MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le PPRM au Tampon, le mépris de TAK


Par Nathalie BASSIRE - Publié le Vendredi 27 Mars 2015 à 11:49 | Lu 918 fois

Le PPRM au Tampon, le mépris de TAK
Le 30 septembre 2014, en tant que conseillère générale du Tampon et en tant qu’opposante à la municipalité en place, j’avais publiquement interpellé et envoyé un courrier au maire André Thien-Ah-Koon au sujet du PPRM (le Plan de Prévention des Risques Majeurs). En effet, ce projet de PPRM mené par les services de l’État est basé sur une modélisation informatique théorique, avec une part d’erreur inévitable à l’échelle du réel avec des conséquences dramatiques pour plusieurs familles. Car des centaines de familles tamponnaises verront leur foncier amputé de zones constructibles sur des surfaces sensibles, alors même que le danger ne serait pas toujours caractérisé.

J’avais proposé au maire du Tampon, dans un souci d’être dans une opposition constructive, de faire lancer par la commune une étude globale spécifique au profit de l’ensemble de notre population.

Or à ce jour, André Thien-Ah-Koon, ne m’a fait aucune réponse, affichant là un mépris certain de l’opposition et un manquement grave à ces obligations de courtoisie républicaine et surtout AUCUNE étude globale relative au PPRM qui aurait permis de défendre au mieux les intérêts des tamponnais auprès du Commissaire-enquêteur avec pour conséquences inévitables de nombreux terrains inconstructibles et des maisons dévaluées !

Malgré ces déclarations publiques, André Thien-Ah-Koon, montre là sont désintérêt et sa passivité dans ce dossier crucial pour de nombreuses familles tamponnaises qui risque de voir leur vie et patrimoine bouleversés si aucune mesure n’est prise par la municipalité.
J’appelle les tamponnaises et les tamponnais à se mobiliser pour dire NON à l’inconscience du maire actuel qui méprise les intérêts des familles tamponnaises.

La candidate, Nathalie BASSIRE  




1.Posté par GIRONDIN le 27/03/2015 11:54 (depuis mobile)

Le 30 septembre? Donc c'était il y a 6 mois et depuis vous tracez?

2.Posté par ALEXANDRA le 27/03/2015 12:10

mais ce n'est peut être pas le maire du Tampon a incriminer...mais un certain service d'Etat qui a la charge de cette étude qu'il remet depuis plusieurs années
c'est donc une mauvaise info que vous donnez et auriez pu analyser le sujet avant de vous lancer dans cette critique
je ne vote pas sur le canton donc je suis neutre

3.Posté par Tibo le 27/03/2015 12:12

DéTAKons Le Tampon !

4.Posté par xav le 27/03/2015 12:17 (depuis mobile)

Il faut sanctionner TAK il fait trop de mal à la population

5.Posté par moi @ GIRONDIN le 27/03/2015 12:23 (depuis mobile)

Vous êtes en longueur de journée devant votre ordinateur on dirait ! Combien vous paye TAK?

6.Posté par Mwa la pa di le 27/03/2015 12:34

Bonnet blanc ou blanc bonnet....

7.Posté par Yes le 27/03/2015 13:01 (depuis mobile)

Nathalie Bassire est une vraie candidate qui se préoccupe de la population!

8.Posté par Stag le 27/03/2015 13:04 (depuis mobile)

TAK se fiche des tamponnais ! Il a toujours méprisé les gens et se prend pour le nombril du Tampon. Chez nous c 'est Nathalie Bassire

9.Posté par Lol le 27/03/2015 13:06 (depuis mobile)

TAK ne travaille pas à être constructif, c 'est un destructeur !

10.Posté par Bravo le 27/03/2015 13:07 (depuis mobile)

Bravo Madame Bassire de dénoncer les non agissements de ce pseudo maire

11.Posté par Immobilisme le 27/03/2015 13:16

Immobilisme, rien de bien sérieux !

Dans l'attente d'une politique de changement d'une politique trentenaire, voyons voir si sur ce mandat, encore du changement il y aura !

12.Posté par GIRONDIN le 27/03/2015 14:56 (depuis mobile)

@5
Rien,pas un rond,pas un clou,pas un kopek même pas un bonbon miel!
Je ne suis conseillere générale sortante ni entrante.
Je ne suis conseillere municipale sortante ni entrante.
..Y''a 6 mois j''ai interpellé.. et donc depuis rien??
Je trace?

13.Posté par GIRONDIN le 27/03/2015 15:02 (depuis mobile)

Oui @2 Alexandra , tu as raison.
C''est bien elle qui évoque le sujet et qui reconnait son incapacité sur ce sujet .
Je n''habite pas et ne vote pas au Tampon mais j''avoue, j''aime cette ville et ces habitants (sympa, chaleureux, aimable...)

14.Posté par Zeb BULO le 27/03/2015 17:50

Le PPRM est défini sous l'autorité du Préfet.
Il revient ensuite aux conseillers municipaux des communes qui seraient impactées par le PPRM pour établir les carte de zonage.
Vous pensez bien que TaKoTaK ne va pas se mouiller à quelques encablures des élections départementales !
Parce qu'avec le nombre de familles insatisfaites depuis l'annonce de ce PPRM pourrait vraisemblablement lui coûter les élections départementales.
En clair TaKoTaK = enfoiré

15.Posté par Gérard Jeanneau le 28/03/2015 09:21

Le PPRM a tranché. TAK exécute. Rien d'anormal. Que la dame en colère s'adresse au PPRM, au Préfet. Elle se trompe de gibier !

16.Posté par Mwa la pa di le 28/03/2015 09:31

Madame Bassire, l'intérêt est de connaitre les zones à risque pour protéger la population et non de vouloir forcer le passage et mettre des zones dangereuses en constructibles. L'étude doit permettre d'affiner les zones et non de vouloir minimiser les dangers.

17.Posté par A HOAREAU le 31/03/2015 15:32

Le PPR est avant tout le dada de l'ETAT !
Mais où est l'honneur et la grandeur de l'ETAT quand ce dernier profite d'une grosse erreur d'aménagement faite par un riverain, pour se venger en classant en rouge le terrain d'un autre riverain "empêcheur de terrasser et de curer en rond" depuis 35 ans ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes