Société

Le 20 Désamb' sur le Barachois en images

Mardi 20 Décembre 2016 - 15:50

Photos signées Pierre Marchal, AnakaoPress.







Lu 5088 fois



1.Posté par Question bete le 21/12/2016 06:27 (depuis mobile)

La commémoration de la fête kaf n'est elle pas surexploitée? L'histoire de la Réunion ne se résumerait elle qu'à cela? Chinois zarab malbar et yab...quels jours leur dédier?

2.Posté par Super le 21/12/2016 09:14 (depuis mobile)

C sa les images du 20 decembre!!!!! Deux trois politique en train de faire l hypocrite avec un chanteur et une danseuse tres représentative de la culture réunionnaise... SUPER

3.Posté par hervet le 21/12/2016 10:14

Un peu d'histoire, ça peut pas faire de mal!!
Qui êtes vous Sarda Garriga?Où êtes vous, Sarda Garriga?

20 decembre 1848 Brillamment élu Premier président de la Seconde République , Louis Napoléon Bonaparte, neveu du premier Napoléon , prêtait serment et jurait " en présence de Dieu et du peuple français représenté par l'Assemblée Nationale de rester fidèle à la République démocratique,une et indivisible et de remplir tous les devoirs que lui impose la Constitution".
Les promesses n'engagent apparemment que ceux qui y croient.

La République,la Première, avait aboli l'esclavage en 1792 . Napoléon, le 1er, l'avait restauré, le président élu en 1848 ne put réitérer le geste du tonton, mais étrangla la République presque deux ans après ce serment, avec le soutien des cléricaux qui, affolés par la montée des républicains exploitèrent les opportunes apparitions de La Salette en 1846-malgré le curé d'ARS qui avait décelé l'imposture (1) -, apparitions renouvelées à Lourdes dans la décennie suivante.

Le 20 décembre 1860 , la Caroline du Sud se désunissait des USA suivie bientôt par d'autres états sudistes opposés à la politique abolitionniste du nouveau President Abraham Lincoln .

Sarda Garriga eut plus que chance que lui et qui réussit à faire accepter, sans guerre civile locale, le decret de la République apporté en octobre 1848 publié quelques mois auparavant, au printemps métropolitain quelques jours après la proclamation de la République, la deuxième du nom, qui , comme la rose, n' "a vécu ce que vivent les roses, l'espace d'un matin"

C'est sans doute pour cela qu'il est oublié , ce que déplore David Huet, président de l'Association des "amis de Sarda Garriga" réuni ce 20 décembre 2016 sur la modeste stèle qui lui est dédiée au Barrachois quasi désert en ce matin du jour de la Liberté qu'il avait apportée
La tombe de Sarda Garriga en Normandie recevra t'elle,comme la stèle du Barrachois, un bouquet de roses à la vie fugitive alors que la belle formule apparemment oubliée hier, "La Réunion reconnaissante" ,s'inscrit dans la durée sur sa pierre tombale ? J'en doute!!!
Merci à ceux qui n'oublient pas Sarda Garraiga en ce jour férié du 20 décembre et au delà!

Salut et fraternité

(1)La Salette et Mademoiselle de la Merliere

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter