MENU ZINFOS
Océan Indien

Le Gouvernement annonce des mesures d'accompagnement économiques et sociales spécifiques pour Mayotte


Le Gouvernement annonce plusieurs mesures pour soutenir l'économie de Mayotte fortement touchée par l'épidémie de Coronavirus.

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 17 Février 2021 à 14:12 | Lu 552 fois

Photo d'illustration : © Pierre Marchal - Anakaopress
Photo d'illustration : © Pierre Marchal - Anakaopress
Afin d'accompagner les entreprises à Mayotte et de soutenir la population mahoraise face à la crise sanitaire et aux mesures de restriction, le Gouvernement décide de mesures d'accompagnement économiques et sociales spécifiques pour le territoire.

Avec un taux d'incidence de 834 cas pour 100 000 habitants le 15 février dernier, Mayotte fait face à une situation épidémique inquiétante qui justifie le confinement total mis en place depuis le 5 février dernier pour une durée d'au moins 3 semaines. Ce confinement est associé à une fermeture des écoles et établissements scolaires et une obligation de travail à domicile, sauf impossibilité. Ces décisions, indispensables pour protéger la santé de nos concitoyens, ont un impact important sur l'économie de Mayotte. Dans ce contexte, et dans le prolongement des renforts sanitaires et sécuritaires annoncés les 11 et 12 février dernier, le Gouvernement annonce :

1.       Le doublement du plafond de l'aide du fonds de solidarité pendant la durée du confinement, pour le porter à 3 000€ : cette aide est ouverte à l'ensemble des entreprises de moins 50 salariés perdant plus de 50 % de chiffre d'affaires.

2.      Le maintien de l'aide du fonds de solidarité pour les entreprises fermées administrativement. Le montant de l'aide est soit une compensation de la perte du chiffre d'affaires jusqu'à 10 000€, soit une compensation de 20 % du chiffre d'affaires de référence mensuel de 2019, dans la limite de 200 000€. Pour les entreprises du tourisme, de l'hôtellerie, de la restauration ou de l'événementiel (secteurs S1 et S1 bis) : elles bénéficient soit d'une compensation de la perte du chiffre d'affaires jusqu'à 10 000€, soit de 15% du CA dès lors qu'elles perdent entre 50 et 70% de leur CA. Cette compensation est portée à 20 % du chiffre d'affaires de référence mensuel de 2019 pour celles qui perdent plus de 70% de leur CA. Les aides sont plafonnées à 200 000€.

3.      La prise en charge pendant la durée du confinement de la totalité de l'activité partielle pour l'ensemble des entreprises mahoraises perdant plus de 60 % de chiffre d'affaires par rapport au mois précédent ou à 2019.

4.      Le report de charges fiscales et sociales pour l'ensemble des entreprises mahoraises qui le souhaitent.

5.      S'agissant du PGE, qui peut être remboursé à la fin de la première année ou amorti sur 1 à 5 années supplémentaires, le choix de l'amortissement est à la main de l'entreprise. Elle devra prendre contact avec sa banque pour définir les modalités de remboursement. En outre, les entreprises qui le souhaitent pourront bénéficier d'un différé d'un an supplémentaire pour le remboursement du capital du PGE.

6.      L'exonération de cotisations patronales pendant la durée du confinement pour les entreprises des secteurs S1 et S1 bis rencontrant une perte de plus de 50% de chiffre d'affaires ou pour les entreprises fermées administrativement.

Par ailleurs, l'Etat assurera la distribution d'une aide alimentaire d'urgence et d'un accès à l'eau potable pour les populations les plus démunies.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes