MENU ZINFOS
National

Le 7 janvier 2015, la France bascule dans l'horreur


- Publié le Jeudi 7 Janvier 2016 à 16:46 | Lu 679 fois

Capture d'écran i>Télé
Capture d'écran i>Télé
Il y a tout juste un an, Paris a connu une des plus sanglantes attaques terroristes de son histoire, avant novembre 2015... . Vers 11h20 heure locale ce jour-là, deux hommes vêtus de noir, cagoulés et armés, Saïd et Chérif Kouachi, font irruption dans les locaux de Charlie Hebdo. Ils y assassinent onze personnes, dont huit membres de la rédaction du célèbre journal satirique.

Une traque de 48 heures va alors débuter pour retrouver les deux frères, qui seront tués dans un assaut donné par le GIGN, vendredi 9 janvier aux alentours de 17 heures, devant l'imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) où ils s'étaient retranchés.

 






1.Posté par Eno2016 le 07/01/2016 19:42

Mauvais souvenir pour la France , ce fameux 7 janvier !

Un massacre de journalistes !

2.Posté par kld le 07/01/2016 20:34

quand je lis que le daniel Gonthier ( élu endémique..........ha, ha ) condamne la une de Charlie (dans un journal quotidien local).... je me dis que je préfère lire Jean Daniel ( pour ceux qui ne connaissent pas ..........internet a fait beaucoup de progrès ) que le Gonthier ............. on ne se refait pas ......et pourtant je ne suis pas un bolchévique le couteau entre les dents ( chacun se souviendra de ses vieilles "caricatures" ////////////), ni un dangereux " troskystes".........mais bon la droite ( meme niveau CM2 ds les " à priori) restera "conservatrice" ds l'imaginaire" .rien de nouveau pour les tenants de "l'ancien monde "............Vive la République, Vive Charlie !

3.Posté par Bayoune le 08/01/2016 07:33

Olala, mi koné pi kosa pansé kan mi tonb dosi in in vidéo konmsa. Kisa i parle de complot, petèt bink wi, petèt bink non, kisa i koné!!!
https://www.youtube.com/watch?v=muWrGnOcI_o

4.Posté par Boulgoum le 09/01/2016 00:23

L’EI a exécuté la journaliste kurde syrienne Ruqia Hassan

Le Monde | 07.01.2016 à 12h40 • Mis à jour le 07.01.2016 à 14h16
« Là, je suis à Rakka. J’ai reçu des menaces de mort. Daech va sans doute m’arrêter (…) et me décapiter. Mais je garderai ma dignité : il vaut mieux mourir que s’humilier. » Ce sont les derniers mots de la journaliste Ruqia Hassan. Portée disparu depuis juillet de Rakka, la journaliste a été exécutée par l’organisation Etat islamique (EI).

Plusieurs activistes syriens ont confirmé en début de semaine sa mort. Selon des médias de l’opposition syrienne en langue arabe, sa famille aurait été informée en fin de semaine dernière de son exécution pour « espionnage ».

Sous le pseudonyme de « Nissan Ibrahim », Ruqia Hassan racontait sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook le quotidien des habitants dans les territoires syriens occupés par l’EI ainsi que les bombardements effectués sur Rakka. Fervente partisane de la révolution syrienne contre Bachar Al-Assad, elle dénonçait sans relâche les exactions de l’organisation extrémiste qui a imposé sa loi à Rakka en 2014.

5.Posté par le taz le 09/01/2016 05:57

et la, france est en état d'urgence depuis fin 2015.

beau, très beau résultat d'une certaine conception NAIVE d'un vivre ensemble en multi-communauté religieuse....

clap clap....clap clap....clap clap....clap clap....clap clap....clap clap....

pendant ce temps, le gros con essaye de se faire ré-élire en 2017.

notre sécurité, il s'en fout.
les commémorations, ça rapporte des points dans les sondages.... pour 1 mois !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes