Société

La ville du Tampon restreint l'usage de l’eau potable

Jeudi 24 Novembre 2016 - 18:18

La sécheresse sévit au Tampon depuis plusieurs mois et met en cause la satisfaction des besoins en eau de la population.

Afin de permettre une distribution équitable sur l’ensemble du territoire communal, la ville du Tampon est dans l’obligation de prendre des mesures d’économie d’eau et de mettre en oeuvre des restrictions d’usage jusqu’au rétablissement d’une pluviométrie normale.

Dans ce contexte, l’eau doit être économisée et partagée. La commune invite la population à contribuer à l’effort nécessaire pour faire face à cette situation. Ainsi, à compter du 26 novembre et ce jusqu’au 31 décembre 2016, il est interdit :

- le lavage des véhicules et engins de chantier hors des stations professionnelles.
- le lavage des voiries, trottoirs, bâtiments, hangars, cours et façades d’immeubles (sauf impératif sanitaire).
- l’arrosage des jardins et espaces verts privés (sauf les jardins potagers) - l’arrosage des espaces verts publics et des équipements publics entre 07h et 19h.
- le remplissage ou le maintien à niveau des piscines privées sauf pour les établissements touristiques.
- le prélèvement d’eau sur les hydrants sauf pour les services spécialement autorisés et pour les besoins de la sécurité civile. L’interdiction sera levée dès le rétablissement d’un niveau suffisant de la ressource en eau.
Lu 1607 fois



1.Posté par noe le 24/11/2016 19:15

Une douche par semaine est suffisante pour être en pleine forme .... les déodorants sont efficaces pendant 72 h !

2.Posté par TAZ OPINION le 24/11/2016 20:46

Noé toujours puant ...
Il a plu abondamment jusqu'à juillet sur la saison dernière et on commence déjà à crier à la sécheresse ... Preuve que la gestion de l'eau locale est un foutoir immonde et le fait d'incapable. Pire, on parle de restriction d'usage de l'eau potable mais chacun sait qu'elle ne l'est même pas ! On paie le prix fort pour une eau impropre à la consommation pour remplir les poches de compagnies véreuses. LAMENTABLE !

3.Posté par DOGOUNET le 24/11/2016 21:42

PA GRAV car dans cette commune yab-lé-o, l'essentiel est que l'on trouve de la bonne bibine bien fraîche à la bout'hic TAK. A la santé d'edgard (Avril)...20 ans que le TAK fait miroiter le captage de la source éponyme !

4.Posté par Hugues le 24/11/2016 23:16

Et nous, pendant ce temps on règle nos factures au prix de l'eau potable.
mois, je ne suis pas d'accord.
Je suis allé sur le site de lARS et au point de vue de la " potabilité " de l'eau que me vend "La acRéole ", elle n'est pas consommable.
J'invite donc tous ceux qui reçoivent leur facture de renvoyer à leur producteur " d'EAU POTABLE " une photocopie des résultats de l'ARS en fonction de leur quartier et qu'ils modifient leur contrats et les sommes qu'ils demandent en fonction de ce qu'ils nous vendent.

Si vous acheté du coca, dans la bouteille il n'y a pas de caca ?
Faites de même avec l'eau de notre consommation que nous payions au titre d'une eau consommable pour TOUS.
Battons nous...

5.Posté par Miro le 25/11/2016 10:22

Ma mère, aujourd'hui décédée, avait un slogan percutant, qu'elle écrivait sur les citernes publiques de la commune du TAMPON, dans les années 1950.(il y a péremption ...)ouf ...!) Je vous transcris ce slogan, tel quel , car il n'y a rien à ajouter ou à retrancher : "CITERNE sans eau = MAIRE sans honneur". Mon souhait est que le maire actuel et ses successeurs mettent en oeuvre toutes les resources de la commune et s'ils en sont incapables qu'ils démissionnent de leur charge ! ......

6.Posté par taz974 le 25/11/2016 11:55

A post 5 - Miro

Il y a un moment que la gestion de l'eau ne relève plus de la commune. Il y a longtemps qu'elle soustraite comme beaucoup d'autres. Le maire et son équipe n'ont pas grand chose à voir dans ce problème. Depuis 2014, c'est Sudeau qu'il faut attaquer et Sudeau c'est la SAUR puissant groupe métro qui comme d'autres se gave de la privatisation de ce qui devrait être un bien public (l'eau nous tombe du ciel mais n'échappe pas à la marchandisation). Là est le problème de fond : le profit et non le service public.

7.Posté par Laclos le 25/11/2016 16:02 (depuis mobile)

Ok , mais apparemment c''est pas de l''eau potable ? A t''il possibilité de restreindre le prix de l''eau, vu que moi je doit filtré mon eau avant de boire ! Donc je paie le prix d''une eau potable qui ne l''ai pas et aussi le système de filtration !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter