MENU ZINFOS
Faits-divers

Laurent, laissé pour mort dans une mare de sang sur la route de Saint-Philippe


​Acharnement. C’est le mot qui vient comme une évidence à la bouche de la soeur de Laurent. Le Saint-Philippois a été roué de coups au niveau de la tête le 11 mars dans des circonstances qui restent à éclaircir.

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 25 Mars 2022 à 11:19

Laurent, 39 ans, ne reconnaît plus ses proches et ne comprend pas qu'il est sur un lit d'hôpital
Laurent, 39 ans, ne reconnaît plus ses proches et ne comprend pas qu'il est sur un lit d'hôpital
C’est sur son lit d’hôpital que Laurent lutte actuellement pour se rétablir. Voilà deux semaines exactement qu’il est soigné au service neurologie du CHU de Saint-Pierre. 

Vendredi 11 mars vers 22 heures, il est retrouvé sur la chaussée de la route nationale de Saint-Philippe, à côté de sa voiture et dans une mare de sang. Dans un état comateux, il est transféré aux urgences. 

"Quand on le regarde, on a l’impression que ça va mais il est ailleurs. Il ne reconnaît personne. Il a l’habitude de m’appeler par un petit surnom", raconte Danielle, sa soeur, mais Laurent a perdu la mémoire. Agé de 39 ans, le Saint-Philippois est père de deux filles.

"Pendant une semaine, on a vécu l’angoisse, il était entre la vie et la mort, il bougeait mais sans plus. Les médecins nous avaient dit que son pronostic vital était engagé", revit-elle ces moments d’incertitude. 

Laurent a été roué de coups. Il souffre de multiples fractures crâniennes et a eu une hémorragie interne. Il était inconscient, il respirait tout seul mail il ne reprenait pas connaissance. Puis il s'est réveillé mais son état était loin d’être rassurant. 

"Mon frère n'a aucune blessure sur le reste du corps"

"Il est perdu dans l’espace… quand on lui demande s’il nous reconnaît, il est incapable de dire qui nous sommes. Il dit qu’il est en formation alors qu’il voit bien qu’il est dans une salle d’hôpital avec tous les appareils branchés", résume-t-elle la situation. "Je pense qu’il doit reconnaître les visages mais n’arrive pas à mettre les bons mots".

De ce que sa famille sait, Laurent a été agressé après un accrochage survenu sur la route. "On l'a retrouvé par terre baignant dans son sang, à 22H, sur la route nationale de Saint-Philippe." 

Les gendarmes ont auditionné un individu qui a été relâché depuis. "Il était ivre de ce que l’on sait. Il avait une voiture noire au moment de l’altercation et il aurait ensuite pris une autre voiture de couleur blanche. Pourquoi a-t-il fait ça s’il n’avait rien à se reprocher ? Pourquoi s'est-il acharné en frappant à la tête ? Mon frère n'a aucune blessure sur le reste du corps. On s'est acharné sur sa tête. Est-ce que quelqu'un qui est ivre peut autant cibler cette partie du corps ?" questionne la soeur de la victime. La version de son frère est évidemment un élément clé mais si celui-ci venait à ne plus retrouver la mémoire, la famille compte énormément sur la collaboration de toute personne qui aurait été témoin de la scène ou même en possession d’informations.




1.Posté par Lulu le 25/03/2022 14:28

Saint Joseph encore...

2.Posté par riverstar974 le 25/03/2022 14:41

il est libre l'autre??? Bravo aux gendrames. On risque plus à ne pas porter le masque

3.Posté par 1shomer le 26/03/2022 02:10

Si les gendarmes étaient filmés ils feront leurs travail

4.Posté par Mokka le 26/03/2022 10:15

Lulu ou gagne pas lire la dit à ou st Philippe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes