MENU ZINFOS
Mayotte

Le Centre hospitalier de Mayotte essuie une nouvelle plainte de parents endeuillés


Le Centre hospitalier de Mayotte se trouve une nouvelle fois sous le feu des critiques. Une nouvelle plainte pour homicide involontaire suite au décès d’un nourrisson a été déposée par des parents endeuillés.

Par L.S. - Publié le Samedi 19 Novembre 2022 à 18:23

Samuel, le père d’un enfant décédé il y a quelques mois, veut des réponses. Il a demandé une autopsie avant de porter plainte contre le CHM pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger. Pour les parents, cette mort est liée à une série de mauvaises décisions et de négligences de l'hôpital.

Cette affaire commence le 28 juin dernier. Le bébé, âgé alors de 4 mois, est fortement enrhumé. Il a des difficultés à respirer. A l'hôpital de Pamandzi, le docteur qui les reçoit ne détecte rien d'autre qu'un rhume. La mère rentre à la maison pour suivre les instructions qu'on lui a données. Mais l'état du bébé s'aggrave.  Le 1er juillet à 10h, il a encore plus de mal à respirer et ne mange plus, relate Mayotte la 1ère. 

Une ambulance est alors appelée, mais à en croire le père, personne n’est venu. Samuel, toujours au travail, est alors alerté par sa femme. Ils finissent par appeler un taxi pour les emmener aux urgences de Pamandzi une seconde fois. La mère et son enfant patientent jusqu’à 12h avant d’être pris en charge par un médecin. Au vu de l’état du bébé, le docteur lui demande de se rendre vers le CHM de Mamoudzou car "il n’y avait pas d’urgence pédiatrique à Pamandzi", relate la maman. 

Une ambulance ne les récupère que 3 heures plus tard. Une fois sur place, ils devront encore patienter avant d’être reçus. 

“L'infirmière lui a placé une sonde pour la nourrir, ça s'est très mal passé car l'enfant s'étouffait. Ma femme a commencé à pousser des cris de détresse. Les médecins ont accouru. Des remontrances ont été émises contre l'infirmière pendant que notre petite fille était plongée dans un coma artificiel. À ce moment, je savais que c'était la fin”, raconte le papa. L’enfant n’a pas survécu.  

Quatre mois plus tard, aucun élément de réponse n'a été apporté à la famille. Au niveau de l’hôpital, c’est silence radio. Selon le procureur, l'enquête suit son cours.

La médiatisation de ce cas fait suite à un décès dans des circonstances sensiblement similaires fin octobre. Là aussi [les parents de l'enfant décédé avaient entrepris de porter plainte contre le CHM]urlblank:https://www.zinfos974.com/Des-parents-accusent-le-Centre-hospitalier-de-Mayotte-apres-la-mort-de-leur-bebe_a188660.html .



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes