Le Conseil départemental fait sa rentrée scolaire avec près de 60 000 collégiens


Ouvertures prochaines, réhabilitation d’établissements pour un meilleur épanouissement et la réussite des élèves
 
C’est au collège Antoine Soubou à Saint-Paul que le Président du Département Cyrille Melchior a, en ce jour de rentrée scolaire, fait un point sur l’actualité de la Collectivité dans les différents collèges, les travaux, les actions menées et les projets. Il a profité de sa présence dans l’établissement pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux élèves de 6ème et leur a présenté ses meilleurs vœux de réussite "l’entrée au collège est synonyme de grands changements, le début de la construction d’un parcours de vie", a-t-il précisé. Un temps d’échanges ayant été organisé, le Président a répondu aux questions pertinentes des collégiens. Est-ce que les repas à la cantine sont meilleurs, avez-vous rencontré Emmanuel Macron, pourquoi faites vous de la politique, est ce que l’eau du collège est bonne, depuis quand existe notre collège, etc. ?, un exercice auquel s’est prêté avec intérêt et beaucoup de plaisir Cyrille Melchior.   
 
100 millions d’euros consacrés à l’éducation et notamment à la gestion des collèges

C’est la rentrée pour environ 60 000 collégiens (du public et du privé) ! Avec un budget annuel de près de 100 millions d’euros consacrés à l’éducation, et notamment la gestion des collèges, le Département a inscrit la politique éducative comme étant un des pans majeurs de son action quotidienne. Compétence obligatoire dévolue par les différents actes de la décentralisation depuis les années 80, la Collectivité s’efforce d’aller plus loin dans le cadre de ses politiques volontaristes, en renforçant l’accompagnement des collégiens pour assurer les conditions de leur réussite. Leur permettre d’étudier dans les meilleures dispositions, d’éveiller leur curiosité et de développer leurs talents est une priorité pour le Département.

 

"Il s’agit pour la Collectivité non seulement de construire, d’entretenir et d’aménager les collèges afin d’offrir un cadre d’étude de qualité, mais il s’agit aussi de les accompagner dans une démarche d’ouverture vers l’extérieur, d’innovation par le déploiement du plan numérique, et de responsabilisation par l’intégration et la mise en pratique de valeurs humaines et citoyennes. Nous consacrons au total près de 100 millions d’euros en faveur de la réussite éducative de nos jeunes, dont une grande partie pour nos collégiens, sans compter les projets de construction de nouveaux établissements tels que celui de Roquefeuil, ici à Saint-Paul, qui ouvrira ses portes à la rentrée 2021, la reconstruction du Collège Gaston Crochet à la Plaine des Palmistes ou encore le projet de construction d’un nouveau collège à la Possession", a souligné Cyrille Melchior.
 
Le Département rénove, entretient et construit les collèges publics

Le Conseil départemental assure le fonctionnement et l’équipement des collèges au moyen de dotations financières, un peu plus de 18 M€ par an, avec pour objectifs de leur mettre à disposition les moyens nécessaires à un fonctionnement de qualité. Plusieurs établissements ont été construits faisant passer en 25 ans leur nombre de 59 à 83. À ce jour, l’île compte :

- 77 collèges publics, ce qui représente 55 260 collégiens publics, dont 3 167 en SEGPA (section d’enseignement général et professionnel adapté) et ULIS.
- 7 collèges privés : 5 200 collégiens (+ 46 en SEGPA et ULIS).

Ouvert en 1971, le Collège Antoine Soubou accueille pour cette rentrée 2019, 666 élèves dont 422 demi-pensionnaires. Les travaux entrepris dans cet établissement porteront sur la réalisation d’un préau de 210 m², la rénovation et la restructuration des salles de sciences, l’agrandissement du CDI, la création d’un pôle science et d’un ascenseur, la réalisation de travaux de câblage informatique…, un coût d’opération estimé à 2,6M€ dont près de 1,9M€ pour les travaux. "Les travaux permettant d’améliorer les conditions d’accueil des élèves sont nécessaires car nos collèges sont assez anciens. D’autres établissements sont également concernés par des travaux comme celui des 1000 Roches, de Célimène Gaudieux, de Hippolyte Foucque ou encore celui de la Chaloupe. En ce qui concerne les constructions, trois projets sont à retenir celui de Roquefeuil, de la Plaine des Palmistes et celui de la Possession, de nouveaux espaces qui seront mis à la disposition de l’Education Nationale", a précisé le Président.
 
Le Département veille au bon fonctionnement des établissements et gère la restauration scolaire

Près de 1200 Agents Techniques Territoriaux des Etablissements d’Enseignement (ATTEE) sont mis à la disposition des collèges par le Département dont les missions sont multiples : agents d’entretien, d’accueil, de maintenance, de restauration, chef de cuisine… Ils assurent ainsi le bon fonctionnement des établissements.

La gestion de la restauration scolaire est  également une mission du Conseil départemental. Plus de 5 millions de repas équilibrés pour plus de 35 000 demi- pensionnaires  sont préparés et servis chaque jour. Le Département veille à une alimentation de qualité, adaptée à l’âge des collégiens et accessible à tous. Il encourage de plus en plus l’approvisionnement auprès de plateformes qui proposent des produits frais issus de productions locales. Cyrille Melchior a ainsi rappelé que la production locale dans la restauration scolaire revêt des enjeux importants, notamment en termes de santé publique et économique. "La Collectivité s’est engagée dans une démarche de promotion et de valorisation des produits locaux dans les restaurants scolaires pour améliorer la qualité des repas des collégiens par la consommation de produits frais, promouvoir la consommation des produits « péi » auprès des collégiens et pour favoriser le développement de la production locale. À ce jour, 22 collèges ont signé la charte. J’espère que très rapidement, nous atteindrons les 30 établissements".
 
Les collèges, un lieu d’épanouissement et d’apprentissage
"Voir le Langtang Réunion Népal 2020", une initiative soutenue par le Département


Au-delà de ses compétences obligatoires, diverses politiques volontaristes sont conduites pour œuvrer en faveur de la réussite éducative, du développement personnel et de l’égalité des chances des collégiens. Convaincu de l’importance de ces missions, le Département accompagne chaque année des projets culturels, sportifs, citoyens et environnementaux pendant et en dehors du temps scolaire. L’objectif est d’ouvrir les collégiens au monde et aux autres. Les actions menées pour l’enrichissement, l’épanouissement et l’ouverture des collégiens, sont nombreuses. Peuvent être cités les concours de Slam et de danses urbaines, du film scolaire, d’embellissement des collèges, de No Gaspi afin de lutter contre le gaspillage alimentaire….

Le projet "Voir le Langtang Réunion Népal 2020" est une initiative de deux équipes d’enseignement des collèges Antoine Soubou et Célimène Gaudieux menée auprès des élèves de 6ème. Pendant trois années, 26 collégiens ont ainsi travaillé sur ce projet humain et culturel. Grâce au soutien du Département mais aussi de partenaires privés, ils découvriront l’année prochaine ce pays et sa population. L’école inclusive étant une priorité, 2 jeunes de l’ALEFPA Cambaie participent à l’aventure, dans le cadre de l’intégration d’élèves en situation de handicap.

L’ensemble des participants suivra dans quelques semaines une formation pour effectuer des mesures oculaires afin de réaliser, avec deux professionnels présents dans le déplacement, des tests de vue dans les villages. Des lunettes solaires et de vue seront récupérées, traitées en amont à La Réunion, classées par niveau de correction et offertes à près de 2500 népalais. 50 fours solaires conçus par des élèves réunionnais seront montés et remis dans 7 villages-étapes.

"Ce déplacement de 20 jours l’année prochaine porte sur plusieurs thèmes, le développement durable avec les fours solaires, le recyclage avec les lunettes et le culturel car les enfants vont aller à la rencontre de la population, une réelle immersion, et à la découverte des paysages grandioses du Népal. Nous effectuerons des randonnées sur l’île cette année pour se mettre en condition et au Népal, il est prévu l’escalade d’un sommet de 4980 m, un vrai défi sportif. C’est une vraie aventure et je suis très heureux avec les élèves de voir ce projet aboutir. Ils sont aujourd’hui en 3ième. Cela fait donc maintenant 3 ans qu’ensemble, nous préparons ce déplacement. Merci à tous ceux qui nous accompagnent et qui portent avec nous ce projet" a indiqué Thierry Renard, un des responsables de "Voir le Langtang Réunion-Népal".
Vendredi 16 Août 2019 - 14:09
Département de La Réunion
Lu 775 fois