MENU ZINFOS
International

Le Canada dit au revoir à Kyoto


Par . - Publié le Mardi 13 Décembre 2011 à 10:53 | Lu 928 fois

Le Canada dit au revoir à Kyoto
 
Le protocole de Kyoto vient a du plomb dans l'aile. En vigueur depuis 2005, il prévoyait la réduction d'ici 2012 de 6% des émissions de gaz à effet de serre sur la base du niveau de 1990, mais le Canada est bien loin des objectifs environnementaux fixés, avec 17% supplémentaires.

Conformément à l'accord, le protocole devrait obliger le pays à s'acquitter d'une amende qui se chiffre en milliards, mais le ministre de l'environnement canadien, Peter Kent, a fait savoir hier que le Canada n'avait pas l'intention de payer la note. En revanche, il a officiellement annoncé sa sortie du protocole de Kyoto.

Outre, la crainte des sanctions financières qui découlent du non-respect de l'accord, le ministre canadien a remis en cause Kyoto dans la mesure où des pays pollueurs comme la Chine et l'Inde n'y ont pas été intégrés et que les Etats-Unis ne l'ont pas ratifié. Peter Kent a émis la volonté d'un pacte global, comme cela avait été avancé ces derniers jours au sommet de Durban pour près de 200 nations.




1.Posté par sgeg le 13/12/2011 10:35

tout ce cirque...kyoto,durban...pour quoi faire ? la chine à elle seule est en train d'exploser le compteur !
et les chinois se foutent totalement des conséquences écolo et encore plus de la situation économique du reste du monde...après nous avoir tous mis en faillite par une invasion de produits à deux balles qui ont peu à peu fait disparaitre nombre de nos productions , et grace à la richesse dont nous leur avons ainsi fait cadeau , ils ont créé des moyens de productions énormes et modernes et peuvent maintenant se concentrer sur un marché intérieur en pleine explosion.
l'exemple le plus frappant est l'industrie auto , le marché chinois est le premier au monde en volume !
après avoir tenté de nous vendre des autos bas de gamme d'un point de vue crash-tests en particulier, ils ne cherchent même plus à le faire avec des autos maintenant plus proches des normes EU tant leur demande intérieure est maintenant forte avec l'apparition d'une "middle-class" très consommatrice.
c'est plutôt une bonne nouvelle et cela confirme ce que nous savions depuis longtemps:
la chine deviendrait de moins en moins agressive commercialement au fur et à mesure que son niveau de vie s'élevant , sa demande domestique allait pouvoir absorber une part croisante de sa production et aussi parce que cette évolution amenait les salaires à augmenter et donc la compétitivité à baisser.
par contre , sur le plan environnemental , ils peuvent polluer tout ce qu'ils veulent car les moyens de pression seront moindres sur un pays de moins en moins exportateur et très autonome...
là encore , la solution viendra de la chine elle-même , quand les chinois en auront assez de crever en masse de maladies pulmonaires et autres saletés liées à la mauvaise qualité de l'air en particulier dans leurs mégapoles , se pencheront-ils enfin sur ce problème de "riches" ?

2.Posté par polo974 le 13/12/2011 10:56

T'as signé en connaissance de cause, tu assumes...

3.Posté par Thierry le 13/12/2011 12:05

De toute façon, cela révèle une faille, sans aucun doute une réelle hypocrisie.

Croyez-vous que le pays POLLUEUR en s'acquittant du montant de SON AMENDE éviterait l'aggravation de ce fameux trou dans la couche d'ozone ???? A moins que cet argent servirait à acheter une Rustine pour réparer le trou ????

Avec des cons pareils, parce que ce sont des cons, comment-voulez-vous que de tels projets soient porteurs de fruits....

Je vais devoir passer ma commande ferme de congélos et de ces fameux "Bruts"... On est mal barré... pour notre horizon 2030... Ah, j'oubliais .... une canne aussi ... en raison de l'âge....

4.Posté par Caton2 le 13/12/2011 12:32

Tous ces protocoles initiés sous l'influence de la menace du réchauffement de la planète s'avèrent caducs pour deux raisons:
1/ il n'est toujours pas prouvé scientifiquement que les émanations de gaz à effet de serre sont les vrais responsables du réchauffement de la planète. La tendance actuelle est plutôt de se tourner vers d'autres causes, inscrites dans les grands cycles de réchauffement et de refroidissement de la planète;
2/ les écolos ont choisi de privilégier l'arrêt du nucléaire, pour des raisons plus politiques qu'objectives, en fait parce qu'il est plus facile de faire peur avec le nucléaire qu'avec la couche d'ozone. La conséquence de ce choix étant l'augmentation - au moins à court et moyen terme - du thermique, les verts sont devenus beaucoup plus tolérants (notamment dans leur terre natale, l' Allemagne) en ce qui concerne la pollution de l'atmosphère par le thermique, qui est incontournable pour compenser l'abandon du nucléaire.
La valorisation des énergies vertes ne sert qu'à jeter de la poudre au yeux à leurs troupes, et à maintenir leur poids politique, car elles ne remplaceront jamais à elles seules - à demande d'énergie égale - la part du nucléaire dans la production d'énergie électrique.

5.Posté par fiuman le 13/12/2011 13:17

Staline disait que les occidentaux leur vendraient même la corde pour les pendre, c'est ce que nous avons réalisé avec les chinois, disparition de notre économie, transfert massif de notre technologie automobile, informatique, aviation, nucléaire, solaire etc etc.
Nous n'auront bientôt plus assez d’argent pour leur acheter leurs produits, nous aurons assisté de notre vivant à la disparition d'une civilisation!

6.Posté par PoWeR PLanTeS le 13/12/2011 18:41

...il n'est pas prouvé scientifiquement...(!!) Puisque une théorie scientifique irréfutable, ne serait pas "scientifique" par définition. ...Demeure néanmoins un faisceau de présomption, très solidement étayé, qui démontre et argumente, ...l'influence des molécules à effet de serre... sur le climat.

Et je parle bien ici, .. d'émissions "anthropiques".

...cela relève d'ailleurs d'un certain bon sens : Depuis 1850, voire depuis 1950... l'activité humaine est responsable de l'émission de carbone ds l'atmosphère.

Les derniers chiffres ? ...26 milliards 402 millions de tonnes. Par an.

De tel volume, une telle quantité... vous pouvez peu ou prou l'envisagez pr les autres molécules étudiées que sont le méthane, le protoxyde d'azote, et autres fluorure de souffre. ...Des quantités colossales, astronomiques... hallucinantes....!!

Parmi les arguments, des climato-septiques... revient assez régulièrement le fait qu'un phénomène naturel, le volcanisme... mais aussi la vie (de l'orque jusqu'à votre plante verte) émettent eux aussi des GES. C'est un fait. Irréfutable.

Par exple, lors de sa dernière éruption.... l'Eyjafjöll aurait diffusé entre 150.000 et 300.000 tonnes de CO2 par jour. Et, lisez bien la suite.... c'est là une quantité, si elle se maintenait à ce niveau durant un an, qui placerait le volcan islandais au même rang que l'Autriche pour les émissions de gaz à effet de serre.

...je la refais.... une telle éruption, (...peu sur cette Terre, ne peuvent prétendre ne pas en avoir entendu parler... tant cela fut dantesque et extra-ordinaire...) si elle se maintenait pendant un an, égalerait la quantité de GES, émis par l'Autriche, sur une même unité de temps. (!!!)

Avant celle de 2010, ...la dernière éruption de l'Eyjafjöll... s'est déclaré en décembre 1821.
Il y a donc 188 ans. D'ailleurs, ... à l'échelle humaine... (je ne parle pas de temps géologique) seules quatre éruptions de l'Eyjafjöll sont connues.

Ce qu'il faut comprendre, et ce qui ont fait un minimum de thermodynamique peuvent l'apprécier, ... c'est que la terre, ses océans, son atmosphère... constitue un système. Et celui-ci tend vers l'équilibre. ..Aussi, évidemment... ce genre de massives manifestations volcaniques, bouleverserait l'équilibre de ce système. Cela est d'ailleurs déjà arrivé. En dehors, de l'histoire humaine.

Oui, ce qu'il faut bien entendre ici, c'est que l'activité humaine émet en continu... depuis plus d'un siècle maintenant, ds des proportions qui égalent celle de nos volcans les plus puissants.

Le système Terre peut réguler ces "excès", ..et ce même ds ces proportions "démentielles"... mais cela implique des variations de son état. Ici. Ou là. ..Des réactions en découlent....

Pire ? ..il semblerait que les capacités de "neutralisation" (ou de réintroduction ds le cycle) des fameux puits à carbone soit dépassées. Il n'y a plus d'équilibre, ni ds ces cycles, ni ds l'équation.

C'est tt simplement d'ailleurs...ce qui explique l'augmentation du taux de CO2 ds l'atmosphère.
Cette teneur en CO2, elle n'a jamais été aussi forte ...depuis 2,1 millions d'années.

...à ceux qui cherchent "comme" des preuves.

Alors... évidemment ce sont les conséquences qui nous intéressent nous, ..les enfoirés de derrière nos écrans !! On n'a pas envie d'envisager "l'ampleur" du truc... nous!! On laisse cela aux ahuris, qui y trouvent à s'émouvoir. ...Les conséquences.... c'est quoi ..?!!

Et bien c'est là... ce qui se discute. Nous sommes là, devant un système qui représente une planète. La capacité de tous les ordinateurs du monde, tous reliés entre eux, ne suffiraient peut-être pas.. à entrer et modéliser l'ensemble des paramètres. Et sans scenarii un tantinet spectaculaires, ..ces verités n’effleurent qu'à peine, .....l'obstination de produire. Ou de consommer.

Plus loin, ..je me suis tjrs demandé, comment le simple quidam (surtout par ici) ne s'arrête qu'à cette question de GES, d'effet de serre, ou de climat. Par pur gout de la polémique... presque ? Nous est-il si difficile de saisir jusqu'à quel point nos ressources sont li-mi-tées...?!! Qu'il y en a tant. Une donnée finie. Identifiable.

Au dessus, ..bien au-dessus... des discussions liées à ce protocole... c'est toute une logique qu'il nous est demandé de comprendre. De saisir. De piger. D'agir !!!!!!

...j'crase un rougail tomates ..et riskab... j'arviens...!!

..* Dédicasse à fiuman : tu comprds mal leur, ou notre... liberté d'entreprendre....?!
C'est Qui-Qui... Qui veut du profit ?!!!
Science et convictions politiques.... c'est là où se révèle... la bêtise la plus crasse...!!! *

7.Posté par L''Ardechoise le 13/12/2011 20:21

Qui a tort, qui a raison?
Caton2, d'accord avec toi, si l'on s'intéresse aux cycles qu'a connu notre planète, grandes glaciations, et grands réchauffements, c'est passionnant, mais pas pour tout le monde...
Après, tu as toujours des gens pour dire "on n'a jamais vu çà de mémoire d'homme", parce que les gens on la mémoire courte, parce qu'il n'y avait pas les médias, parce qu'il faut lire des livres d'histoire et de géographie un peu "sérieux", mais bon, chacun son truc!
Les autres ne sont pas complètement dans le faux non plus, la course à la production à outrance, à la consommation n'arrangent rien, toutes les pollutions entraînent des effets dont nous ne serons plus maîtres si rien n'est fait.
Mais que faire exactement, ce n'est pas simple...On ne peut plus s'habiller en peaux de bêtes, s'éclairer à la bougie et autres joyeusetés, on ne peut guère non plus éduquer des millions de gens à la protection de notre mère la Terre.
Au moins garder l'illusion, l'espoir, que que l'on fait soi a un peu d'importance, même si ça fait pester que son voisin fasse juste le contraire.
Thierry, ni le brut ni la canne au congélo! A vrai dire, la canne, je suis pas pressée...

8.Posté par sgeg le 13/12/2011 20:43

6
je ne vois aucune raison de s'inquiéter....quelles que soient nos aberrations , réelles ou supposées, ou
encore démontrables....scentifiquement ou pas...peu importe !
quel est le problème N°1 ?...la surpopulation terrestre...alors que peut-il arriver au pire...la disparition d'une partie de l'humanité...en quoi est-ce si grave pour des êtres aussi éphémères que nous ?
les survivants n'auront qu'à s'en féliciter , il vaut mieux jouir à 1 milliard que souffrir à 12 !
car nous sommes trop miscroscopiques et insignifiants pour détruire cet être monumental , la terre.
nous n'avons même pas la puissance nucléaire ou pollutive de faire disparaitre l'humanité en totalité.
au mieux pourrons-nous amplifier quelques catastrophes par notre seule activité...de surface.
rien comparé à une révolution solaire majeure imprévisible ou une comète ombrageuse qui déciderait de venir percuter nos savantes certitudes , nous rappelant l'humilité défaillante du dinosaure ?

9.Posté par Caton2 le 14/12/2011 13:34

L’inquiétude de l’homme devant le changement climatique, n’est qu’un avatar de la conscience humaine, qui se crée largement ses propres peurs.
Prétendre que l’homme soit l’unique cause du changement climatique, c’est donner à cet être nanoscopique à l’échelle de l’univers, le rôle dévolu à Dieu dans la création.
« Il y a 65 millions d’années, juste avant la disparition des dinosaures, il faisait 10 degrés de plus qu’à notre époque. Et au miocène, il y a 15 millions d’années, la région lausannoise avait un climat méditerranéen » Torsten Vennemann. professeur de géosciences à l’UNIL (Université de Lausanne)
Vouloir changer le cours d’une évolution qui semble inéluctable, compte tenu des besoins que l’homme s’est lui même créé, ne serait-ce pas confirmer notre prétention à être une créature supérieure, capable d’inverser le cour des choses, au niveau planétaire ?
Historiquement, l’ « éco-mondialisation », ne serait banalement qu’un épisode de plus de la volonté de domination de la planète par l’être humain, cette fois ci au nom du maintien de la biodiversité, et du bien être de tous les êtres vivants.
Je remarque que les pires moments de l'humanité sont ceux où l'homme à voulu agir pour le bien de tous, par exemple en imposant une religion par la force, ou en colonisant les "races inférieures" (Jules Ferry) pour les éduquer.
La mondialisation, la domination de la planète par la conquête, cet acte de violence militaire, politique, idéologique, religieux etc. est une obsession de l’être humain au moins depuis sa période historique.
Que nous propose t’on sinon le remplacement d’une mondialisation à base de progrès industriel (l'âge d'or de l'ingénieur sacralisé par la littérature de la fin du 19ème siècle), par une autre, à base d’écologie et au nom de la réparation du pêché originel, qui cette fois ci ne serait pas l’acte d’amour, mais la surproduction de gaz carbonique ?
On m’opposera que cette mondialisation est non violente, qu’elle s’oppose à un monde incontrôlable ou le profit est roi, etc.
Mais que ferons nous des milliards de pauvres, qui souhaitent profiter des mêmes biens de consommation, des mêmes services, y compris de santé dont bénéficient les pays « développés » ? Leur dira t-on qu’ils seront bienheureux de vivre dans une planète sauvée du réchauffement, tout en leur interdisant la culture sur brulis, la déforestation pour la vente des grumes, l’interdiction d’utiliser les énergies fossiles pour s’éclairer ou fabriquer des biens de consommation ?
Comment, sans une gouvernance de fer, obliger les hommes, à l’échelle mondiale, à respecter un pacte écologique, quel qu’il soit, sans l’application d’une idéologie totalitariste, où le profit ne sera pas absent puisque la fameuse taxe carbone fait déjà saliver les banques et les mafieux ?
Vous ne voyez pas de violence dans cette nouvelle idéologie, dans cette religion "verte"?





Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes