant son intérêt personnel ?
Une bonne analyse des comportements à chaque période d'élection devrait éclairer sur quelle relève il est juste de préparer.

Quelles sont les valeurs de cette Droite, quelles sont les convictions que chacun porte et qui rejoignent ces valeurs ? Qui agit au nom de ces valeurs et non pour servir ses ambitions personnelles en vue des municipales ?

En vue des prochaines municipales, une analyse très fine des résultats commune par commune est plus que nécessaire, élection, par élection, des cantonales aux législatives. Quels ont été les principaux chefs d'orchestre sur chaque commune, quels ont été leurs résultats ?

Les militants ! ne pas oublier que ce sont eux qui sont sur le terrain à chaque élection, et combien de frustrations beaucoup ont ressenti face à l'absence de concertation et d'organisation. Ils ont tellement d'informations à faire remonter du terrain, il faut les écouter.

Enfin, il faut tenir compte du fait que beaucoup d'électeurs de sensibilité de droite ne se reconnaissent pas dans tous les positionnements de l'UMP, ce serait une erreur de préparer la relève qu'au sein de ce parti... L'échiquier politique doit être partagé et non accaparé par un seul mouvement

6.Posté par Droit dans ses bottes le 18/06/2012 02:20

Et là Pierrot, t sur que t pas en train de faire la girouette toi aussi??
Tu commences a tirer sur la droite???!!!!! tes grands copains d'hier!!!
c dans les difficultés que l'on voit ses amis visiblement.......bravo pierrot
un zinfosnaute déçu de son blog politique

7.Posté par Bravo le 18/06/2012 07:24

Bravo à ceux qui ont eu le courage et qui ont osé en 2010. Le PS n'aurait jamais eu ces beaux résultats en 2012 avec VERGES à la Région. Encore BRAVO ET MERCI en particulier PM

8.Posté par Mi marche ec Melenchon le 18/06/2012 07:26

il faut esperer que les juges n'ont pas oublié le cas de michel Fontaine.

9.Posté par Des milliers de famille créole dans l''injustice ! le 18/06/2012 07:59

La Réalité de La Réunion les lois ne régne plus !
agir avant qu'il soi trop tard dans le bon sens , Non contre les Citoyens honnêtes

Stop à la Corruption Avéré

10.Posté par Dignité le 18/06/2012 10:02

J'ai été outré en 2010 devant l'attitude du PS de se maintenir au 2ème tour des régionales.

Avec le recul je constate que j'ai eu tort. C'était de la haute stratégie politique: affaiblir l'adversaire dans un combat relativement mineur pour mieux l'écraser par la suite dans une bataille plus importante

Ne pas oublier cependant que les situations hégémoniques engendrent un état d'esprit porté sur la démesure, les grecs anciens appelaient cela " l'hybris". Il ne faut pas que le PS prenne la grosse tête comme il ne faut pas que le PCR disparaisse.

Vergès doit impérativement préparer la relève car l'avenir de son parti ne peut pas, ne doit pas reposer sur les vieux canassons que sont les Robert et les Hoarau. Il doit faire amende honorable et faire revenir dans le 1er cercle du parti les jeunes élus d'importance et appréciés de la population que sont Bello et Fruteau sans oublier ce jeune médecin Saint Louisiens très prometteur et qu'on ne voit plus hélas! Il s'appelle " Piot " je crois. Dans le cas contraire ces jeunes vont créer leur propre parti et achever le PCR canal historique. Paul Vergès participera ainsi à la mise à mort du parti qu'il a créé.

11.Posté par Voxpopuli974 le 18/06/2012 10:33 (depuis mobile)

Le ptit chef doit démissionner en 2 ans il a réussi une berezina unique ! La réunion n\\''est plus en confiance avec DR le destructeur de la réunion et ses pratiques douteuses et malsaines : embauches familiales cousin Gaston BIGEY + copains et coquins

12.Posté par Voxpopuli974 le 18/06/2012 10:41 (depuis mobile)

Les grands chefs du PCR doivent démissionner car depuis 2007 ils ont réussi des berezina successives ! La réunion n\\\\''''est plus en confiance non plus avec les PV qui osent qualifier de superficiel notre vote !

13.Posté par jojo le 18/06/2012 11:12

Contrairement à d'autres droits de réponse apportés dans ces posts, je félicite Pierrot pour cette analyse plein de lucidité et de franchise. Il y a dans cet article une analyse vraie de la situation. Depuis le début de ces élections dans les rangs mèmes de l'UMP, les doutes étaient présents. Déjà au moment des présidentielles certains élus locaux de l'UMP disaient tout haut " Ce sera pas facile", et j'ai mème entendu après le 1er tour"là lé mort".
Pour les législatives, OUI !!! Qu'elle Alliance !!! soutenir celle que des propres ténors de la droite locale répudiaient. Là encore, les différentes allocutions des leaders ( Ananas, sardine etc etc...) n'avaient rien de convaicant lors de cette soirée à champ fleury.
Pierrot a raison, mais ce n'est pas craché sur ses convictions de vouloir admettre et reconnaitre que pour devenir "GRAND" on se doit de reconnaitre les erreurs.

Mais l'EGO demesuré de certains leaders locaux leur permettra t il réllement d'en prendre conscience et surtout de travailler pour leur électorat et non plus pour leurs placements personnels ?????

Merci Pierrot , toi au moins tu te démarques et ce n'est pas pour autant que tu as perdu tes convictions ...

14.Posté par OT KD AC PT le 18/06/2012 11:23

Sur le PS, je ne suis pas tout à fait d'accord avec une chose : ''la plus capitale a été sans conteste la décision prise de se maintenir au second tour des Régionales de mars 2010''.

Pour moi, 2010 n'est que la conséquence de 2004. En refusant des places à la liste PS en 2004, '' Pas une place, vous m'entendez, pas une place, dixit Paul Vergès ", le PCR a raté l'occasion unique de vassaliser le PS. Fermant la porte à la fusion (le désistement républicain en scrutin de liste est non avenu), il obligea le PS à s'émanciper.

2010 n'est que le rendu de la monnaie de 2004. La stratégie du coup par coup sans cohérence sur les élections du même type a créé cette situation paradoxale où le PS renié par le PCR a progressé du fait de cette exclusion.

Tant qu'à la droite que je connais mieux. Je n'en rajouterai pas pour ne pas défavoriser plus mon camp.

15.Posté par Papapîo, ni macro ni géniteur payeur le 18/06/2012 11:35

Ce qu'il faut remarquer avant tout, et que les Politiques locaux sont très loin d'avoir compris,
c'est que la Population Vote pour LA REPRÉSENTER
Pas pour sauvegarder les Carrières de ceux qui en profitent a longueur d'année....

Les accords politiciens et manipulations d'information de l'Electorat (Dindar, TAK,...)
sont tellement étrangers aux réels besoins d'un Peuple qui souffre vraiment
qu'il faut laisser ses gens la se mettre en marge, seuls ....

16.Posté par DECES DU PCR le 18/06/2012 14:25

En tout cas à la Réunion nous avons fêté la mort du PCR, chose que tous les Réunionnais attendaient face à l'arrogance et la dictature de ces dernières années instaurée par le PC Vergès/LAngenier/Séraphine.Nous savourons tous notre victoire face à cette force du mal, mal que la Réunion a subi durant plusieurs années en vivant dans le Fénoir.....

17.Posté par E. Delest le 18/06/2012 16:10

Il n’est pas inutile de rappeler que tout a commencé de se barrer en sucette quand un quarteron de prétentieux a fomenté en 2011 un putsch pour tenter d’évincer dans un premier temps Nassimah Dindar de la présidence du conseil général car le maire de Ste Marie voulait la place, et on a vu ce que ça a donné, pour évincer dans un deuxième temps Jean-Paul Virapoullé de la Région car le maire de Ste Marie, toujours lui, voulait la présidence de la Région, dans un troisième temps pour évincer Jean-Paul Virapoullé du Sénat car tout ce qui pouvait continuer d’affaiblir M. Virapoullé arrangeait bien M. Camatchy à St André notamment.

On a vu le résultat des initiatives de ces fins stratèges. J’avoue que je trouverais intéressant que M. Virapoullé nous donne son éclairage sur ce qui vient de se passer et sur l’état de la droite à la Réunion.

18.Posté par phil974 le 18/06/2012 19:11

BRAVO AUX NOUVEAUX ELUS! MAIS ATTENTION: NE FAITES PAS LES MÊME CONNERIES QUE VOS PRÉDÉCESSEURS CAR ON NE VOUS LE PARDONNERA JAMAIS!

19.Posté par Dominique le 18/06/2012 19:19

A tous les UMPISTES, merci qui ??? Merci Didier ROBERT.

20.Posté par Des milliers de familles créoles dans l''injustice ! le 18/06/2012 19:58

La Réalité de La Réunion les lois ne régne plus !
agir avant qu'il soi trop tard dans le bon sens !

21.Posté par phil974 le 18/06/2012 21:52

La Réunion a montré qu'elle veut un changement,il faut que les élus prennent leurs responsabilités!
L'UMP et le PCR sont MORT! Ils ont dirigé l'un et l'autre l'ile à la RUINE!

22.Posté par ResNovae le 18/06/2012 22:57

Que fait le ps a l'ouest?

23.Posté par kersauson de (P.) le 19/06/2012 07:28

t es passé au PS Pierrot
t'es une sacrée girouette toi qd même
t'as oublié de lecher le c.. à la marine bleue

bon, ton article ca irait
mais alors le titre .. le PCR aussi creuse sa tombe
en fait les Komulnut kamarad vont construire une mcur à St Louis ou le kloklo voulat faire venir sir elton , au scenopolis, ek les zimpots des contribuables
ils seront bien là les dynosaures
du dernier parti Komulnut du monde ek la korée

24.Posté par mazenbron le 19/06/2012 08:37

Sous la piscine,il y a peut-etre une ancienne fosse septique.
Alors ,pas de vague,siouplé !

25.Posté par Un Abstentionniste de l'ouest... le 20/06/2012 19:13

La réussite des uns et la défaite des autres, et par-dessus tout un tau d’abstention qui est de plus de 49,6%(5 points de plus que la métropole). C’est alarmant que nos concitoyens réunionnais se soient si peu déplacés pour choisir ceux qui seront en charges de leur avenir. Il y a des enjeux qui dépassent l’intérêt partisan ou personnel, un intérêt que ne pourrait être que celui de préserver avant tout la démocratie, bien avant de défendre des idées. L’idée la plus importante étant celle de la liberté d’expression et par le vote la liberté d’exprimer.
La Réunion n’est pas moins en crise que la métropole, aux vues des chiffres du chômage des 18/25 ans qui avoisinent les 60%. Serait ce la valse des étiquettes et les stratégies à tout va, bien plus que les idées qui démotiveraient l’électorat réunionnais.
Là est la question. A trop déboussoler les électeurs c’est la démocratie qui perd le nord

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes