MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Le "Grand Stella", méconnu, délaissé et abandonné !


Projet financé par le FEDER et le Conseil régional, le grand Stella est un espace de savane d’environ 85 ha, allant du Musée « tabisman » de Stella à l’océan, où sont ornés à travers un circuit, divers objets de l’usine et des précieux engins agricoles d’époque servant à labourer les champs de canne. Tout un pan de l’histoire sucrière périsse dans notre totale indifférence.

Par Jean Claude COMORASSAMY. - Publié le Samedi 5 Février 2011 à 17:58 | Lu 1425 fois

Le "Grand Stella", méconnu, délaissé et abandonné !
Depuis la construction de la route des Tamarins, la partie haute a été aménagée en coins agréables de repos avec des kiosques, verdures, bancs et vue sur la mer etc… tandis que la partie basse du grand Stella, demeure complètement abandonnée.

Aujourd’hui ce site se trouve dans un délaissement et dans un délabrement radical. Le sentier raviné et détruit par la pluie, les coffrets électriques éventrés, les diverses vieilles machines agricoles (trésors inestimables) et des pièces d’usine parfois rarissimes (grappin à canne..) se désagrègent, mangées par la rouille, envahies par "les corbeilles d’or", sous les regards des quelques promeneurs ou des chasseurs de guêpes ou de lièvres….On nous avait annoncé qu’après la construction de la route des Tamarins, un autre aménagement était programmé pour cette partie basse et depuis rien.

A noter que le Musée de Stella inauguré dès 1991, fêtera ses vingt ans en cette année 2011 et que l’Usine de Stella Matutina de St-Leu a été construite vers les années 1855.

Les diverses photos vous montrent la mémoire d’une époque, un patrimoine en péril à découvrir et à sauver en urgence.

Ces vestiges méritent à mon sens, ce coup de projecteur !

Jean Claude COMORASSAMY




1.Posté par noe le 06/02/2011 18:13

De nos jours il y a plus urgent que conserver ces vieilles babioles sans valeur qui n'intéressent que certains et encore ...
Ces soi-disants "trésors" qui ont tué des milliers de fravailleurs à la tâche , devraient être détruits et effacés ...Leur souvenir rappelle l'esclavage et les mauvaises conditions de travail de la canne et des usines !

2.Posté par william f le 06/02/2011 18:11

monsieur comorassamy ne vous inquiétez pas pour le grand stella son aménagement prendra éffet bientôt avec le réaménagement des aires de picnique.
donc les choses vont se faire avec leur temps.
merci quand même pour votre coup de projecteur comme vous dites mais les choses sont en cours

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/02/2011 20:33

à ce rythme, ,noé, tu devrais aussi militer pour la destruction de versailles et de toute référence à la royauté.. pauvre m...

4.Posté par Toumaï le 07/02/2011 07:25

Je serais curieux de voir si une télévision traitera ce sujet cette semaine! Voir si ce projet est aussi abandonné par le nouveau président de la région car il était contre la Maison de Civilisation mais pour des lieux de mémoire sur toute l'île....Je pense l'article n'est pas polémique ( bravo pour son auteur) mais pose un problème sur un site délabré, pas de sécurité don DANGER...... pour sûrement des millions qui ont été engloutis ??????
Que dit M. Paul VERGES ?

La culture, le patrimoine...sont toujours sources de polémique pour certains, l'histoire dérange t-elle à ce point noé ? li fé pitié, sa i rappel l'esclavage, la souffrance!!!!!!!!! Chut on n'en parle pas c'est sécret....

5.Posté par palaxsa le 04/03/2011 14:32

noe mette un naffaire la si t

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes