Société

Le MEDEF sonne l'alerte sur les délais et retards de paiement des entités publiques Outre-Mer

Jeudi 6 Juin 2019 - 17:28

Lors de son dernier déplacement, le MEDEF Réunion a saisi le national sur la problématique des délais de paiement, qui "met en péril la survie de nos entreprises locales et contribue à la fragilité économique de notre territoire déjà marqué par un fort taux de chômage et une grave crise de fin d'année". Le communiqué :


Le MEDEF National, depuis l’élection du Président Geoffroy Roux De Bezieux, a souhaité resserrer ses liens avec les territoires ultra marins et agir concrètement pour la défense de nos territoires.

Aussi, lors de son dernier déplacement, le MEDEF Réunion a saisi le national sur la problématique des délais de paiement, qui met en péril la survie de nos entreprises locales et contribue à la fragilité économique de notre territoire déjà marqué par un fort taux de chômage et une grave crise de fin d’année.

Suite à ces échanges, Geoffroy Roux de Bézieux a adressé mercredi 5 juin un courrier au Ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin, l’alertant à nouveau sur les conséquences économiques et sociales très graves dus aux délais de paiement en Outremer.

La Ministre des Outre-Mer a commandé à l’Inspection Générale de l’Administration un rapport sur les délais de paiements en Outre-Mer. Dans sa lettre de mission, le Gouvernement s’appuie sur les constats développés au cours de ces derniers mois pour demander aux Inspecteurs, d’une part de réaliser « un diagnostic précis de la situation de ces délais de paiement excessifs par type d’entreprise et de leur cause pour tous les niveaux de collectivités et tous les DROM », et d’autre part de proposer les actions et propositions pertinentes en réponses à certain nombre de problématiques.

Le MEDEF souhaite naturellement y contribuer pour porter la voix des entreprises ultramarines. Dans le même temps la Fédération des entreprise d’outre mer travaille sur la mise en place d’un outil en ligne d’évaluation des délais de paiement qui se présente comme un outil de quantification du volume de marché en retard et de délais moyens de paiement réels. L’objectif étant de pouvoir mesurer concrètement la dette publique à l’égard des entreprises sur l’ensemble des outre mer.

Le MEDEF Reunion, particulièrement préoccupé par l’urgence de la situation, reste extrêmement mobilisé sur ce sujet et en appelle à l’ensemble des entreprises du territoire pour à la fois lui signaler les retards de paiement, et contribuer à formuler des propositions très opérationnelles afin de construire et déployer des solutions concrètes immédiates et durables, sur l’adresse sandrine.dunand-roux@medef-reunion.com.
N.P
Lu 959 fois



1.Posté par Interets moratoires le 07/06/2019 06:51 (depuis mobile)

Il y a des outils bancaires qui existent pour mobiliser les creances detenues par les entreprises sur le secteur public..assez pleuré..

2.Posté par Fidol Castre le 07/06/2019 08:24

Le vent commence aussi à tourner pour les entreprises parasites qui vivent de marchés publics. Les entreprises propres disparaitront en premier. Les corrompues suivront.

3.Posté par Marc le 07/06/2019 16:13

1. Oui mais qui coûtent de l'argent et ne sont pas nécessairement accordés par les banques.

4.Posté par Fidol Castre le 07/06/2019 16:26

3.Posté par Marc le 07/06/2019 16:13

1. Oui mais qui coûtent de l'argent et ne sont pas nécessairement accordés par les banques.


Effectivement. Et vu l'état de faillite généralisée de la ripoublique dite française, les entreprises d'affacturage prennent de moins en moins de risque.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie