Politique

Le PCR appelle à faire barrage à l'extrême-droite au 2ème tour

Lundi 24 Avril 2017 - 10:21

Alors que Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France Insoumise, est arrivé en tête à La Réunion, le PCR salue sa belle avancée, et appelle à faire barrage à Marine Le Pen. Voici le communiqué du bureau de presse :


Photo d'archives
Photo d'archives
Pour le Parti Communiste Réunionnais, une des marques du 1er tour de l'élection présidentielle 2017 est le taux d'abstention élevé à La Réunion, où plus de 40% de l'électorat n'a pas participé au scrutin, contre 22% en France, et cela malgré l'augmentation d'une heure de la durée du vote ce dimanche par rapport à 2012. Une des leçons à tirer de ce manque de participation de nos compatriotes à ce scrutin est que la plupart des candidats et leurs soutiens ont fait de leur campagne électorale avant tout un débat franco-français, sans avoir une vision réunionnaise du vote.

En effet, les questions essentielles qui préoccupent les Réunionnaises et Réunionnais (emploi, logement, éducation, coût de la vie, inégalités...) ont été trop peu abordées par la plupart des candidats. D'une manière générale, le problème de fond de La Réunion, à savoir : l'accès du peuple réunionnais à la responsabilité dans la gestion de son pays, a été ignoré par la plupart des candidats. En dehors de Jean-Luc Mélenchon, qui a préconisé dans son projet de donner la parole à notre peuple dans ce sens par une Assemblée Constituante, aucun candidat n'en a parlé. Une bonne partie des électrices et électeurs à La Réunion se sont donc abstenus de voter car ils se sont posés la question : à quoi sert-il d'aller voter ?

Ce positionnement a été conforté par ce qui vient de se passer en Guyane, dont beaucoup de nos compatriotes ont tiré l'enseignement suivant : pour changer notre société, l'essentiel est l'union dans la lutte contre le système néo-colonial en place plutôt que les compétitions électorales sans perspectives. D'où cette large abstention réunionnaise. Et tant qu'une élection donnera le sentiment aux Réunionnais qu'elle ne leur permettra pas de choisir leur destin de façon libre et responsable, ils s'abstiendront de voter. Cela est particulièrement vrai pour l'ensemble des Outre-Mer, où l'abstention est massive.

Un autre enseignement à tirer de ce scrutin est la belle avancée obtenue par Jean-Luc Mélenchon dans les Outre-Mer et en particulier à La Réunion, grâce notamment à l'engagement des militantes et militants du Parti Communiste Réunionnais sur la base de son programme. En effet, il était le seul candidat à s'engager à donner la parole à notre peuple pour qu'il puisse assumer sa responsabilité dans la politique de développement durable à mettre en œuvre dans son pays.

Le score de Jean-Luc Mélenchon souligne qu'une alternative est possible. Il confirme que l'espoir du changement existe à La Réunion. Il ne demande qu'à s'exprimer. Pour le second tour, il ne fait aucun doute que la mobilisation en France fera barrage à l'extrême droite. Le 7 mai, Marine Le Pen sera largement battue à condition qu'Emmanuel Macron puisse être à la hauteur de sa responsabilité historique : créer les conditions d'une union des partis républicains. À La Réunion, il appartient à toutes les forces de progrès d'oeuvrer pour concrétiser l'espoir du changement acté ce 23 avril. C'est une condition essentielle pour répondre au message des nombreux Réunionnais qui ont voté Marine Le Pen ce 23 avril.

Bureau de presse du PCR
 
Lu 485 fois



1.Posté par Zarin le 24/04/2017 10:33

Oui ! photo "d'archives "

2.Posté par la marine le 24/04/2017 10:50

et voilà les grand donneur de leçon son content eux qui vivent que les ressources de la politique en exploitant nos anciens depuis des années quelque honte
MAURICE GIRONCEL au lieu de donner conférence sur conférence occuper vous de votre commune qui
chaque année se retrouve encore plus bas
pour ma part je ferait barrage a vous par se que a chaque vous nous menté a travers vos parole
je ferait honneur a mon village de votre commune c est pour sa que je voterait MARINE
""""" la MARINE UN JOUR LA MARINE TOUJOURS """"""

3.Posté par pffff le 24/04/2017 11:03

c'est qui ce parti???connait pas, z'infos pas trompé de photo là, car cela ressemble beaucoup à une sortie 3ème age dans l'ile....!

4.Posté par ray le 24/04/2017 11:31

c'est zot faute . a force bourre zot nez partout boug la la perde . la reunion personne i écoute pu zot . au contraire quand zot i soutient une personne zot i fé perde ali

5.Posté par zazie le 24/04/2017 12:20

il fallait y penser avant, j' ai tenu un bureau hier et le pen en tête

6.Posté par RIPOSTE974 le 24/04/2017 14:08

" Le PCR appelle à faire barrage à l'extrême-droite au 2ème tour " c'est à dire i sa vote pour le CAC40

7.Posté par Pascal Maillot du RBM le 24/04/2017 17:46

C'est quoi PCR? Unnnouveau club libertin??? C'est où?

8.Posté par Simandèf le 24/04/2017 18:05

Même si les nationalistes et souverainistes français comme Marine Lepen se dise fréquentable... les mouvements d'ultra droites, ultra nationalistes racistes en France se retrouvent dans les propos de l'extrême droite française. Le PCR aurait du alerter les réunionnais sur la vraie nature du Front National.

9.Posté par LEMAC le 24/04/2017 19:29

Moi mi fait barrage a RotschildMacron........

10.Posté par Michel le 24/04/2017 19:44

Après avoir mobilisé ses militants contre la loi Travail, largement inspirée par Macron, le PCR, au prétexte de barrer la route au Front national, appelle de fait à voter pour ce dernier.
Or, c'est justement la politique menée par Hollande et son ministre de l'économie, Macron, qui a déconsidéré la gauche gouvernementale parmi les travailleurs et les classes populaires, une politique de casse sociale, une politique que paie durement la classe ouvrière.

En se raccrochant à Macron, le PCR va continuer à se déconsidérer. Cette position du PCR découle de son réformisme, de son incapacité à se détacher du fonctionnement des institutions bourgeoises. Le PCR est respectueux de l'appropriation des grands moyens de production et d'échange par la bourgeoisie. Il n'a jamais contesté la main mise de celle-ci sur la société.

Même s'il est aujourd'hui en perte de vitesse, il peut encore servir à la classe dominante comme rempart contre la colère des travailleurs contre le fonctionnement injuste de la société, car il dispose encore d'un certain crédit dans la population.

Mais en appelant à voter Macron, il ne peut que contribuer à rejeter les électeurs de gauche dans les bras du Front national, parce que Macron incarne la politique anti-ouvrière menée par le dernier gouvernement et que Le Pen exploite la colère des déçus de la gauche, même si lui-même ne remet nullement en question l'exploitation dont sont victimes les travailleurs, les jeunes, les petits retraités de la part de la classe patronale.

Se ranger derrière Macron, c'est se ranger derrière ses propres exploiteurs.

Et c'est la même chose pour Marine Le Pen, une bourgeoise qui joue sur la division des travailleurs pour mieux parvenir au pouvoir.

Travailleurs, cessons de chercher un "sauveur suprême". Nous sommes assez grands pour nous diriger nous-mêmes et nous battre pour ce qui nous tient le plus à coeur : un emploi pour tous, un salaire qui nous permette de vivre, des services publics qui fonctionnent avec les moyens humains nécessaires.

Ni Le Pen, ni Macron ! Travailleurs sauvons-nous nous-mêmes !

11.Posté par Ladi Lafé le 24/04/2017 20:18

à moin tit de Ravine Creuse, mila touzour été du pc...ou pcr.............;mi veut savoir si ifô que mi vote contre les français ?????????,,, mé entoutca(k) pô moin, le Parti de Ca k de la Réunion, c' Fini!!!!!!!!!!
Marine!!!, alà noulà!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter