MENU ZINFOS
Patrimoine

Le Caveau des Anglais


Un espace n’existant nulle part ailleurs à La Réunion, se trouve dans le cimetière de Sainte-Suzanne :" un cimetière dans le cimetière". Des sépultures entourées de murs blanchis à la chaux forme un caveau nommé « caveau des Anglais » par la mémoire populaire.

Par Sabine Thirel - Publié le Samedi 23 Janvier 2010 à 08:20 | Lu 27923 fois

Le Caveau des Anglais
Au début du XIXe siècle, les Anglais en guerre contre la France de Napoléon 1er, prennent possession de l’île Bonaparte (Bourbon). Cette prise de possession n’est pas faite aisément. On compte plusieurs morts de chaque côté. Ainsi ils occupent l’ile de 1810 à 1815. Les morts au combat et autres ressortissants anglais sont inhumés dans un caveau grandiose situé en haut de la bute de Bel Air.
Le premier cimetière de Sainte-Suzanne est implanté à l’arrière de l’église, le long de la rivière Sainte-Suzanne. C’est seulement à partir de 1830 que le cimetière de la ville se déplace à Bel Air, entourant le premier caveau de plusieurs autres plus petits. Le caveau des Anglais (1786 - 1873) forme ainsi un cimetière à l’intérieur de l’autre.

Le Caveau des Anglais
Ce monument funéraire constitué de pierres de taille, de moellons est en maçonnerie. Il se compose d’un caveau initial datant du XVIIIe siècle, en forme de gros cube de béton, il mesure « 6,45 m sur 7,94 m et est haut de 3,60 m ». En 1786, Pierre Antoine Thuault de la Flocherie (1734-1786)  est la première personne à y être inhumée.
Pendant cette période d'occupation, les Anglais sont partout mais ne s’investissent pas dans les décisions administratives ou politiques importantes. L’esclavage est maintenu. D'ailleurs, les esclaves ne sont pas enterrés dans les cimetières. Le statuquo est de mise. Les fonctionnaires français restent à leurs postes. Les règlements et la presse continuent à être publiés en langue française.


Le Caveau des Anglais
A la retrocession de l'ile en 1815, les dépouilles de soldats anglais sont emportées comme celle du Commandant Corbett inhumé à Sainte-Rose. Le caveau reste inoccupé jusqu’en 1829, (Dame Dejean). A son décès en 1873, Paul Sicre de Fonbrune l’occupe à son tour. Son épitaphe porte noms, dates et récompenses :
« Chevalier Paul Charles Auguste Sicre de Fontbrune
Ancien officier des armées du Roi
Chevalier de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis
Né à Saint-Denis le 21 mars 1759
Décédé le 25 mars 1840 »

Le Caveau des Anglais
Au XIXe siècle sont venus s’ajouter deux  prolongements. Le premier, posé contre le caveau, tout en long, abrite deux petits mausolées surmontés de plaques en marbre blanc et deux plus grands surmontés d’un toit plat. A l’entrée se trouve une énorme dalle de basalte taillée et gravée manuellement.  Un autre plus petit, abrite quatre plaques de marbre à même le sol.
Cette lettre de Chanvallon, inspecteur général en poste pendant l’occupation anglaise, adressée au Gouverneur général Farquhar pourrait peut-être donner un début d’explication à ces enclos :
«Déjà lorsqu’en 1785, j’étais administrateur en chef de cette colonie, j’avais été frappé par l’indécence des sépultures (…) Les églises tombant partout en ruine(…) ne prêtent que trop souvent au ridicule (…) le cimetière ouvert maintenant de tous côtés, laisse un libre passage aux chiens et à tous les animaux qui viennent déterrer les cadavres (…).
 

Le Caveau des Anglais
Le cimetière de Sainte-Suzanne en plus de la valeur patrimoniale du Caveau des Anglais mais aussi de nombreuses autres munoments, a une valeur historique certaine.
La restauration des monuments, mausolées, tombes et caveaux a été assurée pendant une dizaine d’années, par des étudiants de l’Université de La Réunion et des membres de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de Sainte-Suzanne. Le résultat est édifiant. La lisibilité comme la préservation sont assurées.
Le long des larges allées, le promeneur a le regard dévié vers le phare et la mer proches puis plonge dans une époque révolue mais pas si lointaine. Ce cimetière historique vaut le détour.   


Le Caveau des Anglais
Sources :
Prosper Eve « Un Quartier du « Bon Pays » Sainte-Suzanne de 1646  à nos jours »
Le mémorial de La Réunion- T2- Direction Henri Maurin , Jacques Lentge
Le Patrimoine des Communes de La Réunion – Le Flohic



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes