MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le Code de Nuremberg, base de l’éthique médicale moderne


Par Bruno Bourgeon - Publié le Vendredi 23 Avril 2021 à 15:53 | Lu 896 fois

Le Code de Nuremberg, base de l’éthique médicale moderne
Le « Code de Nuremberg » est une liste de dix critères contenue dans le jugement du procès des médecins de Nuremberg (décembre 1946 - août 1947). Ces critères indiquent les conditions que doivent satisfaire les expérimentations pratiquées sur l’être humain pour être considérées comme éthiquement acceptables. Il est à la base de l’éthique médicale moderne en ce qui concerne les essais thérapeutiques. Voici ces critères :
 
1- Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela veut dire que la personne concernée doit avoir la capacité légale de consentir ; qu’elle doit être placée en situation d’exercer un libre pouvoir de choix, sans intervention de quelque élément de force, de fraude, de contrainte, de supercherie, de duperie ou d’autres formes sournoises de contrainte ou de coercition ; et qu’elle doit avoir une connaissance et une compréhension suffisantes de ce que cela implique, de façon à lui permettre de prendre une décision éclairée. Ce dernier point demande que, avant d’accepter une décision positive par le sujet d’expérience, il lui soit fait connaître : la nature, la durée, et le but de l’expérience ; les méthodes et les moyens par lesquels elle sera conduite ; tous les désagréments et risques qui peuvent être raisonnablement envisagés ; et les conséquences pour sa santé ou sa personne, qui pourraient possiblement advenir du fait de sa participation à l’expérience. L’obligation et la responsabilité d’apprécier la qualité du consentement incombent à chaque personne qui prend l’initiative de, dirige ou travaille à l’expérience. Il s’agit d’une obligation et d’une responsabilité personnelles quine peuvent pas être déléguées impunément ;
 
2- L’expérience doit être telle qu’elle produise des résultats avantageux pour le bien de la société, impossibles à obtenir par d’autres méthodes ou moyens d’étude, et pas aléatoires ou superflus par nature ;
3- L’expérience doit être construite et fondée sur les résultats de l’expérimentation animale et de la connaissance de l’histoire naturelle de la maladie ou autre problème à l’étude, et que les résultats attendus justifient la réalisation de l’expérience ;
4- L’expérience doit être conduite de façon que soient évitées toute souffrance et toute atteinte, physiques et mentales, non nécessaires ;
5- Aucune expérience ne doit être conduite lorsqu’il y a une raison a priori de croire que la mort ou des blessures invalidantes surviendront ; sauf, peut-être, dans ces expériences où les médecins expérimentateurs servent aussi de sujets ;
6- Le niveau des risques devant être pris ne doit jamais excéder celui de l’importance humanitaire du problème que doit résoudre l’expérience ;
7- Les dispositions doivent être prises et les moyens fournis pour protéger le sujet d’expérience contre les éventualités, même ténues, de blessure, infirmité ou décès ;
8- Les expériences ne doivent être pratiquées que par des personnes scientifiquement qualifiées. Le plus haut degré de compétence professionnelle doit être exigé tout au long de l’expérience, de tous ceux qui la dirigent ou y participent ;
9- Dans le déroulement de l’expérience, le sujet humain doit être libre de mettre un terme à l’expérience s’il a atteint l’état physique ou mental dans lequel la continuation de l’expérience lui semble impossible 
10- Dans le déroulement de l’expérience, le scientifique qui en a la charge doit être prêt à l’interrompre à tout moment, s’il a été conduit à croire — dans l’exercice de la bonne foi, de la compétence du plus haut niveau et du jugement prudent qui sont requis de lui — qu’une continuation de l’expérience pourrait entraîner des blessures, l’invalidité ou la mort pour le sujet d’expérience.

La question se pose donc : vous apparaît-il que le Code de Nuremberg soit respecté lorsque l’on vaccine à tours de bras sans aucun consentement écrit éclairé, avec une technique non éprouvée, avec une AMM (autorisation de mise sur le marché) transitoire, sinon douteuse, faisant des vaccinés des cobayes humains ? Il n’est pas anodin que le président du Conseil Scientifique soit le président du Comité Consultatif National d’Éthique. Il n’est pas non plus anodin qu’il ait été réélu à ce poste. Il fallait bien une caution éthique à la gestion politique calamiteuse de la crise sanitaire en France.




1.Posté par MICHOU le 23/04/2021 17:43

ey on peut se demander pourquoi ces labos si altruistes ont fait signer aux états l'obligation de prendre à leur charge les effets secondaires et conséquences.

2.Posté par polo974 le 24/04/2021 11:06

C'est sûr que priver les gens de vaccin est plus éthique.

Personne ne le leur impose, et ils ont tout loisir de se tenir informés, "éclairés".

Au lieu d'attaquer les gens, citez donc des études sérieuses qui prouvent que les AMM sont "douteuses".

Par contre, juste sur la façon officielle d'administrer le vaccin, là il y a de quoi s'interroger. Le fait de ne pas "pomper" avant d'injecter afin d'éviter de faire une intraveineuse, ce qui indirectement peut provoquer les thrombose.

3.Posté par A mon avis le 24/04/2021 12:31

Donc, Monsieur Bourgeon, vous nous recommandez de refuser tout vaccin contre le Covid-19, car aucun ne respecte le "Code de Nuremberg".

Alors, que proposez vous ?
Attendre que ça passe ? Attendre la fin de "la moisson" de la Grande faucheuse ?

Autre question (plus sérieuse) :
Déjà posée dans un de mes précédents commentaires à vos billets :

Comment expliquer que la gravité et la mortalité du Covid-19 soit directement proportionnelle à l'âge ?
Depuis le jeune porteur asymptomatique, jusqu'à l'adulte malade et la personne très âgée dont l'issue est quasiment toujours fatale.
Comment expliquer cette différence de réponse immunitaire ? (en éliminant le facteur de mortalité "naturel" lié à l'âge) ?

Car, logiquement, les adultes sont sensés avoir été davantage exposés, durant leur vie, à des virus ou autres facteurs infectieux que les enfants, et donc d'avoir un "potentiel immunitaire" plus important que celui des enfants pour répondre à une infection.
Or, c'est l'inverse qu'on observe dans ce cadre du Covid-19.

Existe-t-il des recherches dans ce sens ?

4.Posté par Bruno Bourgeon le 24/04/2021 21:26

AMA :
Au fur et à mesure que l’on vieillit, le système immunitaire perd de son efficacité, des façons suivantes :

1°) Il perd en partie sa capacité à faire la distinction entre les substances endogènes et les substances exogènes (c’est-à-dire à identifier les antigènes étrangers). Les maladies auto-immunes deviennent donc plus fréquentes.
2°) Les macrophages (qui ingèrent les bactéries et autres cellules étrangères) détruisent plus lentement les bactéries, les cellules cancéreuses et les autres antigènes. Ce ralentissement peut expliquer en partie pourquoi le cancer est plus fréquent chez les personnes âgées.
Les lymphocytes T (qui se souviennent des antigènes déjà rencontrés) réagissent moins rapidement aux antigènes.
3°) Il y a moins de globules blancs capables de répondre à de nouveaux antigènes. Ainsi, lorsqu’une personne âgée rencontre un nouvel antigène, son organisme est moins à même de s’en souvenir et de s’en défendre.
4°) Les personnes âgées possèdent moins de protéines du complément et n’en produisent pas autant que les personnes jeunes, en réponse aux infections bactériennes.
5°) Bien que la quantité d’anticorps produite en réponse à un antigène reste à peu près la même globalement, la capacité des anticorps à se lier à l’antigène est réduite. Cette évolution peut en partie expliquer pourquoi la pneumonie, la grippe, l’endocardite infectieuse ou le tétanos sont plus fréquents et entraînent plus souvent le décès chez les personnes âgées. Elles peuvent également expliquer en partie pourquoi les vaccins sont moins efficaces chez les personnes âgées et par conséquent pourquoi il est important que les personnes âgées fassent des vaccins de rappel (lorsqu’ils sont disponibles).

Ces évolutions de la fonction immunitaire peuvent contribuer à une plus grande sensibilité des personnes âgées à certaines infections et certains cancers.

Cette réponse vous satisfait-elle?

Quant à Polo974, que je fais finir par qualifier de troll à la solde des labos, l'AMM des vaccins est effectivement transitoire tant qu'il n'y a pas de traitement concurrentiel, d'où l'intérêt des gouvernements, à l'écoute des lobbys pharmaceutiques, à faire en sorte que ces traitements ne puissent exister, d'où l'interdiction de prescription des médecins généralistes, ce qui, au passage est tout sauf éthique ni déontologique. Je vais vous retrouver le décret qui confirme mes dires.

5.Posté par A mon avis le 25/04/2021 12:20

@ 4.Posté par Bruno Bourgeon
Votre réponse, bien que très précise et intéressante, ne me satisfait pas complètement.
OK. Le système immunitaire se dégrade avec la vieillesse, et on peut même ajouter que l'efficacité du système immunitaire dépend aussi d'autres facteurs (génétique notamment).

Mais, dans ce cas précis du virus du Covid-19, comment expliquer que les très jeunes enfants dont le système immunitaire n'a pas encore acquis sa pleine maturité, ne soient pas ou très peu affectés par le virus du Covid-19 ?

Pourtant, en cas d'épidémie, habituellement, outre les personnes âgées, ce sont les enfants qui sont le plus affectés par la maladie. (il me semble que ce fut le cas notamment pour la "grippe espagnole" de 1918.)

6.Posté par Bruno Bourgeon le 25/04/2021 16:29

AMA :
- Les enfants sont théoriquement plus fragiles, car leur système immunitaire est immature, mais c’est un terme trompeur. Il est immature du fait que le bébé, à sa naissance, n’a pas rencontré d’agents microbiens. Il est brutalement submergé par ces agents, pathogènes ou non, lors de l’accouchement, puis du fait de son exposition à l’environnement et à l’introduction d’une alimentation solide. Il doit apprendre à y répondre. Cependant, afin que le système immunitaire des tout-petits ne se mette pas à répondre de façon exubérante compte tenu de la « masse » antigénique à laquelle il est exposé, des mécanismes de régulation permettent de diminuer un peu les réponses immunitaires des enfants. En réalité, l’immunité des enfants est très performante, très compétente et elle répond efficacement à de nombreux challenges infectieux.
- Et puis il y a « la théorie de l’hygiène ». On sait d’une part que la fréquence des maladies auto-immunes, des maladies allergiques et même de certains cancers impliquant les lymphocytes, augmente, surtout dans les pays les plus riches. Parallèlement, la fréquence des maladies infectieuses, notamment dans la petite enfance a beaucoup diminué. Une théorie établit un lien entre ces deux observations. L’hypothèse émise est que la diminution des maladies infectieuses, et de l’exposition à des agents microbiens en général, favorisent les maladies dysimmunitaires du fait d’une mauvaise « éducation » du système immunitaire. Est envisagée l’idée que, dans la mesure où le système immunitaire n’aurait plus suffisamment d’agents pathogènes à combattre, soit il se retournerait contre lui-même dans le cas des maladies auto-immunes, soit il réagirait de manière inappropriée dans les cas des allergies. Inversement, une exposition suffisante à des agents microbiens pendant la petite enfance serait bénéfique à l’éducation du système immunitaire.
- Cependant, il existe un paradoxe dans cette théorie de l’hygiène puisque l’on sait également que certaines maladies infectieuses, notamment virales, sont probablement aussi des facteurs déclenchant des maladies auto-immunes.
- Les données épidémiologiques autour de la théorie de l’hygiène sont très solides mais cette théorie n’est encore que partiellement démontrée de façon expérimentale, et les mécanismes en jeu dans l’organisme ne sont pas complètement compris.

7.Posté par Bruno Bourgeon le 25/04/2021 16:34

AMA, je ne suis pas contre la vaccination. Mais sachez que les personnes âgées n'ont pas été testées lors des essais de phase 3, ce qui les définit par conséquent comme des cobayes. De plus, je doute fortement qu'un consentement écrit, informé, loyal et complet ait été rédigé, puis lu et signé par les futurs vaccinés. Voilà entre autres en quoi cette vaccination n'est pas éthique. Et voilà pourquoi le gouvernement cherche cette caution éthique représentée par le Pr Delfraissy.

8.Posté par polo974 le 25/04/2021 20:06

Ok, donc vous critiquez des vaccins testés sur des dizaines de milliers (au début) de volontaires, puis des millions d'anglais (qui génétiquement parlant nous ressemblent comme 2 gouttes d'eau), et vous râlez parce que le premier médecin venu n'a pas le droit de prendre ses patients pour des cobayes...

Je ne pense pas être le plus troll de nous deux.

9.Posté par A mon avis le 25/04/2021 22:01

@ 6 @ 7 Bruno Bourgeon :
OK vous n'êtes pas opposé à la vaccination. Et vos remarques sont recevable dans l'absolu.
Mais dans le cas précis du Covid-19 il y avait et il y a urgence, et Boris Johnson (que tout le monde ou presque admire après l'avoir vertement dénigré pour sa gestion calamiteuse de la crise sanitaire) ne s'est pas posé autant de questions que vous.

Mais avouez que depuis le début de cette pandémie, vos critiques sur les masques, le confinement, la mortalité, les vaccins, sont systématiques et le plus souvent contestables. Et vos prises de positions, à mon avis, apparaissent souvent plus proches du complotisme que de la critique raisonnable.

Concernant le système immunitaire des enfants, vos explications sont très intéressantes.

La faible contamination des enfants voire l'infection asymptomatique des jeunes enfants ne vient-elle pas contredire la théorie de l'hygiène que vous évoquez ?
Il serait peut-être intéressant de comparer les réactions à la contamination, des enfants des pays à "haute hygiène" avec ceux des pays à "basse hygiène".

10.Posté par martin lane le 26/04/2021 19:48

Si vous CROYEZ que ce vaccin est bon pour vous, que votre consentement est libre et éclairé, que vous avez en tête toutes les données ; faites-vous vacciner, mais n-obligez personne à recevoir cette substance.
Tout le monde n'est pas convaincu du bénéfice/risque à plus ou moins long terme.

11.Posté par polo974 le 26/04/2021 20:34

Lane martin,
Si vous CROYEZ que les vaccins sont mauvais pour vous etc, etc, ne vous faites pas vacciner, mais n'empéchez personne de le recevoir.

12.Posté par Bruno Bourgeon le 26/04/2021 20:58

Polo, dommage que vous fassiez semblant de tout comprendre de travers. Je ne critique pas formellement la vaccination, mais la façon de procéder. Et allez expliquer aux futurs vaccinés pourquoi le représentant de l'ONU au Congo ou le président du Pérou se font filmer en train d'être vaccinés, alors que le moindre toubib un peu perspicace voit bien que ces vaccinations sont bidon. Alors? Pourquoi ces deux augustes personnes prétendent se vacciner sans l'être? Pourquoi mentir à leur population? Posez vous les bonnes questions, pas celles de la presse main stream aux ordres ou celles de personnalités percluses de conflits d'intérêt.
D'ailleurs, cela commence à se savoir : voyez les nombreuses manifestations de par le monde, oui, le monde, qui ne respectent plus les mesures d'isolement social. Pourquoi, à votre avis, pourquoi? Sont-ils stupides ou au contraire désormais plus éclairés?

13.Posté par Saucratès le 27/04/2021 00:18

Bonjour Bruno. C’est le monde à l’envers. Vos supporters les plus fervents, AMA et Polo974 sont contre vous, vous attaquent, vous critiquent, et je suis de votre côté et pense la même chose que vous. C’est terrible ! Je peux vous avouer que chaque fois que je vois un ministre, un premier ministre, une personnalité importante, se faire vacciner en direct devant les caméras de télévision, je ne peux m’empêcher de me demander s’ils se font réellement vacciner ! Si tout ceci n’est pas qu’une comédie burlesque.

Mais que Polo974 se rassure, je ne souhaite pas lui contester le droit de se faire vacciner. Dès qu’il sera dans une tranche d’âge lui permettant de se faire vacciner, qu’il se fasse vacciner (mais bon, y a-t-il un respect des tranches d’âge pour la vaccination ... sinon, pour quelle raison le ministre de la Santé, Véran, a pu se faire vacciner il y a plusieurs semaines, alors qu’il doit à peine avoir une quarantaine d’années ?). Donc Polo974, n’hésitez pas à vous faire vacciner, et je ne pense même pas que vous puissiez développer une réaction grave au vaccin. D’ailleurs, nous n’en saurions rien si cela arrivait, si ce n’est que vous ne nous trollerez plus sur ce site.

Bruno, j’ai une question annexe, comment s’articule le code de déontologie que vous citez et les essais thérapeutiques de traitement experimental contre les cancers, les nouveaux traitements, les nouvelles molécules ? Quel choix éclairé peut avoir un patient atteint d’une forme grave de cancer auquel on propose de rejoindre un essai thérapeutique ? Et comment un médecin en charge de cet essai peut-il voir un patient mourir à petit feu, dépérir, en sachant qu’il bénéficie d’un produit placebo qui n’aura aucun effet thérapeutique ?

Dans ce cas néanmoins, vous noterez que ce n’est pas tant le fait de recevoir le traitement qui est contesté, que le risque de recevoir le placebo. Evidemment, je suis certain qu’être médecin doit être particulièrement éprouvant dans de tels cas, face à des patients qui vont mourir. Nul n’aimerait être à votre place. C’est pour cette raison que je trouve que contester vos positions médicales comme certains le font sur ce site, sans être médecins, témoigne d’une absence totale de considération et de modestie. Je prie pour ne pas me trouver confronter un jour à devoir rentrer dans un essai thérapeutique pour ne pas mourir, de ne pas me trouver un jour confronter à ce choix. Saucratès

14.Posté par A mon avis le 27/04/2021 11:04

@ 13 Saucratès : ... sinon, pour quelle raison le ministre de la Santé, Véran, a pu se faire vacciner il y a plusieurs semaines, alors qu’il doit à peine avoir une quarantaine d’années ?

Ah bon ? Il s'est fait vacciner pour de bon ? Ce ce n'était pas une comédie ? Vous manquez de logique dans vos affirmations.

15.Posté par Bruno Bourgeon le 27/04/2021 17:37

Saucratès : simple en cancérologie. Les essais de phase 3 sur de nouvelles molécules de chimiothérapie doivent faire leurs preuves vs le traitement de référence. Evidemment le placebo n'y a pas de place.

16.Posté par martin lane le 27/04/2021 21:12

@ polo974
Je n'interdis, ni n'encourage qui que ce soit à se faire vacciner.
Je n'obligerais pas un végan à manger un steack de boeuf, ni un musulman à manger du porc.

17.Posté par polo974 le 27/04/2021 21:21

Saucrates,
Véran et tant que toubib a pu se faire vacciner.
Pour info, je suis vacciné (1ere dose).
Et vous devrez donc me supporter encore.



Franchement, partir au Pérou ou au Congo pour trouver des images de vaccinations de politiques soit disant bidonnées pour avoir des arguments à avancer, c'est risible...

Actuellement, en France, au rythme actuel, le covid tue 100000 personnes par an. Que vous acceptiez d'en faire partie, ok, mais en passant, ne contaminez pas les autres.


Pour le moment, il n'y a pas de traitement prophylactique contre ce virus. Et quand bien même, il y en aurait un, vaut-il mieux apprendre à notre corp à se défendre ou ingérer de façon chronique un traitement?

je serai un labo, je viserai la rente du médicament chronique et je discréditerai les vaccins, mais en tant que patient, le vaccin me semble plus raisonnable, même s'il faut un rappel annuel.



Bruno, je vous retourne donc votre remarque: dommage que vous fassiez semblant de tout comprendre de travers.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes