Société

Le Département et Pôle Emploi signent une convention de coopération pour les demandeurs d’emploi les plus fragilisés

Samedi 6 Octobre 2018 - 16:19

Le Département et Pôle Emploi ont signé ce vendredi 5 octobre une convention de coopération bilatérale 2018-2021 visant une approche globale de l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

La lutte contre la pauvreté et l’insertion sociale et professionnelle des personnes les plus fragilisées constituent une priorité partagée de Pôle emploi et des Départements. Ce protocole acte une volonté commune de mettre en œuvre des méthodes d’action et de coordination qui favorisent une articulation optimale du champ de l’emploi et du champ social, garante de la réussite de l’insertion professionnelle durable des demandeurs d’emploi. 
 
Le Département et Pôle Emploi ont décidé d’unir leurs efforts pour développer et accélérer l’accès ou le retour à l’emploi des demandeurs, confrontés à des difficultés à la fois d’ordre social et professionnel, qu’ils soient allocataires ou non du RSA. Ces efforts communs visent aussi à consolider et à développer les coopérations déjà existantes formalisées précédemment par des conventions, comme l’accompagnement des publics RSA, la mobilité, la création d’entreprise.
 
Cyrille Melchior, le Président du Département,  s’est réjouît de cette signature, le défi à relever étant immense : "Comment porter une politique dynamique de l’emploi sur un territoire où le taux de chômage atteint les 22,8 % en 2017? Nous devons changer de paradigme et arrêter de travailler chacun de notre côté. Il est essentiel que nous travaillions tous, main dans la main, afin d’élaborer la politique de l’emploi, de la formation et de l’insertion adéquate et efficiente, au profit de notre population. Aujourd’hui, nous co-construisons avec Pôle Emploi, qui dispose d’une capacité d’intervention sur tout le territoire de La Réunion. Le Département a en charge le social et les difficultés des familles. La démarche globale permet au Département de mettre des travailleurs sociaux en lien avec les opérateurs de Pôle emploi. Quand nous mettons nos forces ensemble, nous avons plus d’efficacité. C’est pour cela que le Département inscrit ce partenariat concret dans la durée, car nous mettons à disposition les moyens humains nécessaires à la bonne mise en œuvre de cet accompagnement global des demandeurs d’emploi", a précisé le Président du Département.
 

La dynamique de l’accompagnement global, c’est de travailler en même temps sur les problématiques sociales et de l’emploi
Le principe mis est place, permet de travailler à la fois sur les problématiques de nature sociale et sur les problématiques de l’emploi. Toute la dynamique de l’accompagnement global, c’est ce travail sur ces deux sujets en même temps ; d’où la mise en place de binômes dédiés (Travailleur social et Conseiller Pôle Emploi) pour permettre aux bénéficiaires du RSA ou aux demandeurs d’emplois qui ont des problématiques sociales, d’être suivis et d’avancer en résolvant les différents problèmes.

Grâce à l’accès partagé aux ressources sociales, une identification et une résolution des difficultés sociales peuvent être effectuées de manière à construire un projet professionnel et un accompagnement vers l’emploi. L’accompagnement global repose donc sur le principe d’une relation structurée, entre le Département et Pôle emploi, à partir de leurs offres de services et compétences respectives, garantissant un suivi coordonné par deux professionnels, l’un du social et l’autre de l’emploi. 

La durée de l’accompagnement global du demandeur d’emploi est fixée à six mois renouvelables et pourra être réajustée d’un commun accord. 
 
Après une expérimentation réussie à Sainte-Rose, 6 communes de l’île bénéficieront de la mise en œuvre du dispositif
Ce dispositif donne des résultats. Ainsi, parmi des demandeurs d’emploi, entrés en accompagnement global en avril 2015, 56% ont accédé à l’emploi dans les 12 mois, dont 18% en emploi durable. 84% des demandeurs d’emploi sont satisfaits de l’accompagnement dont ils bénéficient.  Une expérimentation en 2015-2016 sur la commune de Sainte-Rose a démontré l’intérêt de la démarche et l’impact positif sur le public cible.

En 2018, une mise en œuvre progressive du dispositif sera effectuée afin de cerner au mieux les attentes des publics cibles et de préciser les plus-values de cette démarche d’insertion socioprofessionnelle. Un premier déploiement sera mené sur six secteurs, Saint-André, Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Pierre, Le Tampon et Le Port, six communes qui présentent les taux les plus élevés de bénéficiaires du RSA et de demandeurs d’emploi. 

"Unité et solidarité ont toujours été mes leitmotivs. C’est le sens de mon engagement. C’est aussi le sens de mon action avec mes collègues au Département. Solidarité économique en faveur du développement des entreprises et de l’aménagement du territoire, solidarité sociale en faveur des personnes les plus vulnérables et solidarité territoriale enfin, afin d’affirmer avec force l’engagement du Département aux côtés des acteurs de proximité que sont les communes et les CCAS. Innover dans l’accompagnement vers l’insertion des demandeurs d’emploi et des bénéficiaires du RSA est une nécessité. Je suis certain que ce partenariat sera fructueux. 6 travailleurs sociaux du Département seront affectés à cette mission essentielle", a déclaré Cyrille Melchior.
N.P
Lu 4503 fois



1.Posté par Melchior embauche des bras cassés le 06/10/2018 16:48 (depuis mobile)

Déçus par Melchior.

Il embauche des bras cassés :
. Le retraité Dindar qui mange à tous les rateliers
- noor Bassan mis dehors par la région et qui passe par la fenêtre.

2.Posté par Ma sonnerie le 06/10/2018 17:01 (depuis mobile)

Strictement intuile..

3.Posté par kanal bisik le 06/10/2018 18:24

on va les mettre sous lexomil ? ... les demadeurs d emploi bien sur !

4.Posté par Grangaga le 06/10/2018 19:02

Kossa y lé lo kritèrr' po sawarr' koman lé ....."pli frazilizé "........
Déza lo mo ......"somaz' "... mèm', y donn' a ou anvi zètt' outt' korr'.........
Si as'tèrr'........nana in katégori.......
Somèrr'...émérodd'.........
Somèrr'...vèr'mèy'.....
Somèrr'....diaman....
Mètt' a mwin dann' katégori diaman, bin, mwin sora in somèrr' .....éré.........

5.Posté par GIRONDIN le 06/10/2018 19:06

Partout boug là i passe lu signe papier !


6.Posté par Dodo la saumure le 06/10/2018 21:42 (depuis mobile)

Bollywood scène 2 : ça tourne

7.Posté par margouillat974 le 06/10/2018 22:24

L'art de parler pour ne rien dire

8.Posté par Mdrr le 06/10/2018 22:55 (depuis mobile)

Mdrr Girondin

C vrai en plus.

Mdr

9.Posté par Cloclo le 07/10/2018 07:10 (depuis mobile)

1er Le taux de chômage est de 22, 30,40% faudrait le savoir ? . Encore une convention bidon . Le travail est créé par l''activité économique ou dans une moindre mesure par des contrats aidés mais non avec des conventions administratives. Encore du ...

10.Posté par Cloclo le 07/10/2018 07:10 (depuis mobile)

1er Le taux de chômage est de 22, 30,40% faudrait le savoir ? . Encore une convention bidon . Le travail est créé par l''''activité économique ou dans une moindre mesure par des contrats aidés mais non avec des conventions administratives. Encore du ...

11.Posté par huguette le 07/10/2018 08:14

Excepté les CUI ou l ont peut prendre des gens sans compétences particuliéres pour le reste il faut un mininum et pas seulement une formation comme bien souvent ????

12.Posté par L'art de paraître le 07/10/2018 08:34 (depuis mobile)

L'art de paraître.

13.Posté par Une question le 07/10/2018 08:45 (depuis mobile)

Une question.
La prochaine con ventiion c'est quand ?

14.Posté par Manu le 07/10/2018 10:57 (depuis mobile)

Bien sur avec un bon piston pour travaillé dans un collège comme agent géré par ces même personne clientélisme politique comme dit Mr le président des contrat aidé réserve au militants sinon 15 jour rentre chez toi nouveau contrats pour handicapés

15.Posté par Met enkor le 07/10/2018 14:38 (depuis mobile)

Melchior y reste encore pour récruter du côté de Domenjod ou Fresnes.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter