MENU ZINFOS
Politique

Le Nouveau Parti Anticapitaliste s'implante à La Réunion


"Aujourd’hui, La Réunion n’est plus complètement dans le fénoir, mais nos jeunes ne se sentent pas portés. Il n’y a pas de perspective d’avenir".

Par Karine Maillot - Publié le Mardi 28 Octobre 2008 à 17:17 | Lu 1040 fois

Selon Philipe Azema, porte parole du NPA (nom provisoire), les partis de gauche réunionnais ne remplissent plus leurs fonctions.
Pour lui, il y avait une nécessité de faire autre chose que ce qui est fait par les organisations traditionnelles… Il pense que la gauche n’a désormais plus de poids.
 "La crise qui est dite financière est en fait une crise du capitalisme!" Le discours de Philippe Azema est clair, le capitalisme arrive à un point de non-retour. "Si la balance commerciale est déficitaire, La Réunion restera pour toujours sous perfusion".
Pour le NPA, il n’y a aucune réelle réflexion économique. Il soutient la thèse suivante: "Le patronat n’a pas la capacité d’apporter une vraie croissance économique à La Réunion. Nous avons un gros problème structurel dans les entreprises réunionnaises, qui est lié à l’import/export. Pour 100 euros d’importations, nous avons 4 euros d’exportations. Et quand le Conseil Général, comme bien d’autres instances d’ailleurs, nous parle de 4,5% de croissance, cela me fait sourire".
Philippe Azema est persuadé que l’avenir de La Réunion passe par une responsabilisation de la population. "Lorsque vous entendez le Conseil Général qui crie au secours quand le gouvernement prétend vouloir réviser la défiscalisation et les emplois aidés, c’est dire combien l’île n’est pas prête d’être autonome".
Dans un contexte où l’ultralibéralisme supranational montre ses limites, il apparaît effectivement opportun de proposer quelque chose de nouveau… "Beaucoup de gens attendait ça! Aujourd’hui, nous répondons à un vrai besoin car il fallait une organisation de gauche à La Réunion".
Ce nouveau parti n’existe que depuis trois jours, et rallie surtout les groupes de la gauche radicale, à savoir Marron (Mouvement pour une Alternative Réunionnaise à l’Ordre Néolibéral) qui est en lien avec la LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire) depuis plusieurs années, et l’ensemble d’une section du parti communiste de Saint-Leu, qui a décidé de rompre avec le PCR pour créer quelque chose de différent…
Plusieurs courants apparaissent dans ce nouveau mouvement : "Quelques camarades du parti socialiste et des syndicalistes veulent nous suivre aujourd’hui. Des militants culturels et associatifs attendaient cela depuis longtemps".
Ce mouvement est en effet en gestation depuis les élections présidentielles, où Olivier Besancenot a eu  un fort impact vis à vis des partisans de gauche, car il se présentait comme une alternative face à la montée du "tout capitalisme".
Le NPA pense créer d’ici un mois et demi des groupes locaux dans les principales villes: Saint-Denis, Saint-Pierre, Saint-Denis et Saint-André.
"Malgré une représentativité marginale perçue à travers les médias", la gauche radicale se dit capable d’apporter des solutions pour que La Réunion sorte du misérabilisme. "Cela peut vous paraître choquant, mais il y a du travail pour tout le monde à La Réunion!"
Dès le mois de janvier, (peu avant la supposée visite du président Nicolas Sarkozy), le NPA compte susciter des adhésions en distribuant des tracts. "Si Nicolas Sarkozy vient sur l’île l’année prochaine, je veux réitérer la mobilisation générale des Réunionnais, comme cela s’est produit en 2003 à Saint-Denis, pour la visite de Jean-Pierre Raffarin. Et pourquoi pas avoir Paul Verges avec nous?".



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes