Société

Larg pas lékol: Une semaine pour lutter contre le décrochage scolaire

Samedi 2 Décembre 2017 - 14:35

Larg pas lékol: Une semaine pour lutter contre le décrochage scolaire
La 3ème édition de "La Semaine de la persévérance scolaire" aura lieu cette semaine, de lundi à samedi. Avec son slogan "Larg pas lékol", la manifestation s’inscrit dans le plan "Vaincre le décrochage scolaire" et intègre les journées académiques de l’innovation.

Un événement qui vise à "mobiliser et activer la communauté éducative autour des jeunes et de leur réussite". L’occasion de mettre en lumière les actions menées par les équipes éducatives, de sensibiliser à l’importance d’échanger sur les pratiques professionnelles et de faire connaître les dispositifs novateurs mis en place par certains établissements. 

25.000 "décrocheurs" de moins de 25 ans

Des animations seront proposées pendant toute la semaine. Elles se déroulent sur trois niveaux. Dans chaque collège et lycée, au moins une action sera mise en place à destination des élèves, des personnels et des familles. Dans chacun des quatre réseaux FOQUALE, les établissements scolaires accueilleront, à tour de rôles, des équipes des écoles, collèges et lycées de son réseau, qui viendront présenter les actions et dispositifs mis en place pour prévenir ou remédier au décrochage scolaire.

Au niveau académique, un séminaire se tiendra sur le thème des neurosciences, les apprentissages et l’accompagnement à la persévérance scolaire, destiné aux personnels d’encadrement le matin et ouvert à tous l'après-midi. 

À La Réunion, le décrochage scolaire concerne 3378 jeunes dont 576 possèdent a minima un diplôme de niveau V, soit 2823 jeunes pour 2017 (source : RIO nov 2017). Un chiffre en baisse car ils étaient 5 885 en 2012. Le nombre de décrocheurs de moins de 25 ans peut être estimé à 25 000.
N.P
Lu 2661 fois



1.Posté par cmoin le 02/12/2017 15:00

Bein déjà appelé ca "Ne lâche pas l'école" serait un bon début.

2.Posté par le renyoné le 02/12/2017 15:25

" larg pas lékol"
le kozemen kreol lé un zafer important

Les choses évolues positivement sur notre ile.

J'en veux pour preuve ce phénomène nouveau qui fait que les zorey débarquant dans notre pays se mettent de plus en plus souvent à parler notre langue.
Cette évolution notable dans le comportant du zorey prouve la supériorité de la langue kreol sur la langue zorey dans notre pays.

Il est loin le temps ou la France voulait nous empêcher de parler notre langue. zordi den nout péi, mém bone zorey li koz le kreol rényoné.
nout kiltir renyonez lé en ler.

3.Posté par cmoin le 02/12/2017 16:58

A post 2 Vos racontez n'importe quoi.

4.Posté par mi dit sake mipense le 02/12/2017 17:03

si les parents ne suivent pas leurs enfants, tout ça c'est de la poudre aux yeux! certains parents au lieu de s'acheter les paraboles et regarder les feuilletons à la con qui sont diffusés, ils devraient s'intéresser à la scolarité de leurs rejetons qui préfèrent faire le cagniard devant les établissements scolaires!

5.Posté par SPARTACUS974 le 02/12/2017 20:08

Rien de plus facile:suppression des allocations familiales et des bourses dès que l'absentéisme ne repose sur aucun motif valable.

6.Posté par Marie le 03/12/2017 08:07

pauvre post 2, arrête de rêver, déjà le créole n'est pas une langue mais un PATOIS, ensuite on a pas rendu service à ces pauvres jeunes avec l'écriture en créole, et surtout faut se rappeler une chose nous sommes un département FRANCAIS et donc nous devons maîtriser cette LANGUE, hors beaucoup de jeunes n'arrivent plus à parler en français et se trouve en situation d' handicap devant quelqu'un qui s'exprime en français et delà même se sent en infériorité d'où son complexe....!.et tout cela grace à quelques illuminés qui ont développé sous des faux prétextes le PATOIS créole!
juste une question à certains ils vont faire quoi ces jeunes demain eux qui ne s'expriment qu'en créole????? ils vont travailler où???? et celui qui voudra aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte il fera comment pour s'en sortir, pour se faire comprendre et surtout pour E V O L U E R......? tous ceux qui se sont engouffrés dans ce piège je leur souhaite bonne chance pour l'avenir qui déjà ne sera pas facile ......, et tout cela par la faute de quelques abrutis qui en mesurent pas les conséquences et qui sont responsables de l’échec scolaire de ces jeunes surtout avec vos conneries de recherche d'identité et autres délires !

7.Posté par Marie le 03/12/2017 08:09

post 2 demande votre indépendance (...) au lieu de nous sortir des âneries! et surtout faudra pas demander l'assistanat au pays "z'oreil".....!

8.Posté par ? le 03/12/2017 10:02

Qu'en est-il du décrochage des enseignants?
Ceux qui ne font que acte de présence, sans réelle intention d'accompagnement ni pédagogie?

9.Posté par Rose le 03/12/2017 10:08 (depuis mobile)

A Marie...dans ma classe sachez que les meilleurs élèves sont toujours des petits créoles qui maîtrisent aussi bien le français que le créole...ce ne sont pas les petits métropolitains qui maîtrisent le mieux la langue française...

10.Posté par AGENT MULDER le 03/12/2017 10:42

sa sert a quoi les diplomes pour etre au chomage,
le gouvernement nous a foutu dans la merde,
ouvre zote zié reunionnais

11.Posté par le renyoné le 03/12/2017 11:12

@ 6 "juste une question à certains ils vont faire quoi ces jeunes demain eux qui ne s'expriment qu'en créole????? ils vont travailler où????"

Blabla lol. TAUX de CHOMAGE EN 2017 chez les jeunes = 60 % :). Votre argument est ridicule vu que notre économie n'est pas developper volontairement par la France afin de maintenir le kreol et la rényon sous domination de l'hexagone.

@ 7 " surtout faudra pas demander l'assistanat au pays "z'oreil".....!"

MDR. C 'est la France qui a crée la société d'assistanat à la rényon. Doit on rappeler que la France même une politique d'assistanat afin de mieux contrôler notre territoire. Et que de manière général la France est un pays qui aime l'assistanat afin de mieux contrôler son peuple et ses citoyens.

Nombre de beneficiaire de la CAF en France en 2016 = 12,5 millions de français= France pays d'assisté.
Nombre d'allocataire de la CAF à La Réunion= 250 000 personnes.
(en réalité nous ne coutons quasiment rien à la France en terme d'assistanat).

Que la France nous dise combien elle touche chaque années grâce aux eaux territoriales réunionnaise et aux taxations maritimes sur la deuxième plus grande route commerciale maritime au monde???
Que la France nous disent combien lui rapporte la rényon. chaque année et combien elle lui coute?

Vous pensez vraiment que la France est présente sur le territoire de la renyon par pure bonté d'âme.

12.Posté par Totoch le 03/12/2017 12:09

Je trouve qu'à la réunion on a pas inclut cette culture de la gagne a nos enfants . On les envoie a l'école sans que pour autant eux mêmes savent pourquoi on doit y aller.
Ces mêmes enfants qui plus tard devront être l'avenir de notre belle île.

Quand je vois certains parents qui envoient de force leur enfants à l'école et qui délaisse leur éducation pour leur montré a quoi ça sert de faire des études je me dit qu'il y a forcément un problème quelque part.

J'ai toujours été à la réunion je suis originaire d'ici, mais la plupart des jeunes que j'ai pu croiser ne sont pas très motivé à l'idée de quitter l'île et de partir découvrir le reste du monde. Ils sont là et préfèrent rester sur ce petit cailloux perdu au beau milieu de l'océan indien. Il faut les instruire ces enfants, il faut leur montré que les études sont la clé de demain. Il ne faut pas les montrer le côté inutile des études soit disant parce qu'au final il seront au chômage. NON ! Loin de là. Et puis pour ceux qui se prétendent être au chômage, pour moi ce n'est qu'une excuse pour ne pas se casser la tête a trouver du boulot et préfère continuer a garder l'assistanat de la France, ces mêmes chômeurs qui crient à l'encontre du pays dans lequel ils sont. Bref

Il faut que ces enfants voient l'opportunités qu'ils ont d'aller à l'école car ce n'est pas une CHANCE qu'on peut tous avoir dans ce monde, pire encore, il y en a qui seraient prêt a faire des milliers de kilomètres juste pour avoir accès a des études ! Mais ça il ne s'en rende pas compte.

Il faut que ces enfants sachent que si ils sont à l'école, c'est pour aller là ou leur parents n'ont pu partir MAIS SURTOUT pour qu'ils obtiennent la fierté de ceux qui ont cru en eux.

13.Posté par Grangaga le 03/12/2017 18:27

"Bein déjà appelé ca "Ne lâche pas l'école" serait un bon début".........

As'tèrr' si mi di a ou, ke cé a koz' bann.....proff' konm' ....ou mèm', Cmoin........
Ke noutt' bann' marmay', y.........largu' l'ékol'...........
Pars'ké, zot' lé là pou koué........
Trans'fèrr' d'in savwarr', èk' pédagozi ......souplé.........
Tou an konéssan, son p'ti mondd'......
Es'ke zot' la aprann' a konètt'.........
Lo kontèx', lo modd' de vi èk' toutt' lo difikil'té.....si nana.............

Solèy', plaz', zamal', 75% primm' la vi sèrr'...byié l'avyion.......
L'ansèn'man..........pi là èk' sa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Enn' ti mitacyion.....obligatwarr' toutt' lé 2/3 z'an, konm' dann' sèr'tènn'........brigadd'..............
Lé sifizan po aprann' so p'ti mondd' là.......po koué zot' la swazi métié là........
Et de koué y retournn' l'ansèn'man............

14.Posté par jean claude payet le 03/12/2017 20:56

oui post 2 le creole c'est meme une langue internationale.....quand zote sa va metropole zote y coze creole aussi non.....pauvre moliere vendre son cul pour une perfusion...

15.Posté par cmoin le 03/12/2017 21:34

A post 13 c'est illisible.
A post 10 Bravo,vous donnez le bon exmeple là.Pfff...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter