MENU ZINFOS
Economie

Le BTP contraint à l'arrêt de son activité


Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 19 Mars 2020 à 12:06 | Lu 4220 fois

Le BTP contraint à l'arrêt de son activité
Le BTP, qui emploie 18 000 personnes à La Réunion, pose déjà un genou par terre. Dans un communiqué, la Fédération réunionnaise du bâtiment et des travaux public (FRBTP) annonce dès ce jeudi l'arrêt de son activité "hormis ceux relevant de la sécurité des personnes qui poursuivent leur travail dans l'intérêt général". Une mesure prise pour ne pas exposer les salariés du secteur. "Dans cette période dramatique, les entreprises du BTP et leurs salariés doivent être soutenues par l’État et par ses maîtres d'ouvrage publics et privés":
 
Pour lutter activement contre la propagation de la pandémie de Coronavirus, le Préfet de La Réunion a appelé les Réunionnais à rester chez eux : "il faut rester chez soi". Les mesures de confinement obligatoires qu'il a édictées le 17 mars 2020 contraignent tous les Réunionnais à ne se déplacer qu'en cas de "nécessité impérieuse". Ainsi, seuls les travailleurs pour lesquels "le télétravail n'est pas possible" et qui ont une "activité essentielle à la vie de la Nation" sont autorisés à se déplacer.

Si notre activité de construction de Bâtiments et de Travaux Publics est fondamentale, elle n'est pas considérée comme essentielle à la vie de la Nation, à l'exclusion de travaux relevant de la sécurité des personnes ou de périls imminents.

Nos travaux en équipe et itinérants rendent difficile, voire impossible, la mise en oeuvre stricte des gestes barrières recommandés sur nos chantiers : respect d'une distance minimale de 1 m entre deux travailleurs, se laver les mains très régulièrement avec de l'eau et du savon. En l'absence de masques et de gels hydroalcooliques, les mesures de protection ne peuvent pas être complètement assurées pour nos salariés. Notre responsabilité est de ne pas les exposer.

Nos fournisseurs principaux, notamment de matériaux, ont fermé leurs centrales et sont en difficulté pour approvisionner nos chantiers. Nos salariés sont, comme tous les Réunionnais, soumis aux problématiques de gardes d'enfants, d'assistance à des personnes vulnérables et sont parfois mis en quarantaine.

Cette situation totalement imprévisible, liée à la crise sanitaire extrême que nous vivons, nous oblige à la fermeture de tous nos chantiers depuis le 17 mars 2020, hormis ceux relevant de la sécurité des personnes qui poursuivent leur travail dans l'intérêt général. Car face à cette situation inédite, notre seule capacité d'actions est de tout mettre en oeuvre pour freiner la propagation du coronavirus.

La santé et la sécurité de nos collaborateurs et plus largement des Réunionnaises et Réunionnais est une priorité absolue.

Cette pandémie aura de très lourdes conséquences sur nos salariés, leurs familles et nos entreprises. Dans cette période dramatique, les entreprises du BTP et leurs salariés doivent être soutenues par l’État et par ses maîtres d'ouvrage publics et privés.

La filière du BTP emploie 18 000 salariés à La Réunion. Il est de notre responsabilité collective de limiter au maximum les risques de propagation du coronavirus et de trouver avec la Préfecture, les autorités sanitaires, les Maitres d'ouvrages et les acteurs économiques du Territoire des solutions pour protéger la santé des salariés et permettre la reprise au plus tôt de notre activité dans de bonnes conditions de sécurité.




1.Posté par Momo le 19/03/2020 14:04

C’est bien car Covid-19 pourrait se cacher dans le béton et se réveiller un jour lorsqu’on démolira les bâtiments pour infecter les gens ! On a déjà réveillé des microbes endormis dans le permafrost durant des siècles …

2.Posté par Prend demoune pour couillon le 19/03/2020 11:41

Pourquoi Arrêter le BTP quand les magasins de bricolage sont autoriser à ouvrir ? Quel confinement parle t’on ?

3.Posté par Jules le 19/03/2020 14:55

"seuls les travailleurs pour lesquels "le télétravail n'est pas possible" et qui ont une "activité essentielle à la vie de la Nation" sont autorisés à se déplacer."

Trop forts! Les mecs inventent leurs propres règles! Personne n'a dit que seules les activités professionnelles essentielles à la nation sont autorisées...
On met la pression pour bénéficier des largesses publiques sans fondement?

4.Posté par victoirine le 21/03/2020 16:03

en plus du risque de contamination par le virus, le taux de sinistralité professionnelle de l'artisanat du bâtiment est supérieur à la moyenne, avec des accidents graves et parfois mortels plus fréquents, ce qui nécessiterait une hospitalisation et encombrerait des hôpitaux déjà saturés : " La prévention des risques professionnels des artisans du bâtiment " : http://officiel-prevention.com/formation/securite-btp/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=94&dossid=530

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes