Courrier des lecteurs

Le Nounours nouveau est arrivé

Mardi 1 Mai 2012 - 08:41

Le Nounours nouveau est arrivé
Gros Nounours, François le Débonnaire, sème à grosses poignées son sable soporifique sur les yeux de ses concitoyens : il veut enchanter Douce France, il veut la faire rêver; pour un peu, il aurait le talent de nous faire sucer des "bonbons la fesse". Et il a réussi sa première prestation, surtout à La Réunion, grâce au concours de ses bons "dalons" locaux qui croient dur comme fer à ce Père Noël-là, notamment à son tram-train destiné à rouler pour des lendemains qui chantent, autant dire, pour les calendes grecques.

Aussi le PDBS - le Parti Du Bon Sens - se propose-t-il de dessiller les yeux de tout un chacun. Il s'en fait un devoir.

En pleine crise monétaire, dans notre Europe vacillante, Gros Nounours a un projet en or : 60.000 professeurs recrutés bientôt, une myriade de petits fonctionnaires titularisés dans les prochains mois; les étrangers, résidant en France depuis cinq ans, autorisés à voter aux municipales, et dès 2014, à la grande joie de Martine Aubry, la dame de Lille : cet apport de voix devrait lui permettre de garder sans coup férir sa mairie. Une aubaine !

Débonnairement dit, c'est beau, c'est bien, c'est généreux. Pas de problème pour le financement, selon Nounours : on rabote le bouclier fiscal et on ramasse des sommes colossales chez les gros riches, ceux qui gagnent au moins un million d'euros par mois. Le gros ennui, c'est qu'ils ne sont pas nombreux : ils se comptent sur les doigts de la main et, pour faire bonne mesure, on peut ajouter ceux du pied. Voyons le cas Ribéry : il n'a pas de souci à se faire car ses millions, il les gagne en Allemagne et ce qu'il perçoit en équipe de France ne va pas trop enrichir notre bon trésor public. Ses amis footballeurs richement payés exercent eux aussi leurs talents à l'étranger. Ils sont à l'abri d'un quelconque prédateur hexagonal. Même tactique chez bien des patrons fortunés qui s'arrangent pour semer leurs impôts dans plusieurs pays. Ils seraient bien mal inspirés de vouloir investir encore dans une France métamorphosée en redoutable rapace.

Pas de chance pour notre Débonnaire. Inutile de lui demander de chiffrer ce qu'il va moissonner auprès de ses riches, "triés comme beaux pois sur le volet", dirait Rabelais, et ce qu'il va dépenser pour son féerique projet. Il ne le sait pas clairement. Il n'y a plus un Eric Besson pour l'éclairer. Il ne peut pas compter sur les compétences du pauvre DSK, tout occupé à trouver des coupables à sa situation pour se déculpabiliser et à se faire passer pour un naïf enfant de choeur.

Malgré tout, dans sa grande bonté, le Nounours nouveau épargne les petits riches, ceux qui gagnent mensuellement plus de 13.000 euros comme Mélenchon, plus de 20.000 euros comme Huguette Bello, Jean-Claude Fruteau et Patrick Lebreton. Sont épargnés aussi les directeurs de SEM, les hauts fonctionnaires, les présidents des collectivités locales : en plus de leurs revenus, ces riches de bas étage ont droit à un beau logement de fonction, à une belle voiture, etc., etc... Au total, ils sont très nombreux à échapper à la rapacité du trésor public. Nos élus, de la paroisse de Nounours, clament haut et fort qu'il faut mettre un terme à la politique en faveur des riches, mais ils savent mettre la barre bien haut pour laisser croire à la plèbe qu'ils sont, eux comme elle, de misérables gagne-petit. Et ils ont leur bouclier qui les protègera efficacement contre une trop grosse voracité : c'est Nounours en personne, qui rêve d'Elysée. Bref ! Nounours fait son malicieux tri sélectif parmi les riches : il sait épargner ses amis, députés, sénateurs, présidents de région... Il a de grands égards pour son monde qui sait lui faire une royale révérence.

Et le madré Nounours ose dire encore : "Bonne nuit, les petites gens, faites de beaux rêves" !

Gérard Jeanneau, le chargé de com du PDBS (siège du parti sis au Monomotapa).
Gérard Jeanneau
Lu 314 fois



1.Posté par Gérard Jeanneau le 02/05/2012 09:54


Plus de détails sur mon site : les Courriers de La Réunion.

On peut voir et entendre le vieux nounours !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie