Faits-divers

La vie de criminel du père de Vanina, sauvagement tuée à Ste-Marie

Jeudi 18 Avril 2019 - 14:56

La vie de criminel du père de Vanina, sauvagement tuée à Ste-Marie
Le terrible sort de Vanina Galais, 18 ans, a marqué plus d’un Réunionnais. Cette jeune femme, à peine majeure, étudiante de médecine, a été sauvagement tuée à coups de couteau par son petit copain le 2 mai 2018 à la Convenance à Sainte-Marie. Une scène de crime insupportable selon les enquêteurs sur place. Le copain, Mari Ridaï-Mdallah, 29 ans, dont les actes avaient été d’une rare violence, présente d’importants troubles psychologiques.

Mais Mari Ridaï-Mdallah est incarcéré, en attente d’être jugé. Devant la justice ce jeudi se trouvait le père de la victime, Georges Galais. Condamné en première instance à un an de prison pour violence aggravée, l’accusé se retrouve devant la cour d’appel ; le parquet, qui avait requis 5 ans dont un an avec sursis à l’encontre de Georges Galais, avait décidé de faire appel.

Les faits remontent au 9 janvier dernier à Saint-Leu. Alors qu’il loue un studio, Georges Galais a l’habitude de trainer avec d’autres marginaux dans un squat. Il y est d’ailleurs ce jour-là, après avoir consommé par moins d’une bouteille de rhum, comme à son habitude. Deux hommes, tout aussi ivres, se disputent. Quelques minutes plus tard, c’est Georges Galais - qui n’a de différend avec personne - qui se lève et poignarde l’un des hommes à deux reprises. La victime, 60 ans, est touchée au ventre et au bras droit. Elle frôle la mort. Chose dont le détenu est conscient : "Mais quand je bois, je ne suis plus le même".

Il tue l'assassin de son père

En effet, à son problème d’alcoolisme s’ajoutent des troubles psychiatriques pour lesquels il prend un traitement incompatible avec l’alcool. Son enfance difficile en est peut-être la cause. À l’âge de 13 ans, Georges Galais voit son père assassiné. Nous sommes en 1980. Environ 10 ans plus tard, alors que l’assassin sort de prison, Georges Galais, âgé d’une vingtaine d’années, venge son père en tuant son meurtrier. C’est à son tour d’être jugé aux assises en 1993. Il est condamné à 10 ans de prison. Il évoque également des viols de la part de son cousin ; des faits qu’il n’aurait partagés avec personne. En tout, son casier judiciaire compte 9 condamnations, souvent pour violence.

Peu bavard, il avoue entendre des voix et ne pas pouvoir contrôler sa consommation d’alcool. Pour ce qui est du meurtre de sa fille, il avoue n’avoir pas vu ses trois enfants depuis sa séparation de sa femme en 2004. "J’ai vu sa photo à la télé et c’est comme ça que j’ai su".

Si l’avocat général a requis 4 ans de prison, il a finalement été condamné à 2 ans et la révocation de 6 mois de sursis.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 15509 fois



1.Posté par Jp POPAUL54 le 18/04/2019 16:07

Un peu brouillon cet article !!!

2.Posté par dayvead le 18/04/2019 17:43 (depuis mobile)

"La Violence Est Contagieuse"

3.Posté par Carlus le Calamus le 18/04/2019 17:58 (depuis mobile)

Était-ce nécessaire d’informer la population que ce malfaiteur est le père de Vanina ? Quel est le but recherché en faisant cela?? Les péchés du père...?

4.Posté par vital le 18/04/2019 18:32

justice low cost 10 ans pour meurtre ,pas chère payée

5.Posté par cmoin le 18/04/2019 18:47

Si la justice avait fait son boulot en condamnant à perpétuité l'assassin de son père,nous n'en serions pas là.
La justice a été beaucoup trop laxiste.

6.Posté par Modeste le 18/04/2019 19:52 (depuis mobile)

Quel est le rapport avec ce qu'a subit cette jeune fille faut pas tout mélanger

7.Posté par Mehdi BOUACHRA le 19/04/2019 07:39

Tout à fait d'accord avec le poste 5

Les juges sont gravement coupable mais il risque rien malheureusement

8.Posté par Thomas Gilbert le 19/04/2019 09:36

Pourquoi ce titre malsain et l'amalgame tout aussi malsain entre deux affaires qui n'ont rien en commun ? Comme souvent, la cohérence de l'écriture laisse à désirer.

9.Posté par Kiki le 19/04/2019 23:43 (depuis mobile)

Faut suivre ! C bien explicite ! Le sang appel le sang ; la mort appelle la mort. C la p''tite gamine ki a morflé. C son géniteur ki avait du sang sur ses mains. Peu importe la sentence, il avait payé sa dette. Le paternel n''aurait pas dû !

10.Posté par sim le 20/04/2019 14:41

A 3 le but je dirais a la famille de prier beaucoup , parce que le père a péché et porte la malédiction sur lui et descendant son sang , il entends des voix c 'est un esprit démon , la porte est ouvert .

11.Posté par sim le 20/04/2019 14:55

Pourquoi malfaiteur , il était jeune inconscient , il a cherché a venger son père , il a commis un péché il entends des voix c 'est la malédiction le diable a passé sois il entre dans le corps ou il marche a côté et les enfants subissent du malheureux sort , rien en priant le christ y peut délivrer .

12.Posté par Choupette le 20/04/2019 16:36

Une famille à couteaux tirés, donc ... .

Il n'était pas le père mais le géniteur. Un père protège, éduque ses enfants. Un géniteur trempe son biscuit et s'en va.

Pauvre gamine.

13.Posté par Kiki le 20/04/2019 19:17 (depuis mobile)

Pst10 pk à nouv prier ? Le sort en a été jeté. Tout à été accompli par l''assassinat de la petite fille, (point de vu généalogique) le père à vengé la mort de son paternel et kelkun d''autre s''en est chargé sur sa fille. Mission accomplie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie