MENU ZINFOS
Social

Le Conseil général soutient le BTP


800 personnes ont manifesté ce matin pour défendre le secteur du BTP. Le cortège a quitté le jardin de l'Etat à Saint-Denis à 10h15 pour se diriger vers la Préfecture. Ils ont été reçu par différentes collectivités dont le Conseil général qui a réaffirmé son soutien au secteur.

Par Zaïa Ayama - Publié le Vendredi 10 Septembre 2010 à 12:01 | Lu 1380 fois

"Même si on avait été 18, ça aurait été bien", rassure Bernard Tillon, secrétaire général de la FRBTP. Les organisateurs attendaient 2000 manifestants mais 800 se sont déplacés. Reste que ce rassemblement est unique en son genre. Une formule inédite qui a rassemblé patrons et salariés autour d'un message unique : "il faut arrêter le massacre".

Trois motions déposées

Une délégation a déposé trois motions ce matin. Une à la Préfecture, l'autre au Conseil général et la dernière à la Région. L'intersyndicale exige l'organisation d'une table ronde avant le 30 septembre prochain pour sauver les 10 000 emplois perdus ces deux dernières années, et relancer l'activité du secteur.

Au Conseil général, la délégation de l'intersyndicale a réaffirmé la gravité de la situation du secteur. "Nous voulons des actions concrètes. Nous avons besoin de nouvelles commandes pour sortir notre secteur de la situation dramatique dans lequel il se trouve", a insisté Bernard Tillon, secrétaire général de la FRBTP.

Soutien du Conseil général et de différentes personnalités

" Nous sommes solidaires de cette démarche", a affirmé Alain Zaneguy, vice-président du Conseil général. "et nous désirons apporter notre soutien total au secteur du BTP". Il précise que le Conseil général est concerné par la faillite du BTP. "Si le BTP s'effondre, ce sont autant de salariés qui seront contraints de se tourner vers nous pour obtenir des prestations sociales, comme le RMI". Il affirme qu'à la prochaine assemblée plénière, l'organisation de cette table ronde sera votée.

Gilbert Annette, absent de la manifestation a fait part de son soutien dans un communiqué. Il se tient à la disposition de l'intersyndicale et se dit prêt à participer à la table ronde.

Parmi les manifestants, il y a des personnalités inattendues. Monseigneur Aubry est parmi les manifestants. Il se dit "solidaire car concerné par la situation dans la mesure où trois nouvelles églises sont en cours de construction à La Réunion".





1.Posté par Henri le 10/09/2010 12:48

On peut avoir plus de nom S.V.P pour juger de la solidarité patron salarié ? MM. Yvan HOAREAU, Jacky BALMINE, MONGIN, CAILLE, RATENON, et j'en passe, étaient-ils présents ? VERGES y était :-) ?

2.Posté par pseudo jetable le 10/09/2010 13:45

OH OH le rigolo du c g
" Nous sommes solidaires de cette démarche", a affirmé Alain Zaneguy, vice-président du Conseil général. "et nous désirons apporter notre soutien total au secteur du BTP". Il précise que le Conseil général est concerné par la faillite du BTP. "Si le BTP s'effondre, ce sont autant de salariés qui seront contraints de se tourner vers nous pour obtenir des prestations sociales, comme le RMI".
C’est le même vice président qui a mis 1200 personnes au chômage il y a quelques mois. Il est solidaire de qui, de quoi ?? Des jardiniers peut être? D’ailleurs dans quelques mois en plus des salariés du BTP, 1200 familles vont bientôt se retourner vers le Conseil Général pour bénéficier des aides sociales.

3.Posté par avatar le 10/09/2010 13:45

le futur candidat du 2 canton qui n a rien fait comme on dit artisan taxi qui connait rien sur les employés et qui dit que s il sont au chomage il vont gonfléle nombre de RMI il devrait se recyclé ces l assedics pour un ancien elu de la chambre des metiers il n a rien fait pendant son mandat deja pour les taxis et les artisans et meme au lieu de faire travailler les pepinieres en achetant des plantes il a preferé piqué ceux du voisin et pourtant un salaire de vice president sa rapporte, encore des effets d annonce specialité de la presidente il on rien a fouttre du btp ces dommage il n on pas été invité pour coctail j ai appris que ces devenu la spcalité du cg chaque reunion ou manifestation coctail dejenatoire ou un pti cadeau ces comme ça es gaspillé notre fric on aurais pu faire repeindre reabilité, ou refaire les radier des route departemantal ou trottoir mais ces l evenementiel qui raporte et on empiffe toujour les memes et on utilise que de la qualité la bouche de certain et tres specials et ces sur il n aura jamais la greve de traiteur au cg sauf ceux qui seront sur le blog et qui diront qu il ne son jamait consulté, VIVE LE BTP meme si vous vous ètre vait avoir ce matin;

4.Posté par Cambronne le 10/09/2010 17:06

L'on croit rêver le conseil général soutient le BTP c'est une farce ?

5.Posté par citoyen le 11/09/2010 09:01

Les commentaires 1 à 3 ont déjà tout dit. Les ex de l'ex-arast apprécieront certainement.. Et aussi par exemple ceux de l'ADI concurrencés par la nouvelle ADI Saint-Leu de "Moustache guidon" et ND.....

Mais à part ça, y'a plus de sous pour le social, car l'Etat se désengage....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes