Océan Indien

Le Maha Shivaratree mauricien, un voyage spirituel hors du commun

Samedi 25 Février 2017 - 14:25

Pendant près d’une semaine, l’Ile Maurice a vibré au rythme du Maha Shivaratree, une fête religieuse hindoue. Un événement spectaculaire qui se déroule une fois par an et rassemble plusieurs centaines de milliers de pèlerins.


À Maurice, les Hindous se rendent au Ganga Talao avant la Grande Nuit de Shiva
À Maurice, les Hindous se rendent au Ganga Talao avant la Grande Nuit de Shiva
Il n’y a qu’à Maurice qu’on le célèbre ainsi. Sur l’île Sœur, le Maha Shivaratree (fête religieuse hindoue en l’honneur du dieu Shiva) s’accompagne d’un impressionnant pèlerinage de plusieurs jours vers le Ganga Talao, le "lac sacré", et d’un carême végétarien de dix jours.

Ailleurs dans le monde, il se concentre généralement sur une nuit (celle de vendredi 24 février à samedi 25 cette année), dont la date est fixée par le calendrier lunaire. 

À la recherche du "lac sacré"

Cette spécificité mauricienne trouve son origine dans une histoire qui remonterait à une centaine d’années. "En 1896, un adolescent de 15 ans a rêvé d’un endroit sacré, similaire au Gange, qui se trouvait à l’île Maurice" , raconte le responsable du temple jouxtant le lac, Girish Dabeesing.

Une statue à l'effigie de celui qui a rêvé du lac sacré est disposée avant l'entrée du temple jouxtant le Ganga Talao
Une statue à l'effigie de celui qui a rêvé du lac sacré est disposée avant l'entrée du temple jouxtant le Ganga Talao
"Deux ans après, accompagné de huit autres personnes, il est parti à la recherche de cet endroit, avec seulement deux indications : il s’agit d’un lac et il se trouve à proximité d’une colline en forme de temple. C’est alors qu’ils ont trouvé le Ganga Talao".
 
Depuis, chaque année, les dévots prennent la route vers Grand Bassin en guise de pèlerinage, depuis leur domicile. Une marche plus éprouvante pour certains que pour d’autres, le lac se trouvant dans la partie sud de l’île. Les plus éloignés partent plusieurs jours avant la Grande nuit de Shiva, afin de pouvoir être de retour pour les cérémonies du vendredi.
 
D'importants embouteillages

Aux kilomètres à parcourir s’ajoute le poids des kanwars (chars), tirés, poussés ou portés par de nombreux pèlerins, la plupart vêtus de tee-shirts blancs à l'effigie de leur dieu vénéré. Certains sont spectaculaires. Imposants et colorés, ils culminent parfois à plusieurs mètres de hauteur. Un impressionnant ballet dans lequel se mêlent tradition et modernité, smartphones et sonos faisant aussi partie du défilé traditionnel.

Le Maha Shivaratree entraîne d'importants embouteillages
Le Maha Shivaratree entraîne d'importants embouteillages
Alors que certains s’y rendent en voiture ou en bus, et que les marcheurs (surtout leurs chars) prennent de l’espace sur la route, la circulation est fortement perturbée dans de nombreux secteurs de l’île, obligeant ceux qui n’y participent pas à prendre leur mal en patience. Une application baptisée "Trafic Watch", permettant de voir l’état des embouteillages en direct, leur est alors bien utile. 
 
Un véritable engouement

Malgré l’épreuve physique qu'il représente, le Maha Shivaratree est pour tous les dévots un moment spirituel particulièrement important, auquel ils participent avec engouement chaque année. "On va se rassembler et partir ensemble, à une cinquantaine", nous expliquait d’ailleurs la famille Chamaree ce mercredi, finalisant ses kanwars à quelques heures du grand départ. Pour mettre l’ambiance, tambours et cymbales seront emmenés.

À quelques heures du départ, la famille Chamaree finalise ses kanwars
À quelques heures du départ, la famille Chamaree finalise ses kanwars
Basée à Saint-Paul (à proximité de Curepipe), la famille doit compter entre trois et cinq heures pour arriver au lac sacré, situé à une vingtaine de kilomètres de son domicile. Le père, Danraj, confie qu’il s’agit d’un moment ancré dans sa vie depuis longtemps. "J’ai commencé depuis l’âge de 15 ans. Je le fais tous les ans", raconte le soudeur de soixante ans, avant de préciser : "Sauf s’il y a un décès dans la famille, dans ce cas, on n’y participe pas, c’est comme ça".

Partage et générosité
 
Sur la route vers le Ganga Taloao qu'ils s'apprêtent à prendre, des bénévoles offrent de la nourriture. Samoussas, boissons, rôtis, dhalls poori, merveilles… Le partage et la générosité sont la ligne de conduite, en échange de l'espérée bénédiction des dieux.

Sur la route, de la nourriture est offerte
Sur la route, de la nourriture est offerte
Une fois sur place, la moitié du chemin parcouru, les pèlerins font une offrande au lac, avant de prendre de son eau. C’est ensuite au temple voisin qu’ils se rendent, pour y faire d’autres offrandes et déverser de l’eau sur le Shiva Lingam (pierre représentant Shiva). "Pour sauver le monde, Shiva a bu le poison qui allait empoisonner la terre. L’eau est destinée à refroidir son cou", explique à ce sujet Suvasagar Rangoulam Debata, prêtre à Quatre-Bornes.

Ce moment de prière, de médiation et de recueillement de quelques heures est aussi l’occasion pour les hindous de se faire attacher un bracelet de fil rouge, symbole de protection, de se restaurer, et de se reposer avant de prendre la route du retour et d’entamer la journée de cérémonie traditionnelle.
 
Une nuit entière de cérémonies

La première phase de cette journée débute très tôt dans la matinée. "De 4h30 à 13 heures, les croyants se rendent au temple, où ils prient et versent de l’eau sur le Shiva Lingam", indique encore le prêtre. "On imagine que si on prie Shiva, nos souhaits seront exaucés". 

Le nouveau Premier ministre, Pravind Jugnauth, s'est rendu à Grand Bassin
Le nouveau Premier ministre, Pravind Jugnauth, s'est rendu à Grand Bassin
Ensuite, de 18h à 6h le lendemain matin (soit ce samedi matin), place aux quatre cérémonies rituelles. Lait, yaourt, beurre, miel et sucre font partie des offrandes, symbolisant les cinq éléments que sont le ciel, la terre, l’eau, le feu et l’air.

A Maurice, le Maha Shivaratree est un événement incontournable, la population étant majoritairement hindoue. Le nouveau Premier ministre, Pravind Jugnauth, s'est lui aussi rendu au lac sacré ce mardi, devant les caméras et objectifs de la presse locale.

Au total, la fête rassemble plusieurs centaines de milliers de pèlerins chaque année, mauriciens et extérieurs. Un voyage spirituel profondément dépaysant.

---
Voir par ailleurs : RETOUR IMAGES/ Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré
Marine Abat - marine.abat@zinfos974.com
Lu 4430 fois



1.Posté par SY le 25/02/2017 15:24

OM MAHA DEVA
Toi, réside en chacun de nous, nous te rendons hommage !
OM

2.Posté par Dolly Prane le 25/02/2017 17:33

Le Maha Shivaratree entraîne d'importants embouteillages
Zean Pol de St Andre la forme à zot ?

En 2011 pas d'embouteillage qu'une procession eclaicie vers grand bassin par des fervents ...pas de défilé de mode comme aster

3.Posté par Dolly Prane le 25/02/2017 17:33

Le Maha Shivaratree entraîne d'importants embouteillages
Zean Pol de St Andre la forme à zot ?

En 2011 pas d'embouteillage qu'une procession eclaicie vers grand bassin par des fervents ...pas de défilé de mode comme aster

4.Posté par un citoyen le 26/02/2017 08:14

Si la moralité était l enseignement supérieur de toutes les religions, le monde se porterait mieux................

5.Posté par Peine perdu le 26/02/2017 08:15 (depuis mobile)

Le monde entier se portera bien quand les gens cesserons de croire en des trucs absurde. Arrêtons de croire en des dieu divin qui n'ont jamais existé !! Vous perdez votre temps vous êtes ridicules

6.Posté par Dolly Prane le 26/02/2017 09:05

@ 5.Posté par Peine perdu le 26/02/2017 08:15 (depuis m

L ENFER T ATTEND MON GA ......á moin avec Hi hi hi

7.Posté par Peine perdu le 26/02/2017 13:24 (depuis mobile)

Encore un qui se croit immortel !!! Va donc faire tes prières dans une églises, une mosquée, un temple...
les religions ne devrait pas s'exprimer en public ! N'imposez pas a ceux qui vivent normalement vos rituel et autres croyances absurdes !

8.Posté par anonyme le 26/02/2017 16:40

Na un seul bondier chakun prie a li son facon.




9.Posté par A mon avis le 26/02/2017 18:35

Maurice n'est pas une république théocratique !
Cependant :

http://www.defimedia.info/deplacements-repetition-grand-bassin-pravind-jugnauth-repond-ses-detracteurs
Extrait :
"Le président de la Hindu House Viren Ramdhun : « Le nombre de fois que le Premier ministre vient à Grand-Bassin n’est pas un problème. Il vient sur invitation. Je lui dis de ne rien craindre quand nous sommes là et c’est nous qui déterminons les résultats des élections, pas les journalistes »"

Ou encore : selon le premier ministre Pravind Jugnauth : " le rôle des organisations socioreligieuses est de montrer aux gens comment vivre. "


Déclaration de Somduth Dulthumun chef religieux d'une puissante communauté hindoue : «Si Pravind Jugnauth est Premier ministre, c’est la volonté de Dieu»

http://www.defimedia.info/somduth-dulthumun-si-pravind-jugnauth-est-premier-ministre-cest-la-volonte-de-dieu

10.Posté par CUT le 26/02/2017 19:32

Je trouve ça très beau. Spirituel et convivial.

C'est une île à majorité hindou, fière de leur culture et religion. Ils affirment fortement leur indianité chez eux et n'emmerde personne dans le monde

ça change des attentats sanglants en France et en en Europe

Bonne fête de Maha Shivatree à nos cousins dynamiques de Maurice !

11.Posté par Varoon le 16/03/2017 15:12

@CUT: Vous avez tout compris, on ne fait chier personne.

En passant je suis athée hindou, car oui on peut être athée ET hindou sans risquer de se faire décapiter...à méditer

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >