Santé

Lancement d’une étude pour mieux évaluer l'autisme à La Réunion

Mardi 23 Octobre 2012 - 17:29

Une première à la Réunion ! Le Centre de Ressources Interrégional pour l'autisme lance une grande étude afin de mieux connaitre la situation des Réunionnais présentant des troubles liés à l'autisme, mais également d'en estimer leur nombre. Les résultats sont attendus au premier semestre 2013.


Lancement d’une étude pour mieux évaluer l'autisme à La Réunion
Le Centre de Ressources Interrégional pour l'Autisme (CRIA) lance la première étude dédiée à l'autisme et aux troubles envahissants du développement (TED) à La Réunion. Cette étude permettra de mieux connaître la situation des enfants, adolescents ou adultes présentant un des troubles concernés.

Si, selon les données de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), 30 personnes sur 10 000 sont atteintes de troubles envahissants du développement, et 9 sur 10.000 d’autisme à proprement parlé, aucune étude n’a été menée à la Réunion sur cette maladie mal connue, qu’est l’autisme.

L'autisme, qu'est-ce que c'est ? Dans les années 40, à très peu d'intervalle et indépendamment l'un de l'autre, deux psychiatres, Leo Kanner et Hans Asperger, décrivent des cas d’enfants présentant des troubles du comportement, des difficultés d’apprentissage dans le domaine de la communication et des relations sociales.

Chacun va utiliser, sans se connaître, le même terme pour ces troubles : autisme. L'un verra son nom associé à la forme la plus sévère de la maladie (autisme infantile de Kanner), l'autre à un syndrome dont la caractéristique majeure est que les limitations handicapantes, sociales notamment, sont souvent associées à une singularité qui peut s'avérer être une compétence exceptionnelle. C'était le cas d'un de ses patients qu'il continuera de suivre adulte et devenu professeur d'astronomie.

Le Projet de Santé 2012/2016 de l’ARS OI a retenu l’autisme comme une priorité à la Réunion

Financée par l’Agence de Santé Océan Indien (ARS OI), l’objectif de cette enquête est de recueillir les informations permettant d’améliorer la prise en charge et d'apporter les réponses adaptées au public concerné par ces troubles du développement.

Les structures d'accueil, les professionnels de santé, la Protection Maternelle Infantile (PMI), l'Education Nationale ou encore les associations d’usagers et de familles vont être sollicités afin de dénombrer et de caractériser les personnes atteintes d'un trouble autistique, par le biais d’un questionnaire.

Les résultats sont attendus au cours du premier semestre 2013 et permettront d’apporter un éclairage sur la mise en œuvre du Projet de Santé 2012 – 2016 de l’ARS OI, qui a retenu l’autisme comme une priorité à la Réunion. L'autre objectif de cette étude vise à orienter le développement régional du 3ème Plan National Autisme, annoncé pour fin 2012
.
Lu 1302 fois



1.Posté par noe le 23/10/2012 17:37

ça c'est un vrai problème qu'on rencontre souvent chez des enfants ...ils rêvent toute la journée , ils semblent planer dans une autre dimension , ils sont dans un monde parallèle ...pourtant ils sont très ou trop intelligents pour leur âge !

« Mon passe-temps favoris, c’est laisser passer le temps, avoir du temps, prendre son temps, perdre son temps, vivre à contretemps. » [Françoise Sagan]

2.Posté par Chougrav le 23/10/2012 22:36

Les enfants indigos vous en savez quoi sur eux?notre société est une société de consommation et tout est rapport avec l'argent. On accouche pour créer des futurs consommateurs et les enfants ne sont pas une monnaie courante mais bien des enfants qui veulent s'amuser et découvrir bien des choses sur cette triste planète gouvernée par des scrupuleux banquiers et ses riches personnages.Si l'autisme est un handicap , pourquoi pas .On est tous égaux chose sûre mais pas appliqué pour tous.La comparaison fait la différence.Faut faire attention quand on étiquette les être humains.

3.Posté par Montfort le 24/10/2012 11:10

Il faudrait aussi et avant tout étudier l'autisme de nos politiques locaux, je pense qu'il doit s'agir de la forme la plus grave car nous en subissons les conséquences......

4.Posté par audrey le 24/10/2012 14:53

j'ai connu une jeune fille autiste au college!! ces personnes atteints d'autisme n'ont pas la meme facon de communiquer qu'une personne normale mais ils sont tres intelligents!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter