Politique

Le Département valide son compte administratif 2018: "Pas de leçons à recevoir des autres collectivités"

Mercredi 26 Juin 2019 - 15:23

Les élus départementaux avaient rendez-vous ce mercredi dans l'hémicycle du conseil départemental pour l'assemblée plénière de la collectivité pour valider notamment les comptes de gestion et administratif 2018, sans oublier le budget supplémentaire 2019.

Lors de la présentation du compte administratif 2018 de la collectivité, son président a rappelé qu'il a été construit en tenant compte de différentes données. "Je voudrais souligner la qualité de gestion de notre collectivité. Malgré la progression des aides sociales, nous avons mené parfaitement notre politique tout en tenant compte du contrat de confiance", lance Cyrille Melchior.

Pour le patron du Palais de la Source, ce compte administratif 2018 s'inscrit dans un contexte "inédit" lié notamment à trois facteurs. La première est le contrat passé avec l'État qui limite la croissance annuelle des dépenses de fonctionnement du Département à +1,32% entre 2017 et 2020, "soit un chiffre inférieur à l'inflation qui s'élève actuellement à +1,8% en glissement annuel à La Réunion", tient à rappeler le conseil départemental. Deuxième point, "l'atonie générale", notamment sur le plan des dotations, "accrues par le faible dynamisme attendu de la fiscalité indirecte sur les tabacs" ou encore la suppression de la taxe foncière départementale qui "se traduira par la perte définitive de toute autonomie fiscale", explique la collectivité. Enfin, dernier facteur, la sollicitation "accrue" du Département "dans un contexte de crise et d'urgence sociale" de fin 2018. Ainsi, par rapport au compte administratif 2017, la progression d'ensemble de la dépense départementale est en augmentation de 3,8%, "nettement plus prononcée en investissement (+21%) qu'en fonctionnement (+1,8%)".

"Une hausse significative de l'effort d'investissement départemental"

Concernant sa dette, le conseil départemental est parvenu fin 2018 à la maintenir à 299 millions d'euros (contre 299,2 millions d'euros en 2017), "soit un niveau par habitant de 350€ très inférieur à la moyenne nationale qui avoisine 500€", tient à rappeler la collectivité. La capacité de désendettement de cette dernière, à savoir le ratio dette / épargne brute, est de 6,8 années, bien inférieure au seuil d'alerte de 10 années stipulées par la Loi de programmation des finances publiques. "Dans ce contexte, malgré ces contraintes et sans aucune progression de l'endettement, le compte administratif 2018 marque une hausse significative de l'effort d'investissement départemental". Celle-ci s'élève, hors dépenses de remboursement de la dette, à 150 millions d'euros contre 117 millions d'euros en 2017, "soit une progression de quasiment 30%, et ce conformément aux engagements pris en matière de redynamisation du PPI de notre collectivité", note le Département.   

Après avoir salué le travail effectué par les services de la collectivité, "qui nous permet aujourd'hui de travailler sereinement", Cyrille Melchior a rappelé que l'avenir de l'institution sera lié à la recentralisation prochaine du RSA.

Un travail est engagé depuis fin mars avec les services de l'État concernant les modalités de cette recentralisation, qui donnera à la collectivité une marge de manoeuvre de 25 millions d'euros et dont la période de référence couvre les années 2016-2018. "Sur le plan opérationnel, nous avons proposé un nouveau schéma d'orientation et d'accompagnement des bénéficiaires qui garantisse la continuité du service public (…) Sur le plan de l'insertion, nous avons proposé d'expérimenter la possibilité de cumuler le RSA avec les revenus tirés des parcours d'insertion par l'activité économique et par la formation, pour sécuriser ses parcours et encourager les bénéficiaires du RSA à s'y engager plus fortement", indique Cyrille Melchior.

Recentralisation du RSA : "Nous avons été entendus"

Si pour l'heure, le Département n'a reçu aucune réponse formelle à ses demandes, les échanges de ces dernières semaines avec les services de l'État "montrent que nos arguments sont solides et que nous avons été entendus", poursuit le président du Département. Une recentralisation très attendue par le Palais de la Source, qui lui permettra notamment de s'impliquer dans la déclinaison locale du plan national de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Outre son volet insertion, l'avenant au plan pauvreté prévoit notamment quatre engagements. La première vise à la lutte contre le décrochage scolaire, en favorisant notamment le retour des parents à l'école, "ce qui aurait un bénéficie durable sur leurs enfants, tant sur le plan scolaire que comportementale", explique le président Melchior. Autres engagements: fluidifier le parcours résidentiel et renforcer l'accompagnement des familles en situation de précarité pour éviter les expulsions locatives, l'accompagnement de l'aide alimentaire chez les familles les plus démunies. Enfin, la collectivité départementale souhaite la mise en place d'une politique d'insertion par le sport et la culture, et en faire des tremplins d'insertion professionnelle.

"Le Département a toujours été dans l'action sociale innovante. Des départements de métropole s'inspirent même de ce qui se fait à La Réunion. Nous n'avons pas de leçons à recevoir d'autres collectivités, chacun à sa place et le Département fait son travail". Les oreilles de la Région doivent siffler

"Nous restons calmes et sereins dans l'action engagée", conclut Cyrille Melchior.
SI
Lu 1914 fois



1.Posté par Sergio le galactic le 26/06/2019 15:29

: "Pas de leçons à recevoir des autres collectivités"

Prends ça pour toi robert didier !

2.Posté par JORI le 26/06/2019 16:28

"Les oreilles de la Région doivent siffler… ", pourquoi?. N'étaient ils pas ensemble les deux présidents de la région et du département , a soutenir la candidature de Nirlo à Ste marie??.

3.Posté par Eric le 26/06/2019 16:58 (depuis mobile)

Lamentable ce genre de déclarations à l emporte pièce ! Cela apporte rien au debat...

4.Posté par klod le 26/06/2019 17:43

rester "calme et serein" le but de "toute une vie" y fé ri, quand ou voit ou entend "deux trois certains" ................. !

5.Posté par ZembroKaf le 27/06/2019 09:22

Nous n'avons pas de leçons à recevoir d'autres collectivités, chacun à sa place

Mi répète ce que "mon grand patron" du Sud i dit à moin dit....lol !!!!

6.Posté par modeste retraitée attentive le 27/06/2019 10:58

Pourquoi tant d'autosatisfaction du modeste et transparent Cyrille Melchior, toujours manipulé par l'équipe de l'ancienne présidente omniprésente ?

Alors que le Département et ses nombreux satellites, sont propriétaire de tant de biens immobiliers, il est vrai pour le plus grand bonheur de "certaines compagnies d'assurances péï " qui s'en mettent plein les poches, alors qu' une grande partie est inoccupée où sous-employée, ce qui est archi coûteux pour le contribuable réunionnais parce que pléthore de personnels inutiles mais bien payés, est chargé de les entretenir et de les contrôler ?

IDEM pour le parc automobile,...

Pourquoi depuis que Cyrille Melchior est le nouveau président, les frais de fonctionnement, de frais de représentation et surtout de voyage sont plus élevés ?

Pourquoi toujours autant de générosité envers les mêmes braillards de l'agriculture et les lobbies qui les manipulent, alors que notre île importe plus de la moitié de ce qu'elle consomme ?

POURQUOI le constat implacable de tout ce qui précède, alors que Cyrille Melchior élu de la ville où j'habite, avait la réputation d'un homme intègre et bon gestionnaire, soucieux des fonds publics ???

7.Posté par âne de l'info le 27/06/2019 12:41

Pour une fois qu'une collectivité ne fait de scandale ! Bravo !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie