Société

Le CREFOM veut un Réunionnais comme directeur des Affaires culturelles

Jeudi 12 Avril 2018 - 11:00

Qui pour remplacer Marc Nouschi en juin prochain ?
Qui pour remplacer Marc Nouschi en juin prochain ?
Après avoir bataillé ferme pour le remplacement par un Réunionnais du poste de Sudel Fuma ainsi que pour la nomination d’un Réunionnais au rectorat, le CREFOM revient à la charge. L’emploi de Directeur des Affaires Culturelles de La Réunion Océan Indien sera vacante à compter du 29 juin 2018 et le CREFOM fait feu de tout bois pour y promouvoir un local. 

Dans un courrier du 3 avril 2018, le président du CREFOM, Jean Michel Martial, demande au Premier ministre qu’"une attention particulière soit accordée aux candidatures locales dont les compétences et l’expérience se révèleraient en adéquation avec le profil de l’emploi à pouvoir", fait savoir le délégué régional du Conseil Représentatif des Français d'Outre-Mer, Richel Sacri.
 
"Les candidatures locales ne manquent pas. Nous sommes en effet convaincus qu’à compétences égales, la connaissance du terrain, ainsi qu’une pratique du dialogue social dans un contexte ultramarin marqué par des échanges directs et fréquents avec les autorités locales, dont peuvent se prévaloir les candidat(e)s de La Réunion, représentent un atout majeur dans la conduite des missions confiées aux personnels d’encadrement sur notre territoire", écrit-il dans son courrier à Edouard Philippe.

"Il est primordial que les cadres locaux puissent prendre des responsabilités dans leur territoire ; il en va de l’équilibre de notre société ou le bien vivre ensemble ne doit pas être qu’un slogan mais trouver une juste application de partage. L’occasion est ainsi donnée pour que le Ministère de la culture participe, sous votre impulsion non seulement à la résorption du déficit du nombre de Réunionnais dans les postes de haut niveau de la fonction publique d’Etat à La Réunion, mais aussi au rééquilibrage attendu par rapport aux nombreux recrutements extérieurs effectués ces dernières années", défend Jean Michel Martial.

"Le CREFOM attend une décision conforme à ses vœux et par conséquent favorable à la nomination d’un réunionnais à ce niveau de responsabilité afin de concrétiser dans les faits le chantier récemment ouvert à l’initiative du Président de la République dans le cadre des « Assises de l’Outre-Mer » où les territoires sont invités à prendre toute leur place au sein des instances."

Rappelons que la Direction des affaires culturelles océan-Indien est pilotée par Marc Nouschi depuis 2011.
LG
Lu 4035 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

2.Posté par jane le 12/04/2018 12:20

il faudrait peut-être arrêter avec cette histoire de créole zoreil.Tout ce que vous arrivez à faire c'est de monter les uns contre les autres.C'est la compétence qui prime.Je n'étais pas raciste mais à cause de ce genre de connerie je suis en train de le devenir.La Réunion commence à avoir la réputation d'île raciste,il faudra bientôt changer son nom par l'île de la désunion

1.Posté par JORI le 12/04/2018 12:18

"Il en va de l’équilibre de notre société ou le bien vivre ensemble ne doit pas être qu’un slogan", si je comprends bien le "CRIFORT" le bien vivre ensemble ne doit se faire qu'entre réunionnais en excluant toutes autres personnes d'autres horizons. Ce n'est pas ce que l'on, ou plutôt la loi, nommerait de la discrimination???.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 6 Octobre 2019 - 18:42 La route du littoral basculée