MENU ZINFOS
Patrimoine

Le Barachois de Saint-Denis


Au XVIIIe siècle, situé à l’embouchure de la rivière entre le Cap Bernard et la pointe des Jardins, le Barachois abrite des petites embarcations et permet de débarquer les marchandises et les passagers avec un risque minimum.

Par Sabine Thirel - Publié le Samedi 11 Avril 2009 à 08:06 | Lu 2545 fois

Piles du Pont qui enjambait l'entrée du Barachois
Piles du Pont qui enjambait l'entrée du Barachois
Dès sa nomination comme commandant de Bourbon, en  1665, Etienne Regnault pense installer la capitale de l’île à Saint-Denis dont la baie lui semble plus propice aux mouillages et à l’accostage. Du temps de la marine à voile, les navires portés par les vents arrivent du cap de Bonne Espérance par le sud, contournent l’archipel passent devant Saint-Denis et jetent l’ancre à Saint-Paul. En 1767, l’île compte une soixantaine de colons installés entre Sainte-Suzanne et Saint-Paul ! La côte nord-est est plus arrosée et plus adaptée aux plantations et au développement agricole de l’île.

Vue Est du bassin. Bureaux de l'Artillerie(RFO) (à gauche)
Vue Est du bassin. Bureaux de l'Artillerie(RFO) (à gauche)
S’étendant du Palais du Gouvernement à la Pointe des Jardins, la baie abritée de Saint-Denis présente cependant quelques inconvénients. La Grande Montagne sépare Saint-Denis de Saint-Paul. Des courants contraires alimentés par des vents d’est réguliers créent une barre de mer agitée qui en rend l’accostage dangereux.
Malgré ces obstacles, Labourdonnais (Gouverneur de 1699-1753) ordonne la construction d’un barachois. En 1738, face au palais du gouvernement, une jetée  lancée vers le nord  protège un bassin qui s’allonge vers l’est.

Barachois, Mât duPavillon et Cap Bernard
Barachois, Mât duPavillon et Cap Bernard
Ce petit port accueille les pêcheurs et les marchands de poissons qui viennent à leur rencontre à chaque retour de pêche. Les passagers et le bétail y sont débarqués avec plus de facilité qu’en pleine mer où ils risquaient la noyade. Mais le violent cyclone de 1760, le remplit de galets et le détruit presque totalement.  Les décennies se succèdent, le front de mer de Saint-Denis, ville maritime par excellence, se couvre de bâtiments administratifs, de magasins, d’entrepôts et de bâtiments militaires.

G.Gérard-Si Saint-Denis m'était conté
G.Gérard-Si Saint-Denis m'était conté
Lorsque le Gouverneur Milius arrive en 1818, il engage de nombreux travaux dans l’île et fait construire à nouveau un barachois selon les plans de Labourdonnais. En effet, aucun port n’existe encore à Bourbon même si la  presque totalité des échanges entre les endroits escarpées se font par voie maritime. Le batelage permet par le biais de larges chaloupes, le transport commercial et de personnes entre les différentes régions. Comme son prédécesseur, de 1819 à 1821, il fait construire une jetée pour l’embarquement et le débarquement des marchandises. 

Même vue image précédente un siècle plus tard
Même vue image précédente un siècle plus tard
Face à la Pointe des jardins une autre jetée s’avance dans la mer pour abriter la plage des intempéries favorisées par l’exposition au nord-est.  Mais encore une fois à peine terminé, le cyclone de 1829 survient. Il pousse la jetée vers le rivage et forme un bassin qui après quelques adaptations, est mis en service. L’entrée  se situe vers l’ouest mais elle se trouve trop à proximité de l’embouchure de la Rivière Saint-Denis. A chaque gros temps, le Barachois est partiellement comblé par les galets et le sable entrainés par les crues, sans compter les apports dus à la houle. Les travaux pour désensabler et dégager sont ardus et incessants.
 

Le Barachois de Saint-Denis
De ce fait, l’utilisation de ce  bassin se limite aux canots, aux chaloupes et autres bateaux à fonds plats où les passagers et les petites marchandises transitent aisément. Les travaux d’entretien deviennent pénibles et onéreux, ils sont finalement abandonnés au XXe siècle.
Aujourd’hui le site du Barachois est abrité par de larges parasols de branches d'arbres. Depuis des générations les promeneurs et les amoureux en ont fait le lieu incontournable de rencontre et de balades romantiques, cela pas uniquement au coucher de soleil.




1.Posté par Logique le 11/04/2009 08:48

J'adore ces petits sujets qui permettent de mieux connaître ces endroits dont on ne savait presque rien avant de les lire

Je suis moins ignorant ce matin

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/04/2009 11:50

y a des bouquins très bien dans les bonnes librairies et peut être dans certaines médiathèques, sur le patrimoine de la Réunion, sur l'histoire de nos 24 communes...

3.Posté par Zora le 11/04/2009 13:43

Oui, mais sur zinfos c'est gratuit !!! réponse à NLP

4.Posté par Aurélie le 11/04/2009 17:53

Je trouve trés bien les petits articles sur le patrimoine de la Réunion. Lire cette rubrique le samedi matin avec un bon café, c'est l'un de mes plaisir du week end. Je n'ai pas le temps de lire et de me renseigner sur mon patrimoine. alors merci d'enrichir ma culture personnel. à samedi prochain.

5.Posté par De Kerneguez le 11/04/2009 21:24

Moins ignorant ce soir, trés intéressant, trés bien écrit, clair, net, concis... Notre patrimoine est assez méconnu il me faudra attendre la retraite pour le découvrir et ces articles du samedi m permettent de patienter....

J'ai une question, Le centre penitentiaire de Juliette Dodu a t'il toujours été une prison ou a t'il été construit pour autre chose ?

Encore merci à Sabine Thirel ca change des élucubrations de certain au pseudo évocateur tel trouillo ou autre

6.Posté par Sabine THIREL le 11/04/2009 23:58

5. Posté par De Kerneguez
La prison situé dans la rue J. Dodu a été construite à la fin du XVIIIe siècle dans le but unique d'incarcération de condamnés.
Je parlerai des bâtiments historiques quand j'aurai fait le tour de la rubrique "patrimoine maritime" de l'île.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes