MENU ZINFOS
Politique

Le PCR demande la mise en place d'une cellule large de concertation autour du Covid-19


Par Nicolas Payet - Publié le Vendredi 24 Avril 2020 à 15:31 | Lu 1260 fois

Le PCR demande la mise en place d'une cellule large de concertation autour du Covid-19
Dans une lettre adressée au préfet de La Réunion Jacques Billant, le Parti communiste réunionnais demande la mise en place d'une cellule permanente de large concertation Covid-19. Une cellule constituée d'élus, de personnalités qualifiées, de syndicats, des forces vives et des représentants de l'État "pour nourrir la réflexion sur la sortie de cette crise sanitaire", explique le PCR.
 
Monsieur le Préfet,

Nous avons l’honneur de vous faire part de nos réflexions actuelles et propositions de sortie de crise. Le confinement a créé une situation inédite et complexe dans une société caractérisée par l’Insee, depuis 2013, de « socialement hors norme ». Le déconfinement annoncé le 11 mai avec la rentrée des classes fixée au 14 mai a accentué les inquiétudes et développé le sentiment d’insécurité. Dans ce contexte, le PCR vous prie de constituer une cellule permanente de large concertation afin de donner plus de légitimité aux décisions que la population devra entériner.

Nous avons vu, par exemple, que la fermeture tardive de l’aéroport est responsable de 80 % des contaminations directes et indirectes recensées dans l’île. Heureusement que les mesures de confinement, la discipline de la population, associés au travail des soignants, ont permis de freiner la propagation du virus. Mais rien n’est définitivement acquis, car le virus est désormais en circulation et les problèmes concrets s’accumulent. En voici quelques-uns.

La sécurité scolaire.
Les conditions d’une rentrée pour tous les élèves doivent être garanties et optimales. Dans le cas contraire le mieux est encore de tout reporter à la rentrée d’août. Cela permettra une meilleure lisibilité aux acteurs concernés : parents, collectivités, transporteurs, fournisseurs, enseignants, agents, etc. Évitons l’improvisation pour 6 semaines de classe, tout au plus. Toute forme de répression administrative est à bannir.

La sécurité alimentaire.
Il y a lieu de faire un bilan de la distribution de proximité. Le but est de faciliter le circuit court et encourager de nouveaux acteurs. Nous entrons dans la période d’étiage et de coupe de cannes. Selon les disponibilités, il faudra recenser des centaines d’agriculteurs pour assurer la fourniture alimentaire quotidienne et planifier les besoins des Écoles, à partir du mois d’août. Il ne doit y avoir aucune pénurie dans les matières traditionnelles. Le délai est très court. C’est maintenant qu’il faut planter et anticiper les coupures d’eau. Pour sa part, la grande distribution doit être raisonnable et rationnel pour s’adapter à une situation qui risque de durer.

La sécurité sanitaire.
Tout le monde a constaté le manque de moyens hospitaliers. Les professionnels de santé sont aussi affectés par l’insuffisance de moyens et se sont publiquement exprimés. Tout doit être corrigé pour faire face à une aggravation éventuelle de l’épidémie et assurer une information pédagogique à la population. De nouvelles simulations devront être réalisées afin de prendre en compte les grands risques naturels ou accidentels de masse comme un crash aérien.

La sécurité budgétaire.
Une étude d’impact devra être menée pour identifier les secteurs affectés par la diminution de 248 millions d’euros du budget régional 2020 et réfléchir aux nouvelles recettes pour 2021, capables de combler le manque. C’est d’autant plus urgent que les recettes d’Octroi de Mer qui financent les budgets des collectivités seront réduites par la combinaison de la faiblesse des importations et la chute de la facture pétrolière.

La constante d’une réalité.
Enfin, nous attirons votre attention sur la note que nous avons remis au Conseiller de Mme Girardin, le 17 octobre 2018, en Préfecture. Nous lui avons rappelé la situation extrêmement pré- occupante. Nous avons demandé la tenue d’une session extraordinaire de la Conférence Territoriale de l’Action Publique élargie aux forces vives de la société. Un mois plus tard, nous avons connu la révolte des Gilets Jaunes qui s’est prolongée par la convergence d’autres manifestations sociales durant plus d’un an. Nous avons réitéré cette demande à l’Elysée. Beaucoup de personnalités pensent que c’est un cadre acceptable. La population ne demande qu’à être responsable et souhaite participer aux décisions qui seront prises par les autorités.

Monsieur le Préfet,
Dans l’immédiat, la cellule de large concertation peut être constituée d’élus, de personnalités qualifiées, de syndicats, des forces vives et de représentants de l’Etat pour nourrir la réflexion sur la sortie de cette crise sanitaire. Pour notre part, le Parti Communiste Réunionnais est disponible.

La mémoire collective réunionnaise fait remonter au blocus naval durant la deuxième guerre mondiale la triste période du ticket de rationnement dans une économie exsangue, de misère sanitaire et sociale.
Nous souhaitons que la propagation du Covid-19 soit circonscrite au plus vite sur notre territoire par la responsabilisation de la population et qu’elle soit en phase avec les décisions qui la concernent.

Telles sont, Monsieur le Préfet, les réflexions que nous voulions vous adresser, en vous priant d’agréer l’expression de notre très haute considération.


Parti communiste réunionnais,
Le Port, le 24 avril 2020





1.Posté par John le 24/04/2020 17:21

Oté c'est bon'ne boug con'm ça y fo à nous pou sauve la Rényon ensem'b la France

2.Posté par Contribuable le 24/04/2020 17:38

Les derniers des derniers
MAURICE occupé vous de votre commune qui est le dernier au point vu développement
Ne bouger pas pendant les élections avec votre ami de mada celui qui se vente de
Diriger la mairie
UN VRAIE BON À RIEN

3.Posté par ticomminis le 24/04/2020 16:00

Le parti des demeurés... Il n y qu eux qui ne contaminent plus personne et depuis longtemps... Il faudrait leur dire

4.Posté par mazdouf le 24/04/2020 18:37

encore ces 3 ribouldingues on leur a pourtant interdit de circuler sur la voie publique sous peine d amende dieu merci ils ne contaminent plus personne bon on peut pas les empecher de raconter des inutilites pour essayer d exister TRISTE

5.Posté par DIDIER NAZE le 24/04/2020 19:02

Personne i veut pas de zot ! Et quand le Covid 19 i voit zot. ...LI CRI AU SECOURS ET LI FUI..DE PEUR D ÊTRE. ..CONTAMINÉ 😷😭......😂😁😀

6.Posté par DIDIER NAZE le 24/04/2020 19:03

Personne i veut pas de zot ! Et quand le Covid 19 i voit zot. ...LI CRI AU SECOURS ET LI FUI..DE PEUR D ÊTRE. ..CONTAMINÉ 😷😭......😂😁😀

7.Posté par Bleu outre mer le 24/04/2020 21:42

Les Trois pieds nickelés, heureux de savoir qu'ils bougent encore, nous sommes le 24 Avril, nous sentons bien la réactivité et le dynamisme du PCR........

8.Posté par Mort de rire !!! 😂 😂 😂 le 24/04/2020 22:22

Les trois guignols qui essayent d'exister, pathétique... 😂
Pour l'instant, le COVID est très très loin des 100 millions de morts dus au communistes, cela en serait presque risible... 😊

9.Posté par JMR974 le 25/04/2020 08:40

Il y a longtemps existait un cabaret parisien qui s'appelait "Les Deux Anes". Puis il y eut un groupe d'humoristes dont Pierre-Jean Vaillard et Georges Bernardet (le troisième, je ne m'en souviens plus) qui s'était baptisé "Les Trois Baudets). Réjouissons-nous aujourd'hui, la filiation n'est pas rompue à la Réunion puisque nous avons "Le PCR", avec trois ineffables comiques (enfin, disons-le vite !) qui occupent (qui tentent de …) la scène médiatique : ils "pensent" que, ils "exigent" que, ils "écrivent" à … Bref, un (minuscule) moulin à vent qui brasse un peu d'air. Même pas de quoi éteindre une bougie d'anniversaire !

10.Posté par muppets le 25/04/2020 15:55

Je croyais que les cocos n'existaient plus autrement que dans les livres d'histoire, bon ils en restent encore quelques réserves ici

11.Posté par Rasi le 26/04/2020 08:06

Eux, à la fin il faudrait les empailler, il faudrait qu'il reste une trace. La génération a venir auront du mal à croire que des tels gens ont existés sur cette île.

12.Posté par mazdouf le 27/04/2020 15:51

coco rico 3 pov diab veulent nettoyer les pare brises au feu tricolore de la prefecture donnez leur une piece svp

Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes