Communiqué

Le "Collectif Saint-Louis et la Rivière en communes" analyse la décision du TA

Vendredi 8 Décembre 2017 - 10:21

Le "Collectif Saint-Louis et la Rivière en communes" analyse la décision du TA
Notre analyse

 1- Nous  pouvons dire que c’est une énorme déception, car la population de La Rivière croyait fermement à la création de la commune en 2018.

2- C’est une défaite de la démocratie car la population de La Rivière est bafouée par cette décision. Elle s’était prononcée par référendum en 2013 pour la création de cette commune dont c’est une revendication de plus de 50 ans.

3 -Nous déplorons que ce soit une rivièroise qui ait introduit ce recours sous l’influence de son éminence grise . Nous espèrons qu’elle ne regrettera pas  d’avoir été manipulée et d’être qualifiée maintenant de fossoyeuse de la commune de la Rivière .

4-  Le climat ambigu et malsain entretenu par Monsieur le Maire et sa majorité municipale, leur mauvaise volonté pour ne pas faire avancer le dossier de création, notamment en  réclamant le 27 juillet 2017 un changement dans la date de création de la 25e commune en 2010 , alors que le 16 Novembre 2016, ils votaient à l’unanimité une motion pour que "les deux communes prennent en 2018 leur destin en main",

- l’appel au boycott  des commissions thématiques lancé par Cyrille Hamilcaro sur son blog dès le lendemain de la parution de l’arrêté suivi d’effet après le reniement du 27 Juillet 2017,

sont autant d’éléments qui ont concourru à créer un climat délétère autour de la création de la commune de la RIVIÈRE.

Notre action

Notre détermination reste entière et ferme pour demander la création de cette 25e commune.
C’est pourquoi  nous demandons à Monsieur le Maire et à sa majorité municipale :

1- de cesser de jouer double jeu en faisant croire à la population rivièroise qu’ils sont pour la création de cette 25e commune alors que dans les faits ils font tout pour freiner la réalisation du vœu exprimé par la population rivièroise par référendum

2- de voter  une nouvelle délibération du Conseil Municipal appellant à créer la commune de La Rivière en 2020 après avoir consulté le comité technique paritaire 

3- de satisfaire aussi à la nécessité de réaliser une nouvelle enquête publique réclamée par le Tribunal Administratif afin de ne pas être à nouveau censuré pour ce motif,

4-de reprendre et d’accélérer les travaux des commisisions techniques paritaires qui ont été créees et qui n’ont plus siègé depuis le mois de juillet 2017,nonobstant la publication d’un nouvel arrêté,

5-de tenir leurs engagements pour créer la Commune de la Rivière en 2020 comme ils n’ont cessé de le promettre : c’est leur ARDENTE OBLIGATION et ce, au plus tard au 31/12/2018.

Le Collectif  SAINT-LOUIS et LA RIVIÈRE en Communes
N.P
Lu 504 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter