MENU ZINFOS
Santé

Le CHU dément les "allégations" portées à son encontre


Lionel Calenge, directeur du CHU Réunion, et Jean-Paul Virapoullé, président du conseil de surveillance du CHU Réunion, ont tenu à réagir aux "allégations" de Catherine Gaud sur la gouvernance de la structure hospitalière. Voici leur communiqué :

Par NP - Publié le Samedi 16 Décembre 2017 à 17:04

Le CHU dément les "allégations" portées à son encontre
Les accusations prononcées publiquement depuis plusieurs semaines dans les médias par Madame Catherine Gaud, praticien hospitalier dans l’établissement, portent gravement atteinte à l’intégrité et à l’ honneur de l’équipe de direction et plus globalement des acteurs de la gouvernance du CHU de La Réunion. Nous examinons actuellement les voies d’ordre judiciaire pour faire cesser ces accusations calomnieuses.

Plus grave encore, ces allégations sont de nature à remettre en cause la confiance de la population réunionnaise dans l’offre de soins du CHU, et plus particulièrement dans la qualité et la sécurité des soins, dont le niveau est aujourd’hui largement reconnu, grâce au professionnalisme des personnels médicaux et non médicaux de l’établissement dont nous tenons à saluer le dévouement quotidien au service des patients.

Le CHU de La Réunion doit aujourd’hui poursuivre sa modernisation et le développement de son offre de soins. Pour cela, il doit démontrer sa capacité à rétablir, dans le cadre d’un plan pluriannuel, un équilibre économique durable. C’est dans ce but qu’il présentera ses propositions le 31 janvier 2018 à Paris en Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins (COPERMO), après la concertation d’une part de la communauté médicale et de ses représentants élus en Commission Médicale d’Etablissement (CME), et d’autre part des organisations syndicales légitimement représentées au Comité Technique d’Etablissement. Cette concertation, déjà engagée, se poursuivra jusqu’à la réunion du COPERMO et après cette date.

Dans ce contexte, les attaques répétées et injustifiées contre le CHU et l’intégrité de ses dirigeants sont susceptibles d’affaiblir la position de l’établissement. Il n’y aura pas de nouveau report de cette réunion du COPERMO, qui constitue un rendez -vous crucial pour confirmer et renforcer le soutien de l’Etat dans l’accompagnement financier dont l’établissement a aujourd’hui indiscutablement besoin.

Appeler à la mise sous tutelle de l’établissement, comme l’a fait de façon irresponsable Mme Catherine Gaud, se traduirait par la suspension de la direction et des instances de l’établissement, et leur remplacement par des administrateurs provisoires. Cette mise sous tutelle souhaitée par Mme Gaud serait accompagnée inévitablement par des efforts en termes de restructuration et de suppression de postes beaucoup plus importants que ce qui est aujourd’hui envisagé. Le risque serait réel que le CHU ne maîtrise plus ni l’élaboration ni la conduite de sa politique d’investissements, de sa politique sociale, ou encore de son projet d’établissement, et perde en conséquence la maîtrise de son destin.

Au total, nous tenons à réaffirmer que la violence des accusations et des attaques contre notre établissement et sa gouvernance n’infléchira pas notre détermination à servir le CHU de La Réunion et à défendre ses intérêts, au plan local comme à l’échelle nationale.

Nous poursuivrons collectivement l’effort engagé de modernisation et d’efficience et nous défendrons toujours la qualité et la sécurité des soins qui rassemblent plus que jamais autour de cette mission commune l’ensemble des professionnels du CHU de La Réunion.




1.Posté par klod le 16/12/2017 22:37

bon ben , le "directeur "et le "JPV" sont dans leur role de 'grand patron " et pas plus , hélas ....................... ................... NAN ? du nouveau gaston et tibére ?

vive le "dialogue social" et tant qu'on y est : LA REPUBLIQUE , ben ; ha , sacré jpv ek son "direcqueteur "

"chacun sa route , chacun son chemin ................. passe le message à ton voisin" ?

2.Posté par cyroo le 16/12/2017 22:39

' Le risque serait réel que le CHU ne maîtrise plus ni l’élaboration ni la conduite de sa politique d’investissements, de sa politique sociale, ou encore de son projet d'établissement' Ah ouais? parce qu'avec tous ces millions de déficit ....il le maîtrisait déjà? quel foutage de gueule.... comment peut-on arriver à une telle situation sans qu'aucun des dirigeants n'ait tiré la sonnette d'alarme ? ......

3.Posté par L'Ardéchoise le 17/12/2017 01:23

Comme dans tous les établissements hospitaliers, la gestion ne peut être la bonne dans la mesure où l'utilisation des moyens alloués est détournée au profit de "profiteurs et profiteuses" en tous genres qui utilisent des produits, du matériel, dans un but "familial" et "de copinage" et que ce n'est pas là que l'on cherche le problème...
Ce sont des centaines, voire des milliers d'euros, qui sont détournés de leur utilisation normale pour se retrouver dans des circuits familiaux et amicaux !
Ce n'est pas nouveau, ce n'est pas réunionnais, cela m'a toujours fait braire !

J'ai travaillé dans un service où le budget explosait à cause du rachat de petites cuillères, de couvertures !!! et d'autres choses tout aussi "basiques".

Et j'ai vu à St Paul les mêmes choses qu'en métropole...

4.Posté par eric le 17/12/2017 10:06

De toute façon les rapports sur les causes du déficit existent et sont consultables publiquement non ?

5.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 17/12/2017 11:09

*À Post.3 - L'Ardéchoise:

*Merci pour les pieds dans le plat !

*Je porte témoignage: lors de mes deux jours au CHU, en octobre 2015.

*Service de 30 lits: 6 petites cuillères disponibles...

*On mange la compote (couchée...) avec une cuillère... à soupe !

6.Posté par Fred le 17/12/2017 12:07 (depuis mobile)

et encore, il évoque pas les repas de service au Palm, la soirée de gala annuelle en grande pompe dans les plus grands salons de l’ile ou des congrès médicaux au Japon... que des exemples de parfaite maîtrise des dépenses de NOTRE ARGENT.

7.Posté par polo974 le 21/12/2017 11:40

3.Posté par L'Ardéchoise le 17/12/2017 01:23
""" ...
Ce n'est pas nouveau, ce n'est pas réunionnais, cela m'a toujours fait braire !
... """

Serait-ce donc ça, ta vraie nature ? ? ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes