MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le 25 novembre 2014 dîtes non aux violences faites aux femmes


- Publié le Lundi 24 Novembre 2014 à 10:02 | Lu 724 fois

Chaque année, des organisations et associations de lutte contre les violences s'organisent et s'unissent autour de la journée d'action pour l’élimination de la violence envers les femmes et cette année encore les chiffres parlent d'eux-mêmes : 

•    plus de 216 000 femmes victimes de violences commises par leur partenaire, 
•    86 000 femmes victimes de viol ou de tentative de viol, 
•    contre seulement 10% de plainte. 

Nous savons tous que ces violences inacceptables se  présentent sous diverses formes :

•    physique, psychologique, verbale, économique, même sexuelle

et qu'elles ont malheureusement de très lourdes conséquences notamment sanitaires, économiques et sociales.  Qu'il est consternant  de voir que nous en sommes encore à nous mobiliser afin que cette violence faite aux femmes soit éliminée !

Se battre pour l’émancipation de toutes les femmes et de ces violences ne doivent plus être ni une fatalité ni un tabou. Réfléchissons collectivement à la signification  de cette lutte menée et à celles qui restent à faire pour une réelle reconnaissance des droits des femmes car ces violences sont l’expression la plus grave des inégalités entre les femmes et les hommes. 

Un numéro anonyme, métropole et DOM ( gratuit depuis un fixe et un portable ), disponible sept jours sur sept, est à votre disposition : 

•    le 3919 « Violences Femmes info », 

et que plusieurs mesures de la loi du 24 mars 2014 ( loi  pour l'accès au logement et un urbanisme rénové ) permettent dorénavant de prendre en compte les besoins des victimes, à savoir :

•    La demande de logement social est désormais prise en compte dès lors que le juge aux affaires familiales est saisi.
•    L’existence d’un bail au nom du couple ne fait plus obstacle à l’attribution d’un logement social à l’un des deux conjoints. 
•    L’ancienneté de la demande de logement social est conservée même si cette demande a été antérieurement présentée par les deux membres du couple. 
•    Et enfin, les organismes de logement social sont désormais habilités à louer à titre subsidiaire des logements en vue de fournir des places d’hébergement d’urgence ou d’hébergement relais.

Je termine ce courrier en vous invitant à la marche lumineuse  organisée par le CEVIF ce mardi 25 novembre de la Place Ramgoolam à la stèle du Jardin de l'Etat de 19H00 à 20H00 en mémoire de toutes nos sœurs qui sont partis trop tôt. 

Sophia FERRERE




1.Posté par noe le 24/11/2014 13:39

Il faut savoir rendre coup pour coup !

Qu'on équipe les femmes battues de tazers bien chargés ! Les décharges de courant mettent le mec au courant !

2.Posté par LE CANARD DECHAÎNE le 24/11/2014 14:00

Oui cela peut se faire Noé, mais quand tu as un petit bout de femme face à un colosse, de plus brute... Elle risque de devenir la cible du tazer... Je dirais mieux, leur couper les mains comme on le faisait, il y a quelques siècles de cela, à ceux qui volaient ne serait-ce qu'une miche de pain ( de plus ils étaient excusables, car la plupart du temps c'était la faim qui les poussait à agir de la sorte ). A la première raclée à sa compagne, une main en moins, on verra bien s'il veut perdre la deuxième...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes