MENU ZINFOS

Lancement des travaux de création de la station de refoulement d’eau des Hauts de l’Ouest

Lundi 17 Août 2020

Les agriculteurs et éleveurs des Hauts de l’Ouest ne peuvent être que ravis de l’annonce faite ce vendredi matin par Cyrille Melchior, Président du Département, aux Colimaçons dans les hauts de Saint-Leu.
 
Les travaux pour la mise en place d’une chaine de refoulement d’eau ont été lancés ! Elle leur permettra d’avoir régulièrement de l’eau pour mener des projets de diversification, sécuriser l'alimentation en eau des élevages et sauvegarder les activités, principalement.
 
Accompagné des élus du Département, Serge Hoareau, Président de la SAPHIR et Vice-président chargé de l’agriculture, de Patrick Malet, Vice-président délégué à l’Eau, et en présence des maires des communes de Saint-Leu - Bruno Domen - et de Trois Bassins  -Daniel Pausé -, le Président du Département a posé la première pierre de cette opération très attendue.
 
« L’eau est une denrée essentielle au monde agricole. Il ne peut pas y avoir d’agriculture sans eau. Dans les Hauts de l’Ouest, des éleveurs, des maraîchers s’investissent quotidiennement et le manque d’eau est criant surtout en ces périodes de sécheresse de plus en plus importantes. C’est la raison pour laquelle le Département réalise ces travaux, financés également par l’Union Européenne, pour que l’eau arrive jusqu’à 1800 m d’altitude afin de donner aux professionnels du monde agricole, les mêmes chances qu’à ceux des autres régions de l’île. C’est une question d’équité. Nous voulons d’une Réunion qui produise des produits de qualité. Ce chantier qui démarre aujourd’hui était très attendu. C’est une grande satisfaction car il va permettre une diversification des productions, une sécurisation de l’alimentation en eau des élevages sans oublier une amélioration du système de Défense de la Forêt Contre les Incendies (DFCI) » déclare le Président Cyrille Melchior.   
 

Un projet qui s’inscrit dans un Plan global de gestion de l’Eau, près de quatre-vingt professionnels concernés

  Les éleveurs implantés dans les Hauts de l’Ouest (Saint-Paul, Trois Bassins et Saint Leu) sont tributaires, pour l’alimentation en eau de leurs cheptels, de la pluie et du remplissage des retenues collinaires, aucune ressource en eau pérenne n’étant disponible et mobilisable dans cette région. En réponse aux épisodes de sécheresse récurrents qu’ils ont traversés, une réflexion destinée à sécuriser l’alimentation en eau des retenues collinaires a été initiée. C’est ainsi que le projet de création de chaîne de refoulement d’eau brute depuis le réservoir RE6 du réseau d’irrigation du Littoral Ouest localisé aux Colimaçons, a été validé par le Département. Située à 755 mètres d’altitude, jusqu’à 1880 mètres d’altitude, cette opération répond aux attentes des agriculteurs, améliore le système de Défense de la Forêt Contre les Incendies (DFCI) dans la zone, répond aux besoins en eau de tout ou partie des usagers localisés sur le secteur de la tranche F du Projet ILO (660 à 800 m d’altitude) et aux besoins en eau brute des communes concernées.

« Ce chantier va faire du refoulement de l’eau depuis le réservoir des Colimaçons qui se situe à peu près à 660 m jusqu’à 1900 m. Cette première tranche concerne une quarantaine d’agriculteurs sur les territoires de Trois Bassins et de Saint-Leu entre 660 m et 800 m et enfin une quarantaine d’éleveurs. Depuis quelques années, il y a une forte attente sur ce territoire avec les problématiques de sécheresse, d’alimentation des élevages. L’arrivée de l’eau était inespérée. Les agriculteurs ont porté avec le Département ce projet et aujourd’hui nous sommes très fiers » précise Serge Hoareau.

Le programme technique prévoit la réalisation de 5 ouvrages de stockage, 5 stations de pompage y compris équipements ; 7500 ml de conduite de refoulement et 6 bornes de prise d’eau ; la réalisation du réseau de distribution au sein du périmètre irrigué alt.600-800 de l’antenne 6 d’irrigation du littoral Ouest (ILO) soit 7 600 ml de réseau, 20 bornes d’irrigation ; l’interconnexion  à la chaîne de refoulement des réseaux existants d’OLAT Bassin Bloc (env. 20 ml de réseau + 1 borne), de l’ARP Piton Rouge (1 425 ml de réseau), la création de réseau d’alimentation vers les communes de Trois-Bassins (2 500 ml de réseau), de Saint- Leu (1 500 ml de réseau + 2 bornes) pour des usages agricoles et de desserte en eau brute.
 
Le montant des travaux s’élève à plus de 12 M€. L’opération est cofinancée par l’Union Européenne et notamment le Fond Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) à un taux de 75%.
 

Pour rappel…


Chef de file de la gestion de l’eau et de la politique agricole, le Département est très sensible à la question du développement agricole. Il s’investit largement à travers la réalisation d’aménagements hydrauliques structurants destinés à satisfaire les différents besoins en eau du territoire pour les usages agricoles, industriels, domestiques, ou autres activités économiques (tourisme, loisirs).

En vue de satisfaire les besoins en eau des régions les plus sèches de l’île, marquées par un déficit chronique, les investissements se sont exprimés principalement par la réalisation des grands périmètres irrigués dans le Sud et l’Ouest de l’île dont les objectifs sont prioritairement, la mise en valeur par irrigation des terres agricoles de basse et moyenne altitude et en second plan, la fourniture d’eau brute aux communes pour les besoins domestiques et industriels.

En comblant le déficit en eau, l’irrigation permet la mise en valeur de nouvelles zones à vocation agricole et favorise l’augmentation des rendements dans les micro-régions déjà cultivées en régime pluvial et tributaires des aléas climatiques.
 
20 M€ par an sont investis par la Collectivité dans le domaine de la gestion de l’eau et de l’aménagement hydraulique.





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Septembre 2020 - 14:43 Soutien à la certification Agriculture Biologique

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes