Sport

Lance Armstrong (encore) accusé de dopage

Jeudi 14 Juin 2012 - 16:52

L'USADA accuse Armstrong de s'être dopé de 1996 à 2011 (crédit photo : M. Gillet, cc)
L'USADA accuse Armstrong de s'être dopé de 1996 à 2011 (crédit photo : M. Gillet, cc)
Adulé par les uns, détesté par les autres, Lance Armstrong fait encore parler de lui... Le septuple vainqueur du Tour de France est accusé par l'agence américaine antidopage (USADA) de s'être dopé de 1996 à 2011. Il pourrait ainsi se voir retirer ses sept victoires.

L'USADA a envoyé une lettre à l'ancien cycliste afin de l'avertir du début de la procédure. D'après le Washington Post, la lettre d'accusation de l'USADA, datée du 12 juin, contient des informations qui n'ont jusque-là jamais été rendues publiques.

Pour appuyer ces accusations, l'USADA dit disposer de témoignages d'anciens coéquipiers attestant qu'"Armstrong avait eu recours au dopage à l'EPO, aux transfusions sanguines, à la testostérone, et à la cortisone d'une période allant d'avant 1998 jusqu'à 2005, et qu'il avait auparavant utilisé de l'EPO, de la testostérone et de l'hormone de croissance en 1996".

Lance Armstrong (encore) accusé de dopage
Usage d'EPO et de transfusions sanguines

L'USADA s'appuie également sur les échantillons sanguins de l'Américain collectés en 2009 et 2010, l'année de son bref retour après quatre ans de retraite, "parfaitement compatibles avec des manipulations sanguines incluant l'usage d'EPO et/ou de transfusions sanguines".

Lance Armstrong a réagi à ces accusations et a réfuté s'être dopé : "Je n'ai jamais été dopé et, au contraire de beaucoup de mes accusateurs, j'ai participé à des courses durant 25 ans sans pic de performance et j'ai subi plus de 500 contrôles sans jamais en rater un. L'USADA ne tient pas compte de cette distinction fondamentale."

Souvent accusé, jamais pris

Malgré les nombreuses accusations, notamment celles de ses anciens coéquipiers de l'US Postal, Floyd Landis et Tyler Hamilton, ou encore celles du journal L'Equipe, qui ont émaillé sa carrière, l'ancien maillot jaune n'a jamais été condamné.

En attendant l'issue de cette procédure, l'ancien cycliste est suspendu et ne peut plus participer à des courses de triathlon, son nouveau sport. Retraité du cyclisme, il va devoir convaincre la commission afin de conserver ses sept Tour de France.
Lu 698 fois



1.Posté par Poupou le 14/06/2012 18:03

Ce n'est plus une seringue qu'il utilisait mais une lance!!!!!

2.Posté par Robert le pur le 15/06/2012 06:18

il est le bouc emissaire d'un système archi rôdé de dopés et la verité c'est qu'ils sont tous dopés dans ce sport .Mais en denoncer un qui n'a rien à perdre ,ça mange pas de pain.Pas mal l'illusion ! et les gogos se disent :"fichtre ,ils en ont chopé un,les autres sont clean " QUELLE BLAGUE !

3.Posté par Poupou le 15/06/2012 11:44

Bien d'accord Robert , dans le cyclisme pro , je voudrais qu'on m'explique comme font ces mecs pour sprinter à 2000m d'altitude dans un col après 200 km de course ou sur certaines arrivés après 5 heures de vélo, se tirer des bourresà plus de 60km/h voire 70 km/h et ensuite , deux minutes après , se faire interviewer sans être marqués par les efforts!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >