MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le Metro Léger, le Metro Express. Un coup c'est oui, un coup c'est non


Par La Mauricienne - Publié le Jeudi 16 Mars 2017 à 14:30 | Lu 5737 fois

Oubliez Koh Lanta et le challenge pour la survie sur la plage en Asie. L'ensemble du pays est en plein travaux. On creuse des tranchées, on retourne les plates-bandes. Et vas-y que je te creuse un trou par ici et un autre par là-bas. Quitte à détruire, détruisons tout.
 
Les travaux dans ce pays semblent ne vouloir jamais s'arrêter. On casse pour recasser. C'est un concept typiquement mauricien. Sauf que pour s'y retrouver, même Google map semble lâcher l'affaire. Ce pays devient un parc d'attraction pour les sensations fortes. Les villes sont en chantier. Les rues offrent des sens interdits dignes d'un pire scénario. On tourne à gauche ou à droite, peu importe de toute façon le but est de vous perdre.

La protection et la préservation du patrimoine. On s’en fiche. D'ailleurs "ki été ça ?" 

Le projet de métro était souvent annoncé mais toujours très controversé. Les mauriciens avaient rejeté en bloc l'arrivée du Metro Léger de l'ancien régime de Navin Ramgoolam. D'ailleurs ce projet était entériné par le nouveau régime et aucune mention faite lors de leurs promesses électorales. 

Ça c'était avant. Jusqu'à ce que le petit Pravind, fort d'un talent pour l'embrouille et le chic d'attirer les emmerdes s'en mêle. Comme toujours avec ce petit phénomène sur pattes, on balance le doss'. Et on réfléchit après. 

Rs 17 millards. Rs 17 millards pour le projet de Metro Express. Si les bourbonnais veulent en mettre plein la vue avec leur nouvelle route du Littoral, les cousins mauriciens savent donner la réplique. 

Sauf, comme toujours dans ces projets titanesques, il existe des zones d'ombre qui subsistent. Les appels d'offre, le financement, le comité qui va piloter ce machin, les commissions, les rétro commissions. Bonjour la transparence. Vous l'avez bien compris. Nous voilà englué dans un foutoir qu'on n'a pas souhaité. Et ceux qui veulent se remplir les poches sont dans les starting-blocks. 

L'Inde, la Mother India dans une générosité sans égal, va financer à hauteur de Rs 12 millards le Metro Express. On a presque la larme à l'œil. Et on ferme les yeux. Enfin un oeil. Oui mon oeil. L'Inde souhaite faire comme aux Seychelles : installer une base militaire dans la région. Avec l'aide et la participation de qui ? De ces p'tits malins qui ont accepté les Rs 12 millards de dons m'enfin ! 

Un « win-win situation » pour tous de l'aveu du petit Pravind. "La détermination constante de l’Inde d’être aux côtés de Maurice est égalée par la confiance de Maurice en l’Inde", Abhay Thakur, Haut-commissaire de l’Inde. Le projet Metro Express se fait avec le soutien de l’Inde à travers un Special Economic Package. Des accords en ce sens ont d’ailleurs été signés. Ce projet est un "premier pas" vers "l’engagement nécessaire au plus haut niveau politique chez les deux parties" pour un partenariat renforcé.

Le charabia c'était pour l'ambiance. Les questions sont, elles, légitimes vu que ce projet va défigurer le territoire, aura un impact sur la société et l'environnement. Combien de temps durera le trajet entre Curepipe et Port-Louis ? À quelle vitesse roulera le Metro Express pour cette desserte ? Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, reste discret et rassure. Tous les détails seront connus par la suite. Dans la discrétion il a tout de même foutu des sous, beaucoup de sous, pour le lancement de son projet dans une soirée d'inauguration grandiose. Le grandiose n'a pas de prix. Sauf pour les contribuables.

Comme les nouvelles sont toujours mauvaises. Plusieurs espaces verts sur ce tracé doivent être rasés et sacrifiés. Le développement urbain autour du Metro Express se fera au détriment des infrastructures existantes. Les noms de ces espaces ne vous diront rien. Sauf auprès des citadins.

La place Decaen à Port-Louis sera également détruite. Les quelque 600 marchands ambulants qui avaient été relogés en août dernier sont en mode attente et toujours dans le flou pour savoir s'ils seront de nouveau relogés ou pas. 

La cacophonie semble être le mot d'ordre. A force de gesticuler dans tous les sens, on se casse la patte et au pire la gueule. Attendons de voir les résultats de l'autopsie. 

Suivez le ZinfosBlog de "La Mauricienne"

Sur le sujet : 
10 janvier 2017 : Maurice: Les premiers coups de pioche pour le Metro Express annoncés cette année




1.Posté par Fidol Castre le 17/03/2017 08:25

Pourquoi prendre les Réunionnais à témoin des affaires qui se passent à Maurice ? Nous sommes suffisamment occupés avec les Annette, Fruteau, Sinimalé, Fontaine, Hollande, Fillon, Macron...

Pour parler franchement, on s'en fout. Arrêtez de nous polluer.

2.Posté par wtf le 17/03/2017 10:22

C'est bien sur le plan de développement de Maurice (les infrastructures de transports publics étant vitaux à l'économie et un gros projets de BTP comme ça, c'est toujours impactant sur la croissance interne). par contre, comme le signale l'article, on peut légitiment se poser de sérieux doutes quant à cet incessante "philanthropie" des Chinois et/ou de l'Inde, quant à la participation (parts du gâteau) dans ce pays.

Maurice ne cesse de se développer. faut vraiment être borné et aveugle, pour le nier. Mais ce développement économique est beaucoup trop centré sur le pognon et les affaires. Bien sur, on peut penser qu'avec le théorie du ruissellement, il finira bien par avoir des miettes pour la masse en bas de la pyramide? mais je doute fort que cela profite aux citoyens lambda.

Ne serait-ce que dans les grandes surfaces commerciales, ou l'on retrouve les mêmes enseignes qu'en Europe, avec les mêmes produits, c'est un Maurice, orienté vers autre chose que sa base.

de là à dire qu'il faudrait faire du social comme en France, c'est un autre débat. C'est vraiment plus la question de savoir pour qui, profite ce développement.

Enfin bon....la Réunion aussi à ses propres problèmes. Comme partout, se pose l'intérêt du choix de société vers lequel, tous, migrent. Et c'est assez nauséabond.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes